Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Les symptômes et le diagnostic de l’ulcère gastroduodénal
Imprimer Envoyer à un ami
Ulcère gastroduodénal

Mis à jour le 22 septembre 2014

Les symptômes et le diagnostic de l’ulcère gastroduodénal

L’ulcère gastroduodénal peut se manifester par des douleurs abdominales ou être asymptomatique. Pour confirmer le diagnostic, on réalise une endoscopieendoscopie
Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
digestive qui permet de visualiser la muqueusemuqueuse
Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
endommagée. D'autres examens complémentaires sont nécessaires pour rechercher la présence de la bactérie Helicobacter pylori et vérifier l’absence de lésion cancéreuse en cas d'ulcère gastrique.

Des signes spécifiques, mais pas systématiques

Un ulcère gastroduodénal peut causer une douleur au niveau de l’épigastre (haut et milieu de l’abdomenabdomen
Partie inférieure du tronc séparée du thorax par le diaphragme et limitée en bas par le bassin.
). Localisée dans cette partie du corps, elle ressemble à une crampe ou à une sensation de faim douloureuse, et survient une à trois heures après un repas. Elle est calmée par la prise d’aliments ou d’un médicament contre les sécrétions acides.

Les régions de l'abdomen

© CNAMTS 2012
© CNAMTS 2012

Cette douleur se manifeste souvent par poussées de quelques semaines, alternant avec des phases sans symptôme.

Un ulcère gastroduodénal peut aussi engendrer des manifestations plus atypiques, comme une simple gêne sous les côtes. Dans certaines formes de la maladie, les repas et la prise d’aliments n’ont aucune influence sur la douleur.

Enfin, certains ulcères sont asymptomatiques. Leur présence peut être révélée par une endoscopieendoscopie
Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
pratiquée pour une autre raison, par exemple la surveillance d’une gastrite (inflammation de la muqueusemuqueuse
Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
de l’estomac).

LE SAVIEZ-VOUS ?

Douleur gastrique n’est pas toujours synonyme d’ulcère

Toutes les personnes qui ont mal à l’estomac ne souffrent pas d’un ulcère. Bien souvent, c’est un reflux gastro-œsophagien (RGO) qui est à l’origine de leurs douleurs gastriques.

La consultation et les examens en cas d’ulcère

L’examen

Le médecin traitant interroge son patient sur ses symptômes et recherche les facteurs favorisants (ex. : tabagisme, prise d’anti-inflammatoires).
Le médecin examine l’abdomenabdomen
Partie inférieure du tronc séparée du thorax par le diaphragme et limitée en bas par le bassin.
 pour localiser d’éventuelles douleurs.

La confirmation du diagnostic

Pour confirmer le diagnostic, le médecin prescrit une endoscopieendoscopie
Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
.
Réalisé sous anesthésie locale ou générale par un médecin gastro-entérologue, cet examen permet de visualiser l’intérieur de l’estomac et du duodénum à l’aide d’une petite caméra.
Si un ulcère est présent dans l’un de ces organes, il apparaît comme un cratère à bords réguliers, creusé dans la muqueusemuqueuse
Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
.

Si l’ulcère est gastrique, le médecin fait des biopsies de ses bords, pour vérifier qu’il n’y a pas de lésion cancéreuse.
Si l’ulcère est duodénal, les biopsies de l’ulcère sont inutiles : ce type d’affection n’évolue jamais vers un cancer.

Au cours de l’endoscopieendoscopie
Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
et quelle que soit la localisation de l’ulcère, des biopsies de diverses parties de l’estomac sont réalisées pour permettre la recherche de Helicobacter pylori.

Ulcère gastrique et ulcère duodénal

© CNAMTS 2012
© CNAMTS 2012

La recherche d’infection par Helicobacter pylori

Le médecin recherche si le patient a été contaminé par la bactérie Helicobacter pylori.

  • Lors de l'endoscopieendoscopie
    Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
    , deux méthodes sont principalement utilisées :
    • l’analyse des biopsies gastriques (au moins 5 biopsies sur diverses parties de l’estomac) avec mise en culture du H pylori ;
    • le test de détection rapide qui met rapidement en évidence la présence d’uréase (enzymeenzyme
      Protéines intervenant dans les réactions chimiques de l'organisme.
      produite par la bactérie dans l’estomac) dans les tissus prélevés, le cas échéant.
    Une autre technique peut être utilisée dans certains cas, la PCR (polymérase chain reaction) : technique d’amplification génique qui permet d’obtenir rapidement de multiples copies d’un fragment ADN de la bactérie (examen non encore remboursé par l’Assurance Maladie).
  • En dehors de l’endoscopieendoscopie
    Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
    • un test respiratoire à l’urée marquée peut être utile pour le diagnostic de l’infection à H Pylori, mais est surtout utilisé pour le contrôle de l’éradication de la bactérie après le traitement.
    • lorsque le patient a déjà pris des antisécrétoires (inhibiteurs de la pompe à Protons) ou a pris récemment des antibiotiques qui faussent les résultats des tests respiratoires ou des analyses des biopsies, une recherche dans le sang d’anticorps spécifiques est très utile pour diagnostiquer une infection à Helicobacter Pylori.
Sources
  • Collégiale des universitaires en hépato-gastro-entérologie. Ulcère gastrique et duodénal. Gastrite. Site internet : Campus d'hépato-gastro-entérologie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2008-2009 [consulté le 18 septembre 2014]

  • Haute Autorité de santé (HAS). Indication à visée diagnostique de l'endoscopieendoscopie
    Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
    digestive haute en pathologie œso-gastro-duodénale de l'adulte à l'exclusion de l'échoendoscopie et l'entéroscopie. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2001 [consulté le 18 septembre 2014]
  • Lamarque D, Burucoa C, Courillon-Mallet A, De Korwin JD, Dechler JC, Fauchère JL et al. Révision des recommandations françaises sur la prise en charge de l'infection par Helicobacter pylori. Hépato-gastro et oncologie digestive. 2012;19(7):475-502.

     

Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
INFO PRATIQUE

Vous devez réaliser une endoscopieendoscopie
Exploration des cavités naturelles grâce à un dispositif optique le plus souvent souple.
? Cet examen peut être pratiqué en hospitalisation de jour.

Pour en savoir plus sur les différents types de séjour à l’hôpital, consultez le site ameli.fr