Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Le traitement des troubles de l'érection
Imprimer Envoyer à un ami
Troubles de l'érection

Mis à jour le 27 mars 2015

Le traitement des troubles de l'érection

Le diagnostic des troubles de l’érection se fait sur l’examen médical. Un bilan est souvent nécessaire. Selon la cause des troubles, le médecin peut proposer des médicaments ou une psychothérapiepsychothérapie
Traitement de maladies psychiques ou somatiques utilisant uniquement des moyens psychologiques dans le cadre d'une relation thérapeute-patient.
. Le traitement prescrit concerne parfois une autre maladie responsable des problèmes d'érection (diabète, hypertension). En cas d’échec de ces traitements, il existe des alternatives (injections, pose d’une prothèse, etc.).

La consultation médicale

Lors de la consultation, le médecin interroge son patient sur les caractéristiques de ses problèmes d'érection : début brutal ou progressif, permanents ou selon les situations, la date de survenue,… . Il l’interroge aussi sur les médicaments qu’il prend, sa vie personnelle, sa vie sexuelle et sa relation de couple.

Il examine les organes génitaux à la recherche d’une malformation du pénis. Il pratique un toucher rectal pour dépister un adénome de la prostate ou un cancer de la prostate.

Il effectue un examen cardiovasculaire (prise de la tension artérielle, auscultation cardiaque, vérification des pouls périphériques) et un examen neurologique.

Il demande un bilan sanguin à la recherche d’un diabète ou d’un taux de cholestérol trop élevé. Il peut demander un dosage hormonal s’il le juge nécessaire.
Le traitement de ces maladies, associé à une meilleure hygiène de vie, peut contribuer à diminuer les problèmes d’érection.

Si des facteurs psychologiques entrent en jeu, le médecin peut orienter son patient vers un thérapeute spécialisé en sexologie. Chez ce praticien, les consultations se déroulent seul ou en couple. Elles peuvent suffirent à améliorer les troubles.

Si les troubles de l'érection sont causés par un médicament, le médecin peut éventuellement prescrire un autre traitement sans effet secondaire sur l’érection.

Les médicaments par voie orale

Si les problèmes d’érection persistent malgré une bonne hygiène de vie et la suppression d'un médicament responsable, le médecin propose un traitement médicamenteux à base de sildénafil, tadalafil ou vardenafil. Ces molécules augmentent l’afflux de sang dans le pénis en cas de stimulation sexuelle. Pour la majorité des hommes, l’érection est alors plus facile à obtenir, et peut durer plus longtemps.

Sachez toutefois que :

  • la prise d’un comprimé doit avoir lieu au moins trente minutes avant le rapport sexuel. Le médicament reste ensuite efficace de 8 heures (sidenafil et vardenafil) à 36 heures (tadalafil) ;
  • le traitement peut occasionner certains désagréments (maux de tête, nausées, mauvaise digestion) ;
  • le traitement est déconseillé dans certains cas (problèmes cardiaques, risque d’interaction avec un autre médicament). Pour plus d’informations, demandez conseil à votre médecin.

Les autres traitements disponibles en cas de troubles de l'érection

Si les médicaments prescrits restent inefficaces, le médecin traitant peut orienter le patient vers un spécialiste. Celui-ci peut proposer d’autres alternatives.

La pompe à vide

Elle est composée d’une pompe reliée à un tube en plastique. On place le pénis dans celui-ci et on actionne le mécanisme. L’aspiration de l’air contenu dans le tube génère alors un afflux de sang vers la verge, provoquant une érection. Ce dispositif est efficace et peu coûteux. Cependant, il peut occasionner une gêne durant les rapports sexuels.

Les injections dans le pénis

Elles consistent à s’injecter un médicament dans la verge. Généralement très efficace, ce traitement permet une érection en moins de quinze minutes. Toutefois, il est délicat à utiliser, car la pratique des injections peut créer des appréhensions. De plus, le médicament occasionne parfois des effets secondaires gênants : douleurs au pénis, priapisme (érection douloureuse durant plus de deux heures).

Le traitement transurétral

Cette méthode consiste à introduire un tout petit suppositoire (ressemblant à un grain de riz) dans l’urètreurètre
Canal qui conduit l'urine de la vessie à l'extérieur où il s'ouvre par le méat urétral .Chez l'homme, il conduit aussi le sperme.
. Le médicament fond dans le pénis en diffusant une substance qui favorise l’érection. Généralement, les patients jugent ce traitement peu agréable à utiliser. Cette technique est aussi moins efficace que les précédentes.

La prothèse ou implant pénien

Cette solution définitive est proposée lorsqu’aucun autre traitement n’a fonctionné. L’implant est posé sous la peau lors d’une intervention chirurgicale. Pour obtenir une érection plus naturelle, on utilise une prothèse semi-rigide ou expansible. Ce traitement présente un très grand taux de succès.

Sources
  • National Health service (NHS). Erectile dysfunction (impotence). Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 24 février 2015
  • Collège français des urologues. Troubles de l’érection. Site internet : campus d’urologie de l’Université numérique francophone des sciences de la santé et du sport. Lille (France) ; 2014 [consulté le 25 février 2015]
  • Alarie P. Dysfonctionnement érectile (impuissance sexuelle). Site internet : portail Sante.lu. Strassen (Luxembourg) ; 2009 [consulté le 24 février 2015]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
INFO PRATIQUE

Les traitements facilitateurs de l’érection par voie orale ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie.

LIEN UTILE

Pour en savoir plus sur l'implant pénien (prothèse d'érection), consulter le document de l'Association française d'urologie.