Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
La conduite à tenir en cas de sécheresse oculaire
Imprimer Envoyer à un ami
Sécheresse oculaire ou Yeux secs

Mis à jour le 1 septembre 2014

La conduite à tenir en cas de sécheresse oculaire

Le plus souvent, la sécheresse des yeux provoque une simple gêne sans gravité. Vous pouvez y mettre un terme et/ou prévenir les infections grâce à quelques gestes simples. Dans certains cas, vous devrez cependant consulter un ophtalmologiste.

Que faire en cas de sécheresse oculaire ?

Si vous souffrez de sécheresse oculaire, commencez par éviter tout ce qui pourrait irriter l’œil ou accentuer l’évaporation des larmes :

  • éloignez-vous de la fumée de tabac et/ou arrêtez de fumer ;
  • si possible, évitez l’air conditionné ;
  • humidifiez les pièces grâce à des humidificateurs, des plantes vertes, et aérez-les quotidiennement ;
  • protégez vos yeux du vent, en portant des lunettes ;
  • si vous utilisez un ordinateur, placez le haut de votre écran au niveau de vos yeux, ou un peu plus bas si vous portez des verres progressifs. Faites des pauses, détachez les yeux de l’écran, clignez plus fréquemment les yeux ;
  • si vous portez des lentilles de contact : respectez les conseils pour les entretenir et ne les portez pas en permanence.

Pour prévenir les infections, évitez de porter vos doigts aux yeux ou de frotter vos paupières. Dans le cas contraire, lavez-vous les mains avant de vous toucher les yeux.

Si vous prenez des médicaments, consultez les effets indésirables signalés sur la notice puis parlez de ce problème de sécheresse à votre médecin traitant. En aucun cas, vous ne devez arrêter votre traitement sans son avis.

Enfin, n’hésitez pas à utiliser des "larmes artificielles" disponibles en pharmacie, pour humidifier vos yeux. Préférez les doses uniques, sans conservateur, afin de réduire le risque d’infections oculaires et d’irritations. Vous pouvez les employer aussi souvent que nécessaire, une à deux fois par jour ou plusieurs fois par heure. Demandez conseil à votre pharmacien.

Si les troubles persistent et s’aggravent, prenez rendez-vous avec un ophtalmologiste.

Quand consulter en cas de sécheresse oculaire ?

Vous devez voir un médecin ophtalmologiste si :

  • votre vue a baissé rapidement ;
  • vous présentez une infection ou une inflammation de l'œil ou de la paupière (blépharite) ;
  • l’inconfort persiste malgré les mesures que vous avez prises ;
  • vous êtes porteur de lentilles de contact et la gêne oculaire ne cesse pas rapidement. Un examen est nécessaire à la recherche de lésions de la cornéecornée
    Membrane transparente, bombée, recouvrant l'œil dans sa partie antérieure et située sous la conjonctive.
    provoquées par vos lentilles.
LIEN UTILE

Pour en savoir plus sur la sécheresse oculaire et les gestes à réaliser, consulter le site de l’Association française du Gougerot Sjögren et des Syndromes Secs (AFGS).

Sources
  • Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts. Sensation d’œil sec. Site internet : Quinze-vingts. Paris ; 2013 [consulté le 31 juillet 2014]
  • National Healh Service (NHS). Dry eye syndrome. Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 1er août 2014]
  • Doan S, Touati M. Œil sec. In : Encyclopédie médico-chirurgicale - Ophtalmologie. Paris : Elsevier Masson ; 2013 [6-0035]
  • Cail F. Travail sur écran et sécheresse oculaire. Documents pour le médecin du travail. 2002;90:131-135.

Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.