Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Les symptômes et le diagnostic de la maladie d'Alzheimer
Imprimer Envoyer à un ami
Maladie d'Alzheimer

Mis à jour le 13 avril 2016

Les symptômes et le diagnostic de la maladie d'Alzheimer

Le diagnostic de la maladie d'Alzheimer est évoqué lorsque différents signes neurologiques ont un impact sur la vie quotidienne. C'est leur persistance pendant plusieurs mois et leur association qui vont alerter la personne atteinte, son entourage ou le médecin traitant. Un bilan spécialisé permet de confirmer le diagnostic.

Les symptômes de la maladie d'Alzheimer

Le signe le plus souvent constaté est l'atteinte de la mémoire. Elle porte sur la mémoire récente. Des trous de mémoire apparaissent et récidivent. La mémoire ancienne est en revanche conservée plus longtemps.
Des troubles dans l'exécution des gestes de la vie courante peuvent alerter : ne plus savoir préparer un repas, gérer ses courses, se servir de son téléphone, remplir un chèque...
Une désorientation dans le temps et l'espace : la personne se perd dans un endroit qu'elle connaissait bien et ne se repère plus dans la semaine par exemple.

D'autres troubles neurologiques peuvent être associés :

  • une aphasie : la personne a du mal à trouver ses mots ;
  • une dysorthographie : l'écriture est perturbée ;
  • une apraxie : difficulté à effectuer des mouvements ;
  • une impossibilité à reconnaître ou à identifier des objets ou des difficultés à comprendre des situations ;
  • des difficultés à faire des projets et une perte des initiatives, des difficultés à structurer une idée, à résoudre un problème ;
  • des troubles de l'humeur : anxiété, irritabilité, agitation ;
  • des troubles du sommeil avec apparition d'insomnies.

L'apparition de ces premiers symptômes est souvent retardée chez les personnes ayant un niveau élevé de stimulation cérébrale par l'activité intellectuelle et la richesse des liens sociaux. La maladie serait ainsi compensée dans son début d'évolution.

Ces troubles dits cognitifs s'aggravent avec le temps. Mais la vitesse de progression de la maladie n'est pas la même chez toutes les personnes malades.

La personne atteinte peut avoir conscience de ses troubles et aller voir son médecin traitant de sa propre initiative ou sur les conseils d'un proche.
Le médecin peut également percevoir la maladie lors d'une consultation pour une autre pathologie.

Maladie d'Alzheimer : un diagnostic en plusieurs étapes

Le diagnostic de la maladie d'Alzheimer est complexe et s'effectue en plusieurs phases.

Le médecin traitant peut s'aider de différents tests de la mémoire et des autres fonctions cérébrales pour préciser son diagnostic. Quand les symptômes sont légers, il peut répéter ces tests après quelques mois. Lorsqu'il pense que son patient présente une maladie d'Alzheimer, il l'oriente vers un spécialiste ou un centre mémoire.

Le spécialiste confirme le diagnostic, élimine, si nécessaire, d'autres maladies et coordonne la future prise en charge et la mise en place du traitement.

En fonction des besoins, d'autres examens peuvent être réalisés :

  • des examens sanguins ;
  • des examens d'imagerie cérébrale : essentiellement l'IRM qui permet d'observer des anomalies cérébrales associées à la maladie d'Alzheimer ;
  • parfois des examens du liquide céphalorachidienliquide céphalorachidien
    Liquide circulant autour du système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et à l’intérieur du cerveau (dans les quatre ventricules).
    à la recherche de marqueurs biologiques de la maladie ;
  • un électroencéphalogrammeélectroencéphalogramme
    Tracé de l'activité électrique cérébrale, obtenue par l'intermédiaire d'électrodes placées sur le cuir chevelu.
    .
LE SAVIEZ-VOUS ?

Il existe un test permettant d'évaluer la fonction mentale

Le MMSE (Mini-Mental State Examination) comporte plusieurs questions. Un score est établi en fonction des réponses du patient. Il reflète l'état mental.
Le diagnostic de la maladie d'Alzheimer ne doit, toutefois, pas reposer sur ce seul test. Pour interpréter correctement ces résultats, il faut tenir compte de l'âge, du niveau socioculturel, de l'activité professionnelle et sociale, ainsi que de l'état affectif (anxiété et dépression) et du niveau de vigilance de chacun.

À VOIR - L’importance d’un diagnostic précoce

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

Vidéo France 5 du site bonjour-docteur.com "L’importance d’un diagnostic précoce"

Tous droits réservés à Pulsations Multimédia-« Bonjour-Docteur »- site du portail du groupe France Télévisions spécialisé sur la thématique de la santé.

Sources
  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Maladie d'Alzheimer. Site internet : social-sante.gouv. Paris ; 2015 [consulté le 30 mars 2016]
  • Haute Autorité de Santé (HAS). Liste des actes et prestations – Affection de longue durée – Maladie d’Alzheimer et autres démences. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 30 mars 2016]
  • Haute Autorité de Santé (HAS). Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : diagnostic et prise en charge. Recommandations. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 30 mars 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Alzheimer. Site internet : Inserm. Paris ; 2014 [consulté le 30 mars 2016].
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
INFO PRATIQUE

La maladie d'Alzheimer peut être reconnue au titre d'affection de longue durée (ALD). Les examens et les soins en rapport avec cette pathologie sont alors pris en charge à 100 % (dans la limite des tarifs de la Sécurité sociale). Pour en savoir plus, parlez-en avec votre médecin traitant et consultez le site ameli.fr.