Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Quand faut-il suspecter une perte d'acuité auditive chez l'enfant et chez l'adulte ?
Imprimer Envoyer à un ami
Perte de l'acuité auditive ou surdité

Mis à jour le 19 avril 2016

Quand faut-il suspecter une perte d'acuité auditive chez l'enfant et chez l'adulte ?

La surdité a un fort retentissement sur la vie au quotidien. Chez l'enfant, une surdité qui n'est pas détectée très tôt a un impact sur le développement du langage. Chez l'adulte et la personne âgée, elle conduit peu à peu à l'isolement et à la perte des stimulations essentielles pour préserver ses facultés intellectuelles. C'est pourquoi, il est important de repérer les premiers signes qui font suspecter une perte auditive.

Surdité de l'enfant : les signes qui doivent vous alerter

Surdité congénitale (présente à la naissance)

Les nouveaux-nés bénéficient le plus souvent d'un dépistage néo-natal qui permet de diagnostiquer la surdité.
Ce dépistage comprend :

1. un examen de repérage des troubles de l'audition, proposé avant la sortie du nouveau-né de la maternité. Ce repérage doit permettre de savoir s'il est nécessaire de réaliser des examens plus poussés ;

2. des examens réalisés avant la fin du troisième mois du nourrisson, quand l'examen de repérage n'a pas pu avoir lieu ou n'a pas permis d'apprécier les capacités auditives de l'enfant.

En l'absence de dépistage, certains comportements peuvent être le signe d'une surdité ; ils doivent vous alerter et vous amener à consulter votre pédiatre.

De 3 à 12 mois 
      Les sons émis par votre enfant ne sont pas mélodiques.
    • Votre enfant ne babille pas.
    • Il ne réagit pas lorsque vous l'appelez.

 De 12 à 24 mois
    • Votre enfant ne dit aucun mot.
    • Il communique avec des gestes.
    • Il est inattentif à ce qui n'est pas dans son champ visuel.
    • Il émet des sons inconnus et incontrôlés.

 De 24 à 36 mois
    • Votre enfant ne parle pas, le langage ne se met pas en place.
    • Il s'isole ou, au contraire, il est agité.

 Après trois ans
    • Votre enfant ne parle pas ou parle de façon incompréhensible.
    • Il souffre de troubles du comportement (agitation, isolement, agressivité...).
    • Il a des difficultés d'apprentissage à l'école.

Surdité acquise (survenant après la naissance) 

La surdité acquise peut survenir, par exemple, en présence d'une otite séreuse qui ne guérit pas. Fréquemment, elle gêne les acquisitions de la parole et entraîne des troubles du comportement.
Consultez votre pédiatre devant les symptômes suivants.

• Votre enfant régresse vocalement.
• Il n'articule pas.
• Son comportement se modifie : il devient agressif et a peur, surtout la nuit.

À VOIR - Surdité : dépistage

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

Surdité : dépistage

Pr Vincent Couloigner, pédiatre spécialiste de la surdité à l'hôpital Necker.

Surdité de l'adulte : les signes qui doivent vous alerter

  • Vous tournez la tête pour écouter avec la bonne oreille.
  • Vous faites répéter votre interlocuteur.
  • Vous avez peur de mal comprendre.
  • Vous vous sentez mal à l'aise en société.
  • Votre entourage ne sait plus si vous n'avez pas entendu ou si vous n'avez pas voulu entendre.
LE SAVIEZ-VOUS ?

Vous pouvez tester votre acuité auditive en répondant au questionnaire ci-dessous.

  • Au téléphone, comprenez-vous difficilement les noms propres et les nombres (adresse, numéro de téléphone) ?
  • Avez-vous du mal à suivre une conversation dans un lieu bruyant ?
  • Peinez-vous à suivre la conversation lorsque plusieurs personnes parlent à la fois ?
  • Augmentez-vous souvent le son de la télévision et de la radio ?
  • Devez-vous faire un effort pour suivre une conversation ?
  • Faites-vous parfois répéter vos interlocuteurs ?
  • Avez-vous l'impression que les personnes articulent mal ?
  • Répondez-vous parfois à côté car vous n'avez pas saisi la question ?
  • Avez-vous des problèmes pour comprendre les enfants ?
  • Au cinéma, avez-vous du mal à comprendre les films étrangers en version française ?
  • Avez-vous du mal à entendre la sonnerie de la porte ou du téléphone ?
  • Dans la rue, êtes-vous parfois surpris par l'arrivée d'un véhicule ?
  • Avez-vous du mal à comprendre dans l'obscurité ?
  • Dans la nature, entendez-vous mal le bruissement des feuilles ou le chant des oiseaux ?

Si vous avez répondu « oui » à trois, ou plus, de ces questions, consultez votre médecin traitant.

Sources
  • Collège français d'ORL. Évaluation clinique et fonctionnelle d'un handicap sensoriel : la surdité. Site internet : ORL France. Paris ; 2014 [consulté le 29 mars 2016]
  • Jeantet M. Testez votre audition : bien entendre est la clé de la sociabilité. Site internet : Agevillage.com. Paris ; 2013 [consulté le 29 mars 2016]
  • National institutes of health and the friends of National library of medicine. 10 ways to identify hearing loss. Site internet : NIH Medline plus. Bethesda (USA) ; 2007 [consulté le 29 mars 2016].
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LIENS UTILES

Pour en savoir plus sur les risques auditifs,
consultez le site écoute ton oreille.

Pour en savoir plus sur la perte auditive,
Surdinfo

INFO PRATIQUE

Vous avez des questions à poser ?
Contactez le centre national d'information sur la surdité au

08 12 040 040
ou en accueil visiophonique en langue des signes.