Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
L'évolution de l’ulcère gastroduodénal
Imprimer Envoyer à un ami
Ulcère gastroduodénal

Mis à jour le 22 septembre 2014

L'évolution de l’ulcère gastroduodénal

Le plus souvent, l’ulcère gastroduodénal guérit avec un traitement médical. Toutefois, si les prescriptions ne sont pas bien suivies, des complications peuvent survenir. L’hémorragie est la plus fréquente, mais une perforation de la muqueusemuqueuse
Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
digestive est aussi possible. Le rétrécissement du duodénum et le cancer de l’estomac restent rares.

La guérison de l'ulcère gastroduodénal

Dans la majorité des cas, le traitement médical de l’ulcère gastroduodénal permet la guérison. Bien respecté, il permet aussi une suppression rapide des symptômes.
Un mois après son arrêt, une visite de contrôle est programmée avec votre médecin traitant.

Grâce aux soins actuels, les complications se raréfient. Néanmoins, si le traitement n’est pas rigoureusement observé, diverses affections peuvent survenir.

Les complications les plus fréquentes de l’ulcère gastroduodénal

L’hémorragie digestive est la complication la plus courante des ulcères, qui sont la cause de 30 à 40 % des saignements de la partie haute du tube digestif. Cette aggravation peut être liée à des facteurs favorisants :

  • prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), d’antiagrégantsantiagrégants
    Médicament qui empêche l’agrégation des plaquettes sanguines et donc la formation d’un caillot de sang.
    plaquettaires (médicaments qui préviennent la formation de caillots sanguins) ou d’anticoagulants (empêchant la coagulation du sang) ;
  • âge supérieur à 65 ans.

Deux types d’hémorragies sont possibles :

  • des saignements minimes mais chroniques, entraînant une carence en fer et une anémie ;
  • une hémorragie aiguë (vomissements de sang par la bouche et/ou émission de sang dans les selles) nécessitant des soins urgents.

Si une complication de ce type survient, une endoscopieendoscopie
Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
digestive haute est pratiquée pour visualiser l’ulcère et, dans certains cas, stopper l’hémorragie.

Des aggravations plus rares

Moins fréquente aujourd’hui, la perforation ulcéreuse est la formation d’un trou dans la paroi gastrique ou duodénale, au niveau de l’ulcère. Elle est également favorisée par la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et peut évoluer vers un abcès.

Cette complication peut se traduire par divers symptômes :

  • une douleur brutale et intense au niveau de l’épigastre (haut et milieu de l’abdomenabdomen
    Partie inférieure du tronc séparée du thorax par le diaphragme et limitée en bas par le bassin.
    ) ;
  • des nausées et des vomissements ;
  • une pâleur ;
  • un pouls rapide ;
  • un ventre dur.

En cas de symptômes de ce genre, un scanner (examen qui permet de visualiser les organes en coupe grâce à un appareil d’imagerie) doit être réalisé en urgence. Il aide le médecin à confirmer le diagnostic et la cause de la perforation.

Enfin, deux autres complications restent possibles :

  • la sténosesténose
    Rétrécissement pathologique permanente du calibre d'un organe, d'un orifice ou d'un canal.
    ulcéreuse
    est un rétrécissement du duodénum touché par l’ulcère. Elle est devenue exceptionnelle car les médicaments anti-sécrétoires permettent aujourd’hui de l’éviter ;
  • la transformation cancéreuse d’un ulcère de l’estomac est possible, mais peu fréquente.
Sources
  • Collégiale des universitaires en hépato-gastro-entérologie. Ulcère gastrique et duodénal. Gastrite. Site internet : Campus d'hépato-gastro-entérologie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2008-2009 [consulté le 18 septembre 2014]

  • Haute Autorité de santé (HAS). Indication à visée diagnostique de l'endoscopieendoscopie
    Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
    digestive haute en pathologie œso-gastro-duodénale de l'adulte à l'exclusion de l'échoendoscopie et l'entéroscopie. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2001 [consulté le 18 septembre 2014]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Cancer de l'estomac. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 18 septembre 2014]
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.