Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
 > 
Que faire et quand consulter en cas de verrues cutanées ?
Imprimer Envoyer à un ami
Verrues

Mis à jour le 15 novembre 2016

Que faire et quand consulter en cas de verrues cutanées ?

En cas de verrues, quelques mesures simples limitent la contagion. Des traitements en vente libre aident à soigner cette affection. Dans certains cas un consultation médicale est nécessaire.

Les précautions à prendre pour éviter la transmission des verrues

Les verrues guérissent spontanément en quelques mois mais certaines peuvent persister des années. Néanmoins, voici quelques conseils pour les éliminer plus vite et prévenir leur transmission :

  • Évitez de manipuler vos verrues, de les gratter, de les mordiller ou de ronger les ongles des doigts atteints. Ces gestes favorisent en effet l’auto-contaminationauto-contamination
    Propagation d'une infection par le toucher avec des mains souillées sur d'autres parties du corps.
    (apparition de verrues à d’autres endroits du corps) et la contamination d’autres personnes.
  • Ne tentez pas de couper, d’arracher ou de brûler vos verrues. Non seulement vous n’y arriveriez pas, mais vous pourriez aussi vous auto-contaminer ou créer des plaies susceptibles de s’infecter.
  • N’appliquez pas de pansement adhésif sur vos verrues. En tirant sur un pansement pour l’enlever, vous pourriez vous abîmer la peau et, par conséquent, favoriser le développement de nouvelles verrues.
  • Lavez-vous bien les mains après avoir touché vos verrues ou après application d’un produit pour les traiter.

Notez que si votre enfant présente des verrues, il peut continuer à fréquenter la structure collective qui l’accueille (école, crèche). Toutefois, suivez bien les conseils ci-dessus pour éviter la circulation des virus.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Des gestes à adopter pour les sportifs ayant des verrues plantaires

Si vous souffrez de verrues plantaires, vous pouvez néanmoins fréquenter les piscines et pratiquer des sports pieds nus. Cependant, il vous est conseillé :

  • de couvrir vos verrues avec des pansements étanches ou un vernis incolore avant de vous baigner ;
  • de ne pas partager vos serviettes, chaussettes ou chaussures ;
  • de bien vous sécher les pieds après la séance de sport ;
  • de porter des sandales dans les douches et autour des bassins.

Les traitements que l'on peut faire soi-même

Il existe différents produits en vente libre contre les verrues :

  • Les médicaments verrucides s’appliquent directement sur les zones atteintes, sauf sur le visage ou les organes génitaux. Ils détruisent les verrues par un effet corrosif, comme s’ils les décapaient. Aussi, si vous utilisez ces produits, suivez bien le mode d’emploi pour ne pas brûler la peau saine autour des endroits traités et respectez les contre-indications d'utilisation mentionnées sur la notice du médicament.
    Gardez ces produits hors de la portée des enfants ; il est d’ailleurs conseillé de les ranger en hauteur dans l'armoire à pharmacie. Veillez à ce que ces produits ne puissent être ouverts, ingérés ou utilisés par les enfants car ils sont corrosifs et présentent un danger pour eux.
  • Les pansements occlusifs (pansements imperméables à l’air et à l’eau) éliminent les verrues en empêchant la respiration de la peau atteinte. Ils doivent rester en place plusieurs semaines, jusqu’à disparition des verrues. On ne peut pas les poser sur le visage ou près des ongles.
  • Les dispositifs de cryothérapie (traitement par le froid) contiennent des produits qui gèlent les verrues pour les éliminer. On les applique sur les verrues elles-mêmes.

Pour choisir le médicament le plus adapté à votre cas et savoir comment l’employer au mieux, demandez conseil à votre pharmacien.

Quand consulter en cas de verrues cutanées ?

En cas d'infection de la peau, consultez votre médecin traitant.

Une consultation est nécessaire si vous présentez d’importantes brûlures ou des signes d’infection de la peau (rougeur, gonflement, pus) après avoir suivi un traitement contre les verrues. Ces symptômes sont peut-être dus aux médicaments que vous avez utilisés.

En effet, ces produits entraînent une destruction des cellules cutanées (ou "nécrose"). Ainsi, sur les zones où on les applique, la peau est susceptible de s'abîmer et de s’infecter.

Si vous souffrez d’un effet secondaire de ce type, votre médecin traitant vous prescrira un désinfectant local, généralement suffisant pour guérir. Le recours à un traitement antibiotique par voie générale est exceptionnel et réservé aux cas les plus sévères.

Les situations où il faut consulter sans urgence

Programmez une consultation dans les semaines qui viennent avec votre médecin traitant si vous êtes dans l’un des cas suivants :

  • vous avez une ou plusieurs verrues sur le visage ;
  • votre ou vos verrue(s) sont douloureuses, se multiplient, changent de couleur ou de forme ;
  • elles présentent des ulcérations (la peau s’abîme) ;
  • elles se trouvent à proximité des ongles (elles sont alors souvent plus difficiles à traiter et il vaut mieux s’en occuper lorsqu’elles sont encore petites) ;
  • les verrues saignent ;
  • vous avez appliqué toutes les mesures que vous pouviez prendre par vous-même, mais les verrues sont encore présentes ;
  • vous êtes immunodéprimé, vous avez du diabète ou des troubles vasculaires périphériques (mauvaise circulation sanguine dans les jambes), et vous présentez des verrues.

En fonction de votre cas, s’il le juge nécessaire, votre médecin traitant vous orientera vers un dermatologue.

Sources
  • Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail (Anses).  Évaluation des risques sanitaires liés aux piscines. Partie 1 : piscines règlementées. Site internet : Anses. Maison-Alfort (France) ; 2012 [consulté le 25 février 2014]
  • National Healh Service (NHS). Warts and verrucas. Site internet : NHS choices. Londres ; 2016 [consulté le 15 novembre 2016]

  • Société française de dermatologie. Les verrues. Site internet : Dermato-info.fr. Paris ; 2015 [consulté le 15 novembre 2016]
  • Collège des enseignants en dermatologie de France. Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : tumeurs à papillomaviruspapillomavirus
    Virus provoquant des infections au niveau des organes génitaux.
    humain (HPV). Ann Dermatol Venereol. 2012;139(11 Suppl):A158-63
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Les anti-poux, les anti-verrues, les anti-molluscum et autres dispositifs de consommation courante : les bons gestes pour plus de sécurité. Point d'information du 18 octobre 2013. Site internet : ANSM. La Plaine Saint Denis (France) ; 2013 [consulté le 15 novembre 2016]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À TÉLÉCHARGER

La brochure de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé

regles-dor-automedication afssaps