Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Rectocolite hémorragique : définition et facteurs favorisants
Imprimer Envoyer à un ami
Rectocolite hémorragique

Mis à jour le 10 avril 2015

Rectocolite hémorragique : définition et facteurs favorisants

La rectocolite hémorragique est une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI). Elle atteint toujours le rectum et, de manière plus ou moins étendue, le colon (gros intestin). Plus courante dans les pays industrialisés, cette affection serait favorisée par des prédispositions génétiques et un dysfonctionnement du système immunitairesystème immunitaire
Système de défense de l'organisme contre les maladies
.

La rectocolite hémorragique (ou "RCH") est une inflammation persistante de la muqueusemuqueuse
Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
intestinale (paroi interne de l’intestin). Elle fait partie du groupe des pathologies dites "MICI" (maladies inflammatoires chroniques intestinales) comme, par exemple, la maladie de Crohn.

La RCH est une affection qui se caractérise par une alternance de phases d'activité (ou "poussées"), d'intensité variable, et de phases sans symptôme.

Elle peut se développer sous trois formes différentes :

  • la RCH distale (60 % des cas) atteint le rectum et la région du sigmoïde ;
  • la RCH pancolique (15 % des cas) touche aussi le rectum et la totalité du côlon ;
  • la forme intermédiaire de la maladie (25 % des cas) entraîne des lésions plus étendues que la RCH distale, mais n’affecte pas l’intégralité du côlon.

Quelle que soit l’extension de l’inflammation, l'intestin grêle n'est jamais concerné la RCH.

La maladie peut s’accompagner :

  • de rhumatisme articulaire touchant les articulations des membres (chevilles, genoux, poignets...) ou le rachis (spondylarthrite ankylosante) ;
  • de lésions cutanées : aphtes buccaux , érythème noueux (boursoufflures de la taille d'une noix, dures, rouges et douloureuses, sur les jambes et les avant-bras) ;
  • d'atteinte oculaire : uvéite ;
  • de lésions des voies biliaires....

L'appareil digestif

Appareil digestif - ©CNAMTS 2012
©CNAMTS 2012

Dans quel contexte la rectocolite hémorragique apparaît-elle ?

Les causes de l’inflammation sont inconnues, mais il existe vraisemblablement des facteurs favorisants :

  • une prédisposition génétique ;
  • des facteurs immunologiquesimmunologiques
    Qui concerne l'immunité (ensemble des facteurs qui protègent l'organisme contre une agression infectieuse ou toxique).
    liés à des désordres du système immunitairesystème immunitaire
    Système de défense de l'organisme contre les maladies
     ;
  • des facteurs environnementaux (maladie plus courante dans les pays industrialisés, avec un plus grand nombre de cas depuis 50 ans).

Les chercheurs prennent aussi en compte le régime alimentaire et l’action de certaines bactéries, mais leur influence n’est pas prouvée pour le moment.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Rectocolite hémorragique évolutive. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2008 [consulté le 31 mars 2015]
  • Orphanet. Rectocolite hémorragique. Site internet : Orphanet. Paris ; 2010 [consulté le 31 mars 2015]
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
CHIFFRES CLÉS

En France, la RCH touche 1 personne sur 1 000, avec chaque année 5 à 10 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Elle survient à tout âge mais se déclare le plus souvent chez l’adulte, vers 30 ans.