Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Les traitements de l'ulcère gastroduodénal
Imprimer Envoyer à un ami
Ulcère gastroduodénal

Mis à jour le 22 septembre 2014

Les traitements de l'ulcère gastroduodénal

Le traitement de l’ulcère gastroduodénal est avant tout médical : il permet la cicatrisation de la lésion et prévient les récidives. Des contrôles médicaux sont indispensables. La chirurgie est réservée aux cas compliqués.

Le traitement de l’ulcère gastroduodénal est mis en place par un gastroentérologue, en collaboration avec le médecin traitant. Il a plusieurs objectifs :

  • la suppression rapide des symptômes ;
  • la cicatrisation de l’ulcère ;
  • la prévention de la récidive et des complications.

Le traitement médicamenteux en cas d’ulcère

Deux types de médicaments sont prescrits :

  • les médicaments anti-sécrétoires (inhibiteurs de la pompe à protons) réduisant les sécrétions acides de l’estomac) : ils aident à la cicatrisation de l’ulcère ;
  • en cas d’infection par la bactérie Helicobacter pylori, des antibiotiques sont associés aux anti-sécrétoires. Un traitement d’une durée de 10 jours est préconisé associant à l’inhibiteur de la pompe à protons (IPP), l’amoxicilline pendant 5 jours, puis le métronidazole et la clarithromycine pendant les 5 jours suivants. Un autre protocole d’une même durée est possible en cas d’allergie à l’amoxicilline ou en cas d’infection persistante après le premier traitement, associant un inhibiteur de la pompe à protons, du citrate de bismuth, du métronidazole et une tétracycline pendant 10 jours.

Un mois après la fin du traitement, un contrôle est systématiquement effectué pour vérifier que le germe Helicobacter Pylori est bien éradiqué. Deux méthodes sont utilisées :

  • le test respiratoire à l’urée permettant de détecter la présence de la bactérie dans l’estomac. Ce test est pratiqué en laboratoire et nécessite deux recueils d’air expiré à 30 minutes d’intervalle. Le patient doit être à jeun, avoir arrêté le traitement antibiotique depuis au moins 4 semaines et le traitement par inhibiteurs de la pompe à protons depuis au moins deux semaines.
  • l’endoscopieendoscopie
    Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
    , notamment en cas d’ulcère de l’estomac ou lorsque le test respiratoire à l’urée est positif, signifiant que l’infection à Helicobacter pylori n’est pas guérie. Dans ce cas des biopsies sont effectuées ainsi que des cultures avec antibiogrammeantibiogramme
    Analyse permettant de tester l'efficacité de plusieurs antibiotiques sur un germe et donc de prescrire celui auquel le germe est le plus sensible.
    pour rechercher quels sont les antibiotiques efficaces contre le germe.

Le traitement chirurgical d’un ulcère gastroduodénal

Il est surtout indiqué dans certaines complications (hémorragie, perforation) mais peut aussi être décidé en cas d’absence de guérison.

L’intervention réalisée varie selon les cas. Elle peut consister, par exemple, à pratiquer l’ablation d’une partie de l’estomac.
Enfin, certaines aggravations de l’ulcère (sténosesténose
Rétrécissement pathologique permanente du calibre d'un organe, d'un orifice ou d'un canal.
, transformation cancéreuse) nécessitent des prises en charges spécifiques.

À VOIR - Comment traiter un ulcère digestif ?

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

Vidéo expliquant comment traiter un ulcère digestif, réalisée par le magazine de santé "Bonjour docteur" diffusé sur France 5.

Tous droits réservés à Pulsations Multimedia-« Allodocteurs.fr »- site du portail du groupe France Télévisions spécialisé sur la thématique de la santé.

Sources
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Recommandations de bonne pratique - Les antisécrétoires gastriques chez l'adulte. Site internet : Société nationale française de gastroentérologie. Paris ; 2007 [consulté le 18 septembre 2014]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Les inhibiteurs de la pompe à protons chez l'adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 18 septembre 2014]
  • Lamarque D, Burucoa C, Courillon-Mallet A, De Korwin JD, Dechler JC, Fauchère JL et al. Révision des recommandations françaises sur la prise en charge de l'infection par Helicobacter pylori. Hépato-gastro et oncologie digestive. 2012;19(7):475-502.
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.