Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite
Imprimer Envoyer à un ami
Vaccinations

Mis à jour le 11 février 2016

Le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite

Le vaccin contre la diphtérie

La diphtérie est une infection causée par une bactérie très contagieuse. Elle se développe dans la gorge et produit une substance appelée "toxinetoxine
Substance toxique sécrétée par une bactérie.
".
La diphtérie se manifeste habituellement par une angine à "fausses membranes", appelée ainsi à cause d'un enduit blanc qui recouvre les amygdales.

Cette vaccination est obligatoire. Elle repose sur :

  • deux injections chez le nourrisson : une à l'âge de deux mois et l'autre à quatre mois ;
  • un rappel à 11 mois.

Les rappels sont recommandés :

  • à l'âge de 6 ans, puis entre 11 et 13 ans ;
  • chez l'adulte à 25 ans, 45 ans, 65 ans ; puis tous les 10 ans (75 ans, 85 ans etc.)

Le vaccin contre le tétanos

Le tétanos est causé par une toxinetoxine
Substance toxique sécrétée par une bactérie.
produite par une bactérie. Cette toxinetoxine
Substance toxique sécrétée par une bactérie.
entraîne des contractures musculaires intenses qui peuvent atteindre les muscles respiratoires. La maladie n'est pas contagieuse, mais elle est grave et souvent mortelle.
L'infection se contracte habituellement par des plaies (suite à une piqûre ou à une coupure lors de travaux de jardinage, par exemple), surtout lors de contact avec la terre.
Contrairement à d'autres maladies, une première infection par la bactérie responsable du tétanos ne protège pas contre une nouvelle infection. La vaccination est donc la principale protection contre cette maladie.

Cette vaccination est obligatoire. Elle repose sur :

  • deux injections chez le nourrisson : une à deux mois et l'autre à quatre mois ;
  • un rappel à 11 mois.

Les rappels sont recommandés :

  • à l'âge de 6 ans, puis entre 11 et 13 ans ;
  • chez l'adulte à 25 ans, 45 ans, et 65 ans ; puis tous les 10 ans (75 ans, 85 ans, etc.)

En cas de plaie, les personnes dont le plan de vaccination n'est pas à jour, font l'objet d'une prise en charge particulière :  

  • en cas de plaie mineure et propre, une dose de vaccin est administrée immédiatement, et la date des rappels à pratiquer est précisée ;
  • en cas de plaie majeure, une immunoglobulineimmunoglobuline
    Protéines (globulines) contenues dans le sang constituant les anticorps ; elles se répartissent en 5 classes : Ig A, Ig G,Ig M, Ig D et Ig E.
    tétanique est administrée pour assurer une protection immédiate contre le tétanos. Une dose de vaccin est également administrée, et la date des rappels précisée, car seule la vaccination apporte une protection durable contre le tétanos.

Le vaccin contre la poliomyélite

La poliomyélitepoliomyélite
Infection due à un virus qui se fixe sur les centres nerveux et en particulier la moelle épinière, responsable de paralysie.
est une infection due à un virus qui provoque des paralysies en attaquant le système nerveux. Ce virus n'existe que chez l'être humain. Il est présent dans les selles des personnes contaminées.
La contamination se fait principalement par voie digestive, lors de la consommation d'eau contaminée, d'aliments souillés (crudités, par exemple), ou par les mains sales.

La vaccination est obligatoire et repose sur :

  • deux injections chez le nourrisson : une à deux mois et l'autre à quatre mois ;
  • un rappels à 11 mois ;
  • un rappel à l'âge de 6 ans, puis un rappel entre 11 et 13 ans.

Ensuite, les rappels chez l'adulte sont recommandés :

  • à 25 ans, 45 ans et 65 ans ;
  • puis tous les dix ans (75 ans, 85 ans, etc.)
Sources
  • Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et du droit des femmes. Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2015. Site internet : Ministère des Affaires Sociales et de la Santé. Paris (France) ; 2015 [consulté le 7 janvier 2016]
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES). La vaccination. Site internet : INPES. Saint-Denis (France) ; 2016 [consulté le 7 janvier 2016]
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
INFO PRATIQUE

Sur prescription médicale, la plupart des vaccins sont remboursés par l'Assurance maladie, à 65 % du prix indiqué sur la vignette. L'injection est également remboursée sur la base du tarif habituel.
Pour en savoir plus sur les vaccinations, consulter le site ameli.fr.