Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Syndrome du bébé secoué : symptômes, diagnostic et séquelles
Imprimer Envoyer à un ami
Syndrome du bébé secoué

Mis à jour le 19 mai 2014

Syndrome du bébé secoué : symptômes, diagnostic et séquelles

Les nourrissons victimes d’un syndrome du bébé secoué ont un comportement inhabituel, caractérisé par un ou plusieurs symptômes. Si vous avez l’impression que votre bébé a été secoué, contactez au plus vite les services d’urgence médicale. Des examens approfondis permettent de diagnostiquer dans les plus brefs délais, d’éventuelles lésions neurologiques. L’enfant peut ainsi bénéficier de soins adaptés à son état.

Les signes qui doivent vous alerter

Soyez vigilant si vous remarquez chez votre bébé :

  • une somnolence inhabituelle, des troubles de la conscience ou une extrême irritabilité ;
  • un refus de manger, une alimentation minime ou des vomissements sans raison apparente ;
  • une perte des sourires ou du babillage habituels ;
  • une tendance à ne pas fixer le regard, des pupilles de dimensions inégales ou une incapacité à suivre un mouvement des yeux ;
  • une rigidité du corps, des mouvements anormaux ou des convulsions (les bras et les jambes se raidissent ou se mettent à bouger de manière incontrôlable) ;
  • une difficulté à respirer ou des pauses respiratoires.

Face à ces signes, contactez les secours médicaux d’urgence. Un diagnostic et des soins précoces sont indispensables pour diminuer les séquelles neurologiques si elles existent.
En attendant l’arrivée des secours, si votre bébé présente des convulsions ou s’il vomit, placez-le sur le côté, en position latérale de sécurité : cela permet à sa salive ou à ses vomissements de s'écouler par la bouche, pour limiter le risque d’étouffement.

À VOIR - Les signes qui alertent

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

Vidéo Allo docteurs présentant les signes caractéristiques d'un bébé victime du syndrome du bébé secoué

"Tous droits réservés à Pulsations Multimedia-« Allodocteurs.fr »- site du portail du groupe France Télévisions spécialisé sur la thématique de la santé. "

LE SAVIEZ-VOUS ?

Appels d’urgence : mode d’emploi

Composez le 15 ou le 112 depuis un téléphone fixe ou mobile.

Lorsque vous parlez au Samu (service d'aide médicale urgente) :

  • soyez calme et clair ;
  • donnez votre numéro de téléphone, votre nom et celui de la personne malade ;
  • indiquez le lieu et l'adresse exacte, l'étage et le code d'accès éventuel ;
  • décrivez le plus précisément possible les signes qui vous ont alerté ne raccrochez pas avant que votre interlocuteur ne vous le demande.

Le diagnostic du syndrome du bébé secoué

Après son admission à l’hôpital, votre bébé bénéficiera d’un examen clinique approfondi. Un ensemble d’examens complémentaires peuvent être réalisés pour rechercher d’éventuelles lésions :

  • un scanner cérébral ;
  • un examen ophtalmologique ;
  • une IRM (imagerie par résonnance magnétique) ;
  • des radiographies du squelette ;
  • un bilan biologique.

Les séquelles et les soins pour les enfants victimes du syndrome du bébé secoué

Les lésions cérébrales subies par les bébés secoués peuvent avoir des conséquences diverses. Elles peuvent entraîner plusieurs formes d’invalidité, souvent permanentes :

  • retard du développement psychomoteur ;
  • troubles du comportement ;
  • convulsions ;
  • paralysie ;
  • cécité.

À noter que ces manifestations peuvent se déclarer bien après le secouement, et tout au long de la vie de l’enfant.

Pour prendre en charge ces affections, des soins spécifiques sont généralement nécessaires (éducation spécialisée, réadaptation, orthophonie, etc.).

Sources
  • Société canadienne de pédiatrie (SCP). Déclaration conjointe sur le syndrome du bébé secoué. Site internet : CSP. Ottawa ; 2005 [consulté le 15 mai 2014]
  • Haute Autorité de santé. Syndrome du bébé secoué - Recommandations de la commission d'audition. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 15 mai 2014]
  • Rebuffat E. Le syndrome du bébé secoué. Re Med Bruxelles. 2009;30(4);234-38.
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LIEN UTILE

Pour connaître la technique de mise en position latérale de sécurité, consulter le site de La Croix rouge française.

N° d'urgence médicale
  • Samu : 15
  • Pompiers : 18
  • Appel d'urgence européen : 112

Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.