Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Les symptômes, le diagnostic et l'évolution du syndrome du canal carpien
Imprimer Envoyer à un ami
Syndrome du canal carpien

Mis à jour le 1 décembre 2014

Les symptômes, le diagnostic et l'évolution du syndrome du canal carpien

Les symptômes apparaissent au niveau des trois premiers doigts de la main. L'examen clinique souvent complété d'un électroneuromyogramme permet de poser le diagnostic de syndrome du canal carpien.

Les symptômes du canal carpien

Les symptômes du syndrome du canal carpien dépendent du degré d'évolution de la maladie.
La compression du nerf médian se manifeste d'abord par des troubles sensitifs au niveau des trois premiers doigts de la main (pouce, index, médius) :

  • des fourmillements ;
  • des picotements ;
  • un engourdissement progressif ;
  • une sensation de décharge électrique dans l'extrémité des trois ou quatre premiers doigts de la main, ou parfois ascendante vers l'avant-bras.

Ces troubles surviennent notamment la nuit, et disparaissent en secouant la main ou en la laissant pendre en dehors du lit. Dans la journée, ces mêmes symptômes peuvent être déclenchés par certains mouvements ou lors du maintien prolongé d'une position.

En l'absence de traitement, la compression du nerf médian dans le canal carpien entraîne des douleurs à l'intérieur de la main et au niveau des trois premiers doigts, suivies ensuite d'une perte de la sensibilité.
À un stade plus avancé, apparaît une diminution de la force de préhension du pouce avec un lâchage des objets dans la vie quotidienne.
L'atteinte des deux mains est fréquente mais pas nécessairement simultanée ni symétrique.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le test « syndrome du canal carpien » 

Ce questionnaire vous aide à reconnaître les symptômes et à en évaluer le degré en identifiant les difficultés que vous ressentez pour réaliser certaines activités quotidiennes. En 19 questions, vous pourrez ainsi évaluer si vos symptômes traduisent un risque « peu probable », « possible » ou « probable » d’être atteint du syndrome du canal carpien.

Le diagnostic sera, lui, posé par votre médecin traitant ou votre chirurgien.

Faites le test ci-contre dans la colonne de droite.

Le diagnostic du canal carpien

L'examen clinique permet d'étudier la sensibilité et les mouvements des doigts et de la main. Souvent, cela suffit pour faire le diagnostic.
Le médecin cherche notamment par des tests spécifiques dits de « provocation » à reproduire exactement ce que vous ressentez. Il évalue également la sévérité du syndrome, ce qui influera sur le choix du traitement.

Le médecin peut juger nécessaire de pratiquer un électroneuromyogramme, dit ENMG. Cet examen permet de mesurer, à l'aide d'électrodes placées sur le trajet du nerf médian, la transmission de l'influx nerveuxinflux nerveux
Activité électrique qui parcourt le nerf
. Il est réalisé sur les deux mains afin de comparer les résultats. Il confirme le diagnostic, et permet d’évaluer la gravité de l’atteinte. Il est réalisé pour compléter l’examen clinique lorsque le médecin le juge utile, ou avant un traitement chirurgical.

D'autres examens peuvent être utiles pour identifier la cause :

  • la radiographie du poignet et de la main peut parfois être utile pour diagnostiquer un rétrécissement du canal carpien d'origine osseuse (arthrose, séquelle de fracture...) ;
  • l'échographie permet d'étudier le contenu du canal carpien. Elle est parfois utile pour diagnostiquer certaines causes (kyste articulairekyste articulaire
    Formation bénigne à contenu fluide développée à partir d'une articulation.
    , tendinitetendinite
    Inflammation d'un tendon due à une réaction inflammatoire ou à un micro-traumatisme du tendon et du muscle.
    ...), ou en cas de récidive, après une chirurgie.

Consultez le guide patient ci-contre : il vous renseigne sur le déroulé de votre prise en charge.

L'évolution du syndrome du canal carpien

Les symptômes régressent et disparaissent spontanément dans environ un tiers des cas. C’est notamment le cas après une grossesse.

Les symptômes peuvent récidiver ou atteindre l’autre main : l’autre main peut parfois être atteinte, on parle alors de forme bilatérale du syndrome du canal carpien. 20 % des patients ayant subi une opération du canal carpien sont concernés par une atteinte de leur autre main.

Les symptômes perdurent, voire s’aggravent. Le risque est alors que des lésions endommagent le nerf. Des troubles de la sensibilité tactile (hypoesthésie) et de la motricité (force musculaire du pouce) peuvent apparaître. Lorsque l'atteinte du nerf est trop importante, la récupération, même après traitement, peut être longue et incomplète. C’est pourquoi il est important de consulter rapidement son médecin traitant pour initier les traitements.  
Consultez l'article : soigner le syndrome du canal carpien.

Sources
  • Aroori S, Spence RA. Carpal tunnel syndrome. Ulster Med J. 2008;77(1):6-17.
  • Dreanot, Albert JD, Marin F, Sauleau P. Syndrome du canal carpien. EMC-Appareil locomoteur. 2011:1-8 [article 14-069-A-10]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Chirurgie du syndrome du canal carpien : approche multidimensionnelle pour une décision pertinente. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) : 2012 [consulté le 11 janvier 2013] 


Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À TÉLÉCHARGER

Le guide patient édité par l'Assurance Maladie et la Haute Autorité de santé :

TESTEZ-VOUS
canal carpien

Syndrome du canal carpien ? Évaluez vos symptômes.