Actualité des épidémies

Diarrhée aiguë, syndromes grippaux, varicelle
Du 09 au 15 Janvier 2017
Recherche par épidémie :

Diarrhée aiguë

Indicateur utilisé pour suivre les épidémies de gastroentérites.

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière, le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 243 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [221 ; 265]), soit 158 000 nouveaux cas, au-dessus du seuil épidémique (197 cas pour 100 000 habitants) [1]. Durant ces 9 premères semaines d'épidémie de gastroentérite, 1 240 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Au niveau régional, les taux d'incidences les plus élevés ont été notés en : Pays de la Loire (355 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [200 ; 510]), Provence-Alpes-Côte d'Azur (344, IC 95% [221 ; 467]) et Bretagne (262, IC 95% [153 ; 371]).
Concernant les cas rapportés, l'âge médian des cas était de 25 ans (de 2 mois à 98 ans). Les hommes représentaient 51% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,3% (IC 95% [0,0 ; 0,8]).
Prévision : le niveau d'activité des diarrhées aiguës pourrait diminuer durant les prochaines semaines tout en restant proche du seuil épidémique.
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Costagliola D, et al. A routine tool for detection and assessment of epidemics of influenza-like syndromes in France. Am J Public Health. 1991;81(1):97-9.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006
.


> Consulter le dossier "gastro-entérite de l'adulte"

Syndromes grippaux

Indicateur utilisé pour suivre les épidémies de grippe.

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière  (2017s02), le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 409 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [382 ; 436]), soit 266 000 nouveaux cas, au-dessus du seuil épidémique (179 cas pour 100 000 habitants) [1]. Durant ces 5 premières semaines d'épidémie de grippe, 1 061 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif (un bilan intermédiaire  de cette épidémie est proposé en page 4 de ce bulletin).
Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (733 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [575 ; 891]), Corse (563, IC 95% [411 ; 715]) et Occitanie (506, IC 95% [414 ; 598]). La quasi totalité des régions présente un taux d'incidence supérieur au seuil épidémique national.
Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l'âge médian était de 29 ans (8 mois à 91 ans); les hommes représentaient 46% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,7% [0,1 ; 1,2].
Surveillance virologique: depuis la semaine 2016s40, date de début de la surveillance, 1790 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (1228 par les médecins généralistes et 562 par les pédiatres libéraux). 
Parmi les 1787 prélèvements testés depuis le début de la surveillance, 830 (46,4%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. La majorité des virus grippaux détectés était de sous-type A(H3N2) (783 / 830 cas, soit 94,3%).
La semaine dernière, 235 prélèvements ont été testés. Parmi eux, 156 (66,4%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité est en augmentation pour la semaine 2017s02. Le virus grippal A(H3N2) reste le virus grippal principalement détecté :
-    3   (0,2%) virus de type A(H1N1)pdm09,
- 783 (43,8%) virus de type A(H3N2),
-   42   (2,4%) virus de type A non sous-typés,
-     2   (0,1%) virus de type B lignage Victoria,
-     0   (0,0%) virus de type B lignage Yamagata,
-     1   (0,1%) virus de type B lignage non déterminé.
En tout une seule co-infection de virus grippaux A et B a été observée.
Les trois autres virus respiratoires testés sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). Depuis le début de la surveillance, le HRV et le VRS ont circulé majoritairement, avec 202 (11,6%) et 195 (11,1%) prélèvements positifs. La semaine dernière, on peut noter une circulation faible et en diminution de ces trois virus.
Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l'Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IMS-Health) [3], le pic de l'épidémie est proche, mais les discordances entre les deux modèles ne permettent pas de prédire la semaine de sa survenue avec plus de précision.
Efficacité vaccinale : les premières estimations à partir des données fournies par les médecins Sentinelles suggèrent une bonne efficacité du vaccin antigrippal cette année chez les personnes à risque de complication en France métropolitaine. Des données chiffrées plus précises dans les prochaines semaines permettront de le confirmer.
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Costagliola D, et al. A routine tool for detection and assessment of epidemics of influenza-like syndromes in France. Am J Public Health. 1991;81(1):97-9.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.
[4] Falchi A, et al. Field seasonal influenza vaccine effectiveness: Evaluation of the screening method using different sources of data during the 2010/2011 French influenza season. Hum Vaccin Immunother. 2013. 9(11):2453-9.


> Consulter le dossier "grippe saisonnière"

Varicelle

En France métropolitaine, la semaine dernière, le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 16 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [10 ; 22]).
Quatre foyers régionaux ont été observés, d'activité forte en Pays de la Loire (51 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [0 ; 116]) et modérée en Provence-Alpes-Côte d'Azur (27, IC 95% [0 ; 58]), Centre-Val de Loire (24, IC 95% [6 ; 42]) et Bretagne (23 IC 95% [0 ; 59]).


> Consulter le dossier "varicelle"
Diarrhée aiguë
Fermer la fenêtre