Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Chiens et chats : attention aux morsures
Imprimer Envoyer à un ami
Morsures de chien et de chat

Mis à jour le 30 juin 2014

Chiens et chats : attention aux morsures

Les morsures de chien et de chat sont les morsures les plus fréquentes. Elles sont responsables de plaies punctiformes, superficielles ou profondes, peuvent se compliquer d’infection et transmettre le tétanos ou la rage.

Chaque année en France, on recense plusieurs centaines de milliers de morsures. Le chien est en cause trois fois sur quatre, le chat une fois sur dix. Viennent ensuite les autres animaux : essentiellement des rongeurs (rats, écureuils, lapins, hamsters…).

Quels sont les conséquences d'une morsure ?

Les chiens mordent les adultes surtout aux bras et aux jambes, et les jeunes enfants à la tête et au cou. Fréquemment, la peau des victimes est déchirée, déchiquetée ou arrachée.
Les chats, eux, mordent surtout les mains et les bras. Leurs morsures, sous forme de petits points, apparaissent mineures mais en réalité, elles sont souvent profondes.

Quel que soit l’animal en cause, les morsures ne doivent pas être prises à la légère. Elles peuvent en effet être graves et provoquer :

  • dans l'immédiat, une blessure plus ou moins profonde, une hémorragie abondante, des fractures osseuses, des dégâts nerveux et musculaires ;
  • dans les heures et les jours suivants, une infection. Le problème est particulièrement fréquent, en raison des germes présents dans la salive de l'animal, et ce, notamment si la plaie a été nettoyée tardivement ;
  • le tétanos ;
  • la rage si l'animal est porteur du virus ;
  • à long terme, des cicatrices inesthétiques, des séquelles physiques et psychologiques.

Les morsures de chien entraînent chaque année plusieurs milliers de recours aux urgences et de nombreuses hospitalisations.

Comment savoir si une morsure est grave ?

La gravité d'une morsure va dépendre de :

  • la taille de la plaie, mais attention une plaie punctiforme peut être profonde ;
  • sa localisation (visage, main, pied, cou, organes génitaux, etc.) ;
  • l'âge de la personne mordue (jeunes enfants et personnes âgées sont plus vulnérables) ;
  • la présence d'arrachement ou d'écrasement des tissus ;
  • l'existence d'une fracture ;
  • la douleur provoquée par la morsure.

Si la blessure est superficielle, désinfectez-la. Si elle vous semble grave, consultez un médecin sans tarder ou rendez-vous aux urgences.

Sources
  • Boillat N, Frochaux V. Morsures d’animaux et risque infectieux. Rev Med Suisse. 2008;4:2149-2155.
  • Thiffault J. Les morsures d’animaux chez l’enfant. Med Québec. 2003;38(2):75-81.
  • Centre antipoison de Lille. Morsures de chien et prévention. Site internet : Centre Antipoison. Lille (France) ; 2011 [consulté le 23 juin 2014]
  • Pedrono G, Ricard C, Bouilly M, Thélot B. Séquelles consécutives aux morsures de chien. Enquête multicentrique, France, septembre 2010 – décembre 2011. Site internet : Institut de veille sanitaire. Saint-Maurice (France) ; 2014 [consulté le 27 juin 2014]

 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LIEN UTILE

Pour en savoir plus sur la rage 

Rage : questions réponses, Ministère de la Santé, 2013