Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Que faire et quand consulter en cas de syndrome du côlon irritable ?
Imprimer Envoyer à un ami
Syndrome du côlon irritable

Mis à jour le 19 décembre 2014

Que faire et quand consulter en cas de syndrome du côlon irritable ?

Vous avez un syndrome du côlon irritable ? Pour atténuer les symptômes, adoptez une alimentation saine et des habitudes de vie adaptées. Observez les facteurs qui déclenchent des crises et essayez de modifier vos habitudes de vie selon les facteurs identifiés. Si malgré les mesures prises, la gêne digestive persiste ou si d’autres symptômes apparaissent consultez votre médecin.

Que faire en cas de syndrome du côlon irritable ?

Limitez le stress et pratiquez une activité physique

L'activité physique permet :

  • d'améliorer votre qualité de vie ;
  • de favoriser votre résistance à la fatigue ;
  • de diminuer l'anxiété et la dépression ;
  • de vous aider à vous relaxer ;
  • d'améliorer la qualité de votre sommeil.
LE SAVIEZ-VOUS ?

L'activité physique quotidienne stimule l'appétit et les côlons « paresseux »

Elle comprend tous les mouvements de la vie quotidienne, ceux effectués au travail et lors des loisirs.
La marche est l'activité physique de base, praticable par un grand nombre de personnes, à tout âge et partout. L'activité physique, c'est donc marcher, jardiner, bricoler, jouer avec les enfants... et, bien sûr, faire du sport.

Des exercices de relaxation peuvent, dans certains cas, être bénéfiques. Discutez avec votre médecin des moyens de gérer votre stress.

Adoptez une bonne alimentation

Pour limiter ou éviter les symptômes de la colopathie fonctionnelle, adoptez quelques réflexes au quotidien :

  • buvez 1 à 1,5 litre d'eau par jour pour réguler le fonctionnement de votre corps et diminuer les problèmes de constipation ;
  • prenez vos repas à des horaires réguliers ;
  • mangez lentement et pensez à bien mastiquer ;
  • privilégiez la consommation de fruits et de légumes cuits :
    • la plupart des légumes cuits se digèrent bien : endives, carottes, betteraves, épinards...,
    • pensez aux potages, gratins et purées,
    • n'oubliez pas les fruits cuits, en compote par exemple,
    • certains fruits et légumes peuvent donner des ballonnements et des douleurs au ventre (haricots secs, haricots blancs, choux, prunes...). Il est cependant important de consommer des fruits et des légumes chaque jour car ils apportent des vitamines essentielles ;
  • en cas de constipation, consommez plus d'aliments riches en fibres comme le pain complet, les céréales complètes en commençant progressivement pour éviter la phase d'aggravation des douleurs et du ballonnement... ;
  • limitez les graisses, les boissons contenant de la caféine, les boissons gazeuses et l'alcool ;
  • évitez les aliments contenant du sorbitolsorbitol
    Produit dérivé du glucose.
    (édulcorant artificiel) qui peuvent causer une diarrhée.

Consulter l'article : Bien manger pour être en forme

QUESTION-RÉPONSE

Quels sont les aliments riches en fibres ?

   - Les fruits et les légumes.

   - Le pain complet et les céréales complètes (riz, pâtes).

   - Les légumes secs (haricots, pois chiches, pois cassés, lentilles...).

   - Les fruits secs, les fruits oléagineux (cacahuètes, pistaches...).

Pour éviter les ballonnements, il est préférable d'augmenter progressivement votre consommation d'aliments riches en fibres.

Quand consulter en cas de syndrome du côlon irritable ?

Si vous avez des symptômes depuis plus de trois mois, c'est bien de consulter votre médecin traitant.

Consultez également votre médecin traitant sans urgence lorsque d'autres symptômes apparaissent et dans les situations suivantes :

  • en cas de sang dans vos selles ;
  • en cas d'antécédents familiaux de cancer colorectal ;
  • si c'est la première fois que vous avez des signes digestifs (diarrhée, constipation, douleurs abdominales...), surtout si vous avez plus de 50 ans ;
  • si vous perdez du poids involontairement ;
  • si les signes apparaissent la nuit ;
  • en cas de fièvre et d'apparition des signes, après un voyage dans un pays tropical (pour éliminer une parasitose).

Consulter le dossier : Cancer colorectal

Sources
  • National Institute for health and clinical excellence (NICE). Irritable bowels syndrome in adults. Site internet : NICE. Londres ; 2008 [consulté le 7 janvier 2013]
  • World Gastroenterology organisation. Syndrome de l'intestin irritable : une approche globale. Site internet : Worldgastroenterology. Milwaukee (USA) ; 2009 [consulté le 7 janvier 2013]
  • Ministère du travail, de l'emploi et de la santé. Programme national nutrition santé 2011-2015. Site internet : Ministère des affaires sociales et de la santé. Paris ; 2011 [consulté le 1 février 2013]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LE SAVIEZ-VOUS ?

Si vous aimez le vin ou la bière, sachez qu'il est recommandé de ne pas en boire plus de deux verres par jour si vous êtes une femme et plus de trois verres si vous êtes un homme.

À TÉLÉCHARGER

Les guides de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé

La santé vient en bougeant
sante-mangeant
manger-bouger 55 ans