Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
La conduite à tenir devant un traumatisme dentaire
Imprimer Envoyer à un ami
Traumatisme dentaire

Mis à jour le 28 janvier 2015

La conduite à tenir devant un traumatisme dentaire

En cas de traumatisme lié à un choc violent ou associé à une perte de connaissance, appelez les urgences médicales. Il faut aussi consulter immédiatement si une dent a été expulsée, fracturée ou déplacée. Pour les traumatismes dentaires moins graves, consultez un spécialiste.

Dans quels cas faut-il contacter les urgences ?

Vous devez appeler les services médicaux d’urgence :

  • si le traumatisme dentaire a été causé par un choc violent à la tête ;
  • si le traumatisme dentaire survient lors d’un accident grave comme un accident de la circulation par exemple ;
  • si la victime a perdu connaissance ;
  • si elle a vomi.

Les situations nécessitant de consulter un spécialiste au plus vite

Vous devez consulter en urgence un chirurgien-dentiste ou un médecin stomatologiste (spécialiste des affections de la cavité buccale) :

  • si la dent a été expulsée, fracturée ou déplacée ;
  • en cas de saignement.

En attendant la consultation, gardez votre calme et prenez rapidement les mesures qui s’imposent.

Si une dent a été expulsée, elle peut éventuellement être réimplantée avec succès, ce qui est très importante en cas de perte d’une dent définitive. Cependant, les chances de réussite dépendent du délai entre l’expulsion et la réimplantation, et de la façon dont la dent est manipulée. C’est pourquoi il faut prendre plusieurs précautions :

  • En cas de saignement, demandez à la personne de mordre une compresse de gaze stérile pliée en quatre ou, à défaut, un mouchoir propre.
  • Essayez de retrouver la dent. Attention, elle a pu être inhalée.
  • Si vous la retrouvez, saisissez-la par la couronne (partie visible de la dent recouverte d’émail), jamais par la racine. En effet, les fragments de ligament (sorte d’enduit jaunâtre) qui recouvrent la racine permettront à la dent de se rattacher à l’os alvéolaireos alvéolaire
    Os qui entoure et maintient la dent en place.
    . Il ne faut surtout pas les retirer ou les abîmer, car ils sont indispensables à une bonne réimplantation.
  • Si la dent est sale, rincez-la très légèrement sous l’eau courante, sans la frotter, en la tenant toujours par la couronne.
  • Uniquement s’il s’agit d’une dent définitive, vous pouvez tenter de la replacer dans son alvéole. Au préalable, faites faire un bain de bouche à la personne qui a perdu la dent, avec de l’eau, pour rincer la cavité. Ensuite, repositionnez la dent en l’enfonçant doucement, sans forcer. Cela n’est pas douloureux.
  • Ne repositionnez pas la dent dans les cas suivants :
    • il s’agit d’une dent de lait (le germe de la dent définitive pourrait s’infecter si vous la remettiez en place) ;
    • vous ne savez pas si c’est une dent de lait ou une dent définitive ;
    • il est impossible de la repositionner (présence d’une fracture de l’os ou d’un corps étranger dans l’alvéole).
    Dans ces situations, conservez la dent dans du lait ou, à défaut, dans du sérum physiologique, en attendant de voir le médecin. Il ne faut pas la conserver dans de la glace ni à sec (le ligament meurt et la réimplantation est alors impossible).

Si la dent a été fracturée et si vous en retrouvez un morceau, conservez-le dans du lait (ou du sérum physiologique) en attendant la consultation.

Si la dent a été déplacée, laissez-la dans la position où elle se trouve, sans y toucher. Consultez immédiatement.

S’il y a un saignement de la gencive ou une plaie de la lèvre, de la langue ou de la bouche, appliquez une compresse de gaze stérile ou un linge propre pour l’arrêter. Exercez une pression modérée pendant environ quatre minutes, puis :

  • si la lèvre est enflée, maintenez des compresses d’eau froide sur la blessure ;
  • si le saignement persiste ou si la plaie est étendue, consultez en urgence.

Après ces premiers gestes, vous pouvez si nécessaire donner un médicament contre la douleur (ex. : paracétamol).

Consulter pour les traumatismes plus légers

Certains traumatismes dentaires ne nécessitent pas une prise en charge en urgence.

  • La dent a été fêlée
    Assurez-vous qu’aucun morceau de dent n’est perdu, que la dent n’est pas mobile, que la gencive ou la bouche ne sont pas blessées.
  • Il n’y a pas de lésion apparente
    La dent ne semble ni fêlée, ni fracturée, ni mobile, et il n’y a pas de blessure des gencives ni de la bouche.

Dans ces situations, il faut néanmoins contacter rapidement votre chirurgien-dentiste ou votre médecin stomatologiste. Lors de la consultation, il s’assure qu’il n’y a pas de lésion et réalise si nécessaire des examens complémentaires (ex. : radiographie). En effet, la pulpe de la dent peut avoir souffert même s’il n’y a aucun signe de lésion.

Sources
  • Association dentaire canadienne (ADC). La prévention et les urgences dentaires. Site internet : ADF. Ottawa ; 2012 [consulté le 4 août 2014]
  • Hôpital de Montréal pour enfants. Alvusions des dents permanentes. Site internet : Hôpital de Montréal pour enfants. Montréal (Canada) ; 2013 [consulté le 4 août 2014]
  • Service de chirurgie du visage. Traumatisme et urgence dentaire. Site internet : CHRU de Tours. Tours (France) : 2007 [consulté le 4 août 2014]
  • Hernandez G, Ifi-Naulin C, Machtou P. Traumatismes alvéolodentaires. In : Encyclopédie médico-chirurgical. AKOS (Traité de médecine) 2010:1-4 [Article 7-1122]
  • National health service (NHS). Broken or knocked tooth. Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 4 août 2014]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
N° d'urgence médicale
  • Samu : 15
  • Pompiers : 18
  • Appel d'urgence européen : 112

Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.

À TÉLÉCHARGER

Brochures de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé

regles-dor-automedication afssaps
Paracetamol
ibuprofene
INFO PRATIQUE

Le traumatisme dentaire peut survenir lors du travail ou lors d’un accident causé par un tiers. Dans ce cas, pensez à faire établir un certificat médical initial et à déclarer l’accident.
Consulter le site ameli.fr
- Accident de travail
- Accident causé par un tiers