Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Que faire soi-même pour soulager son nourrisson et quand faut-il consulter ?
Imprimer Envoyer à un ami
Poussées dentaires

Mis à jour le 29 novembre 2016

Que faire soi-même pour soulager son nourrisson et quand faut-il consulter ?

Le plus souvent, quelques mesures simples suffisent pour soulager les symptômes de la poussée dentaire du nourrisson. Attention, certains gestes sont à éviter car ils peuvent être dangereux. La consultation médicale devient indispensable si des symptômes inhabituels apparaissent.

Comment aider votre enfant lors des poussées dentaires ?

Des gestes simples, et à portée de tous les parents, diminuent l’inconfort de l’enfant :

  • réconfortez-le et cajolez-le ;
  • essuyez délicatement et régulièrement son visage avec un linge propre. Cela permettra de prévenir les irritations dues à la salive ;
  • vous pouvez frotter ses gencives doucement avec un doigt parfaitement lavé, ou bien avec un linge propre et humide ;
  • proposez à votre enfant un anneau de dentition (homologué conforme aux normes en vigueur) préalablement réfrigéré et propre, pour qu’il puisse le mordre. Attention de ne pas le mettre au congélateur car il serait trop froid, et cela pourrait faire mal à votre bébé au lieu de le soulager. De plus, il est conseillé de choisir un anneau de dentition sans liquide, car la partie contenant de l’eau pourrait se rompre ;
  • si votre enfant est en âge de manger ce type d’aliments (selon avis du médecin qui le suit), vous pouvez lui donner des plats froids adaptés à son âge (par exemple compotes ou yaourts).

La fièvre et la douleur chez l'enfant : quels médicaments ?

Si votre enfant a plus de trois mois, donnez-lui du paracétamol ou de l'ibuprofène. La dose doit être adaptée à son poids :

  • pour le paracétamol, un maximum de 60 mg par kilo et par jour, à répartir en quatre ou six prises, soit environ 15 mg/kg toutes les six heures ou 10 mg/kg toutes les quatre heures ;
  • pour l'ibuprofène, un maximum de 20 à 30 mg par kilo et par jour, à répartir en trois ou quatre prises, soit un maximum de 10 mg/kg toutes les huit heures ou 7,5 mg/kg toutes les six heures.

Mais attention : n'utilisez qu'un seul type de médicament pour faire baisser sa fièvre.

En outre, ne donnez pas d’ibuprofène à votre enfant dans ces deux situations :

Si votre enfant a moins de trois mois, donnez-lui uniquement du paracétamol.

Enfin, l'aspirine ne doit pas être administrée chez l'enfant sans avis médical, en raison du risque de survenue d'une maladie raremaladie rare
Maladie qui touche moins d’une personne sur 2000
mais grave, le Syndrome de ReyeSyndrome de Reye
Maladie grave de l'enfant caractérisée par une atteinte du cerveau et du foie, survenant à la suite d'un épisode viral. Des études ont mis en évidence un lien entre la prise d'aspirine lors d'une maladie virale et l'apparition de ce syndrome.
.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les médicaments pour enfants : quelle présentation ?

Les formes pédiatriques (sachets, cuillères mesures, pipettes graduées...) simplifient l'adaptation de la dose au poids de l'enfant. Consultez la notice du médicament pour prendre connaissance des contre-indications et effets secondaires éventuels.

Au moindre doute, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Ce qu'il faut éviter de faire lors d'une poussée dentaire

De la même façon qu’il existe des gestes qui soulagent, certaines interventions sont à éviter lors des poussées dentaires.

  • N’appliquez pas de gels « anesthésiants  », car ils sont dangereux. Votre bébé peut les avaler et ils peuvent aussi diminuer le réflexe de déglutition qui lui permet d’avaler de l’eau, son lait et ses aliments.
  • Ne lui donnez pas de légumes ou de fruits crus à mordre, qui risqueraient de rester coincés dans sa gorge.
  • Ne percez jamais la gencive de votre enfant pour aider la dent à sortir : cela le blesserait et risquerait de provoquer une infection.
  • Ne placez pas d’aspirine sur ses gencives.
  • Ne frottez jamais les gencives de votre enfant avec de l’alcool.
  • Évitez d’utiliser un collier de dentition (type collier d’ambre, etc.)
  • Les biscuits de dentition sont déconseillés car ils ne soulagent pas et contiennent du sucre qui peut provoquer des caries.

Quand faut-il consulter son médecin lors d'une poussée dentaire ?

Il est recommandé de consulter votre médecin traitant :

Sources
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Le traitement de la fièvre chez l’enfant. Site internet : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Saint-Denis (France) ; 2005 [consulté le 28 avril 2014]
  • National health service (NHS). Teething symptoms and how babies' teeth emerge. Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 28 avril 2014]
  • American Academy of Pediatrics. Teething. Site internet : Healthy children.org. Elk Grove Village (USA) ; 2011 [consulté le 28 avril 2014]
  • National Institutes of Health. Teething. Site internet : MedlinePlus. Bethesda (USA) ; 2012 [consulté le 28 avril 2014]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À TÉLÉCHARGER

La brochure de Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

Ne vous melangez pas les pipettes ansm