Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Qu’est-ce qu’un traumatisme de l’ongle et de l’extrémité des doigts ?
Imprimer Envoyer à un ami
Traumatisme de l’ongle et de l’extrémité des doigts

Mis à jour le 20 septembre 2016

Qu’est-ce qu’un traumatisme de l’ongle et de l’extrémité des doigts ?

Les traumatismes de l’ongle sont des lésions provoquées par un choc reçu sur l’extrémité des doigts ou des orteils. La nature de la blessure (hématome, plaie, arrachement…) dépend du type d’accident qui l’a provoquée : doigt coincé dans une porte, coup de marteau, ongle retourné, etc.

Les traumatismes de l’ongle sont le plus souvent d’origine accidentelle. Par exemple, ils peuvent faire suite à un doigt coincé dans la charnière d’une porte, ou être provoqués par un outil utilisé dans le cadre du travail ou d’un loisir (coup de marteau, coupure de scie…)

Parfois, ils apparaissent à la suite de microtraumatismes : ces blessures de faible intensité sont peu perceptibles et restent inoffensives lorsqu’elles sont occasionnelles. En revanche, elles peuvent provoquer une lésion de l’ongle lorsqu’elles sont répétées. C’est par exemple le cas lorsque l’orteil frotte de manière prolongée au bout de la chaussure.

QUESTION-RÉPONSE

À quoi sert un ongle ?

L'ongle (ou tablette unguéale) est constitué de kératine produite par sa racine ; il repose sur le lit unguéal. Ses bords fixes sont entourés par un repli cutané appelé « repli unguéal ».
Il a plusieurs fonctions importantes :

  • il protège les phalanges distalesphalanges distales
    Dernière phalange située à l'extrémité des doigts et des orteils et portant les ongles.
    des doigts et des orteils ;
  • il assure l'esthétique du pied et/ou de la main ;
  • il facilite la reconnaissance et la prise des petits objets par les doigts ;
  • il facilite la marche et la course ;
  • c'est un instrument de grattage, voire de défense.

Appareil unguéal

©CNAMTS 2012
©CNAMTS 2012

Les différents types de lésions traumatiques de l'ongle

L’hématome sous-unguéal

La formation d’un hématome sous l’ongle est la lésion la plus fréquente. Il s’agit d’un épanchementépanchement
Accumulation de liquide dans les tissus.
de sang, l’équivalent de ce que l’on appelle un "bleu" sous la peau.

L'ongle (ou tablette unguéale) se trouve au-dessus d’une zone appelée lit unguéal riche en vaisseaux sanguins. À la suite d’un choc, ce dernier peut être blessé et se mettre à saigner. Il entraîne la formation d’un hématome, qui prend la forme d’une tache bleu-noirâtre sous l’ongle. Sa taille peut atteindre la quasi-totalité de l’ongle si le saignement est important.

Après le choc, la pression du sang sous l’ongle est responsable de douleurs qui se manifestent soit de façon continue, soit sous forme d’élancements réguliers.

Chez le sportif, les microtraumatismes des ongles favorisés par la pratique sportive intensive et par le port de chaussures trop petites peuvent être responsables de petites hémorragies répétées formant des taches noires sous l’ongle.

Les autres types de traumatisme de l'ongle

Dans certains cas, le choc reçu par le doigt ou l’orteil provoque l’apparition d’une plaie.
Lorsque ce choc est modéré, la blessure se limite à une lésion de l’ongle qui peut être arraché partiellement ou totalement. Le repli unguéal, et/ou la partie charnue (pulpe) du doigt ou de l’orteil, peuvent aussi être lésés.
Dans les cas les plus graves, la plaie est accompagnée d’une fracture de la phalange située sous l’ongle.

Si le coup a été porté par un objet coupant, l’ongle peut être sectionné, en partie ou totalement, ainsi que la phalange du bout du doigt ou de l’orteil (amputation de l'extrémité du doigt).

Enfin, il arrive quelquefois que le coup blesse principalement le repli unguéal, zone dans laquelle l’ongle s’enchâsse.

En dehors de tout choc, il arrive aussi que des corps étrangers (par exemple une écharde) pénètrent sous le bord libre de l'ongle et se logent sous la tablette unguéale de façon plus ou moins profonde.

Consulter l'article : Corps étranger sous la peau
Consulter l’article "La conduite à tenir devant un traumatisme de l’ongle et de l’extrémité des doigts"

LE SAVIEZ-VOUS ?

Chez l’enfant, le traumatisme par écrasement de la dernière phalange des doigts lors de la fermeture d'une porte ou "doigt de porte" atteint plus fréquemment les garçons que les filles.
Ces traumatismes représentent 3,5 % des accidents domestiques, principalement chez les enfants de moins de cinq ans.

Quelle est l’évolution après un traumatisme de l'ongle ?

Les hématomes bien traités guérissent sans séquelles.

Parfois, la racine de l’ongle, qu’on appelle aussi matrice et qui produit la kératine qui le constitue, est abîmée sous le choc. Dans ce cas, la tablette unguéale tombe et un nouvel ongle repousse progressivement sous l’ancien. Après un traumatisme important, la matrice de l'onglematrice de l'ongle
Zone située sous la base de l'ongle et qui assure sa croissance.
peut être suffisamment endommagée pour entraîner une repousse anormale de l'ongle avec séquelles inesthétiques : ongle ondulé, strié, fendu ou encore ongle qui pousse "en griffe". Il existe quelques cas où la matrice est trop abîmée pour que l'ongle repousse.

Des séquelles douloureuses surviennent parfois, après une plaie de l’ongle associée à une fracture de la phalange.

Sources
  • Conso C, Dumontier C. Traumatisme de l’appareil unguéal. Techniques chirurgicales – Orthopédie-Traumatologie. EMC, 44-400, 2006.
  • Les plaies de la main chez l’enfant. Société française de chirurgie orthopédique et traumatologique (SO.F.C.O.T). Site internet : sofcot.fr. Paris ; 2006 [consulté le 20 septembre 2016]
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.