Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Comment repérer une morsure (ou piqûre) de tique ?
Imprimer Envoyer à un ami
Morsures de tiques

Mis à jour le 30 septembre 2016

Comment repérer une morsure (ou piqûre) de tique ?

Après une promenade en pleine nature et particulièrement en forêt, il est important de rechercher les tiques accrochées à votre peau. En effet, si celles-ci sont infectées par une bactérie appelée Borrelia, vous pouvez être contaminé(e) et présenter la maladie de Lyme .

Les tiques sont des acariens parasites vivant dans les zones boisées et humides (tapis de feuilles mortes, broussailles…), mais aussi présents dans les prairies (herbes hautes), les parcs..., et se nourrissant du sang de leurs hôtes.

Grâce à leur appareil buccal (le rostre), les tiques s’accrochent à la peau des animaux (c’est pourquoi on parle de morsure plutôt que de piqûre). Il s’agit le plus souvent d’animaux sauvages (gibier, oiseaux, rongeurs…) et plus rarement d’animaux d’élevage (vaches, chevaux….). Une fois fixées à la peau, les tiques se gorgent de leur sang.

Si l’animal est infecté par la bactérie Borrelia, la tique est alors porteuse du germe. Si elle mord un être humain, elle peut lui transmettre la bactérie responsable de la maladie de Lyme.

Les tiques peuvent mordre à chaque stade de leur développement : larve, nymphe et adulte. Chez les tiques adultes, seules les femelles mordent.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les tiques à travers le monde

Les tiques peuvent transmettre de multiples agents pathogènes (des virus et bactéries) responsables de maladies telles que :

  • les borrélioses (la maladie de Lyme en Europe et en Amérique du Nord) ; 
  • des encéphalitesencéphalites
    Inflammation plus ou moins étendue du cerveau (encéphale)
     ;
  • des fièvres hémorragiques ;
  • certaines rickettsioses.  

Un vaccin existe contre la méningo-encéphaliteencéphalite
Inflammation plus ou moins étendue du cerveau (encéphale)
à tiques, mais la seule prévention contre les autres infections transmises par les tiques reste la couverture vestimentaire et l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes.

N’oubliez pas les conseils de prévention lorsque vous partez en voyage.

 

Zoom sur la maladie de Lyme

La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme ne peut survenir qu’après une piqûre de tique infectée (larve, nymphe et femelle adulte). On ne peut donc pas avoir la maladie par contact avec un animal à poils ou à plumes infecté, ni par contact avec une personne malade.

Les personnes exposées sont les professionnels travaillant en forêt, les campeurs, les chasseurs, les ramasseurs de champignons, les randonneurs….

La maladie de Lyme se manifeste dans les trois à trente jours après la morsure. Une plaque rouge, inflammatoire, appelée érythème migrant, apparaît alors autour du point de piqûre, avant de s’étendre progressivement. Celle-ci peut s’accompagner de fièvre, puis disparaître spontanément en quelques semaines.
En l’absence de traitement, la maladie peut causer, quelques semaines, mois ou années plus tard, des troubles articulaires, cutanés, cardiaques ou neurologiques. Ceux-ci peuvent se manifester seuls ou de manière associée. À ce stade, le diagnostic est souvent difficile car il n’y a plus de trace de piqûre.

La maladie de Lyme est traitée par des antibiotiques.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le Ministère des Affaires sociales et de la Santé met en place le Plan national 2016 de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques.

Ce plan vise à renforcer la surveillance et la prévention autour des maladies transmissibles par les tiques, à améliorer le diagnostic et la prise en charge des patients, à développer les connaissances et à mobiliser la recherche.
Pour en savoir plus, consulter le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé

À VOIR - La maladie de Lyme

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

Vidéo explicative sur le Maladie de Lyme - IDS sante

Sources
  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques. Site internet : Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Paris ; 2016 [consulté le 30 septembre 2016]
  • Société de pathologie infectieuse de langue française. Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives. Site internet : infectiologie.com. Paris ; 2006 [consulté le 5 août 2014]
  • Institut de veille sanitaire (InVS). Borréliose de Lyme. Site internet : InVS. Saint-Maurice (France) ; 2014 [consulté le 5 août 2014]
  • Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Borrelia, agent de la borréliose de Lyme. Site internet : INRS. Paris ; 2012 [consulté le 5 août 2014]
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À TÉLÉCHARGER

Le dépliant de l'Institut national de recherche et de sécurité et de la Mutualité sociale agricole

La maladie de Lyme