Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Qu’est-ce qu’un traumatisme dentaire ?
Imprimer Envoyer à un ami
Traumatisme dentaire

Mis à jour le 28 janvier 2015

Qu’est-ce qu’un traumatisme dentaire ?

Un traumatisme dentaire est une lésion d’une ou plusieurs dents, causée par un choc. Selon le type d’accident, la dent peut être atteinte différemment et la douleur ressentie est plus ou moins intense.

Les traumatismes dentaires touchent le plus souvent les "dents de devant" (incisives et canines, notamment supérieures). Les prémolaires et les molaires sont plus rarement atteintes. En effet, elles sont mieux protégées car elles se situent à l’arrière de la bouche.

Par ailleurs, lors d’un traumatisme dentaire, des lésions peuvent toucher d’autres parties de la bouche :

  • les éléments de soutien de la dent : os et gencives ;
  • les muqueusesmuqueuses
    Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
    buccales : lèvres, langue.

Schéma d'une dent

©CNAMTS 2012
©CNAMTS 2012
LE SAVIEZ-VOUS ?

Un accident plus courant chez les jeunes

Les traumatismes dentaires touchent plus particulièrement les enfants et adolescents. Près de 50 % des Européens auront subi ce type d’accident avant leur seizième anniversaire. Les jeunes sont particulièrement concernés pendant trois périodes de la vie.

  • Entre 1 an et 3 ans
    Le manque de coordination des mouvements et de réflexes protecteurs favorise les chocs contre le bord des meubles ou contre des objets durs ou anguleux. Lors de l’apprentissage de la marche, les chutes sont nombreuses.
  • Entre 7 ans et 10 ans
    La pratique du vélo, du roller ou de la trottinette, ou encore les jeux et coups échangés dans la cour de récréation, peuvent être à l’origine de traumatismes dentaires.
  • Entre 16 et 18 ans
    Certaines pratiques sportives (sports d’équipe ou de contact), ainsi que les bagarres et les accidents de la circulation, causent parfois des traumatismes dentaires.

Les différents types de traumatismes dentaires

Selon la nature du traumatisme, la dent n’est pas atteinte de la même façon.

La contusion

C’est le traumatisme le moins violent. Il provoque un simple ébranlement de la dent, sans fracture ni atteinte de ses éléments de soutien. Il n’y a ni lésion apparente, ni mobilité de la dent. Celle-ci peut cependant être douloureuse à cause d’une inflammation de la pulpe. Cette inflammation de la pulpe guérit le plus souvent en quelques jours. Il faut cependant surveiller la dent car si le choc a lésé le nerf et les vaisseaux de la dent, cette dernière d’abord douloureuse perd ensuite sa vitalité et vire au gris. 

La fêlure

On observe une craquelure au niveau de l’émail, sans perte d’un morceau de dent. Elle s’accompagne parfois d’une légère sensibilité au froid.

La fracture

Elle peut concerner la couronne (partie visible de la dent) ou la racine, voire les deux. Elle entraîne la perte d’un morceau de dent ou la mobilité de celle-ci (fréquente lorsque la racine est fracturée). La fracture peut aussi toucher l’os alvéolaireos alvéolaire
Os qui entoure et maintient la dent en place.
qui entoure et soutient la dent.
Ce traumatisme peut causer une douleur en cas d’exposition au froid ou au chaud, et/ou pendant la mastication. Plus la fracture est proche de la pulpe, plus la douleur est intense. Lorsque la pulpe elle-même est exposée à l’air, on remarque à l’œil nu un petit point rouge au milieu de la dent.

Le déplacement

La dent est déplacée dans sa cavité osseuse (ou "alvéole") mais elle n’en sort pas complètement. Il y a généralement une douleur, surtout au toucher. Le déplacement peut avoir lieu dans plusieurs sens différents :

  • vers l’extérieur de l’alvéole : la dent peut être sortie partiellement de son alvéole. Dans ce cas, elle semble plus longue et est très mobile ;
  • vers l’intérieur de l’alvéole : la dent peut s’être enfoncée dans l’alvéole et paraître plus courte. Parfois, la couronne est totalement enfoncée dans l’os et on ne la voit plus ;
  • vers l’avant, l’arrière ou latéralement : la dent n’occupe pas sa place habituelle. Elle paraît en décalage par rapport aux autres.

L’expulsion

La dent est complètement sortie de sa cavité osseuse. Ce traumatisme provoque une douleur. Il s’accompagne éventuellement d’une déchirure de la gencive ou d’une fracture de l’os alvéolaireos alvéolaire
Os qui entoure et maintient la dent en place.
.

La lésion des tissus de soutien de la dent

Un traumatisme dentaire peut léser les tissus environnants de la dent. Gencives et muqueusesmuqueuses
Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
buccales présentent alors des plaies plus ou moins profondes, ou encore des ecchymoses. Parfois, un traumatisme important peut en plus causer une fracture des mâchoires.

Les différents traumatismes dentaires

©CNAMTS 2012
©CNAMTS 2012
Sources
  • Charland R, Salvail P, Champagne M, Mercier R, Gagnon S, Shoghikian É et al. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification. J Dent Que.2005;42:447-53.
  • Charland R, Champagne M, Salvail P, , Mercier R, Gagnon S, Shoghikian É et al. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Mécanismes d'action, épidémiologie, paramètres additionnels et facteurs prédisposants. J Dent Que.2005;42:499-502.
  • Service de chirurgie du visage. Traumatisme et urgence dentaire. Site internet : CHRU de Tours. Tours (France) : 2007 [consulté le 4 août 2014]
  • Hernandez G, Ifi-Naulin C, Machtou P. Traumatismes alvéolodentaires. In : Encyclopédie médico-chirurgical. AKOS (Traité de médecine) 2010:1-4 [Article 7-1122]
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.