Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Vivre après un infarctus du myocarde
Imprimer Envoyer à un ami
Infarctus du myocarde

Mis à jour le 4 novembre 2015

Vivre après un infarctus du myocarde

Il y a un avant et un après l'infarctus. L'infarctus du myocardemyocarde
Muscle du coeur.
est un épisode aigu d'une maladie chronique, la maladie coronarienne. Désormais, un suivi médical régulier est nécessaire. Une bonne hygiène de vie permet de limiter les conséquences de la maladie coronarienne.

Le suivi médical après un infarctus du myocarde

Votre médecin traitant coordonne vos soins en collaboration avec d’autres professionnels de santé : médecin de réadaptation cardiaque, radiologue, diététicien...
Vous améliorerez votre qualité de vie en suivant quelques conseils.

  • Consultez régulièrement (tous les trois mois) votre médecin traitant. Il vous oriente vers un cardiologue pour un bilan annuel.
  • Avertissez sans délai votre médecin devant tout symptôme inhabituel ou nouveau qui vous inquiète ou si vous ressentez des symptômes d’angine de poitrine.
  • Respectez votre traitement : ne le modifiez pas et ne l'arrêtez pas sans avis médical.
  • Signalez aussi tout effet indésirable dû au traitement, pour chercher comment l’atténuer.
  • Revenez doucement à l'activité : comme pour tout accident musculaire, l'infarctus du myocardemyocarde
    Muscle du coeur.
    nécessite une rééducation, la réadaptation cardiaque :
    • elle a pour but de rééduquer le cœur à l'effort selon ses capacités et de permettre la reprise d'une vie la plus normale possible ;
    • elle est commencée progressivement lors de votre hospitalisation en service de cardiologie puis, elle est pratiquée plus intensivement dans un établissement spécialisé en soins de réadaptation cardiaque : soit en hospitalisation complète (séjour de deux à trois semaines), soit en hospitalisation de jour avec retour à domicile tous les soirs, soit en soins externes sans hospitalisation ;
    • le cardiologue hospitalier ou votre médecin traitant vous oriente vers le mode de prise en charge adapté à votre cas.
  • Suivez les recommandations de votre médecin. Il vous aide à adopter une vie saine et vous conseille pour adapter votre hygiène de vie à l'état de votre cœur. Il vous aide également à comprendre les enjeux et les bénéfices de vos traitements. Il vous apprend à reconnaître des signes d'aggravation ou de complication. Il vous incite à supprimer les facteurs de risque.
  • Parlez à votre médecin traitant de votre mode de vie et de votre profession : votre médecin envisage avec vous, si nécessaire, une adaptation de votre lieu de vie ou de votre poste de travail.

Vivre au quotidien après un infarctus du myocarde

Adoptez une bonne hygiène de vie

Adoptez une alimentation saine, arrêtez de fumer si besoin et réduisez votre consommation d'alcool selon les conseils de votre cardiologue.
Consultez l'article : Comment prévenir ?

Après un infarctus du myocardemyocarde
Muscle du coeur.
non compliqué, un voyage en avion est possible après 2 à 3 semaines.

Reprenez vos activités sportives et de loisir

Une fois la réadaptation cardiaque achevée, 30 minutes d'activité physique modérée, cinq fois par semaine sont recommandées. Parlez-en à votre médecin.

Pour les activités sportives soutenues, ne commencez pas sans avoir obtenu l'accord de votre cardiologue.

Reprenez le chemin du travail

Votre médecin traitant vous a prescrit un arrêt de travail. Cette durée est adaptée au cas par cas, selon la gravité de l’infarctus et de ses séquelles, selon votre état de santé général et la nature de votre profession (travail sédentaire ou physique, port de charges, durée des transports…).
Ainsi, pour un infarctus non compliqué, un arrêt de travail de 4 semaines peut suffire en cas de travail sédentaire. Si le travail est physique, deux mois d’arrêt sont nécessaires.
Pour en savoir plus sur les démarches à accomplir lors d'un arrêt de travail, consultez le site ameli.fr.

Votre médecin traitant peut vous orienter vers votre médecin du travail pour une visite de pré-reprise. Cette visite permet d'évaluer votre aptitude au poste de travail que vous occupez et de proposer des mesures adaptées, si nécessaire.

À votre retour en entreprise, après une absence de plus de 30 jours, une visite de reprise auprès du médecin du travail est obligatoire dans un délai de huit jours.

Contactez les associations de patients

N’hésitez pas à vous faire aider par vos proches ou par les associations de patients qui peuvent vous aider dans l’information, l’écoute et l’échange d’expériences.

LIENS UTILES

Rapprochez-vous des associations de patients pour obtenir de l'information ou un soutien

Sources
  • National Health Service (NHS). Heart attack. Site internet : NHS choices. Londres ; 2014 [consulté le 3 novembre 2015]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). Infarctus du myocardemyocarde
    Muscle du coeur.
    . Site internet : INSERM. Paris ; 2013 [consulté le 3 novembre 2015]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Ensemble, améliorons la prise en charge de l'infarctus du myocardemyocarde
    Muscle du coeur.
    . Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009  [consulté le 3 novembre 2015].
  • Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Arrêt de travail. Infarctus du myocardemyocarde
    Muscle du coeur.
    (syndrome coronaire aigu), après avis de la HAS. Site internet : ameli.fr. Paris ; 2011 [consulté le 3 novembre 2015].
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À VOIR
Role du medecin generaliste apres un infarctus

Source : Haute Autorité de santé

INFO PRATIQUE

Pour en savoir plus sur les effets indésirables des médicaments, consulter le site ameli.fr

À TÉLÉCHARGER

Le guide édité par la Haute Autorité de santé

Prise en charge de votre maladie coronarienne
À TÉLÉCHARGER

La brochure éditée par l'Assurance Maladie

Je prepare mon retour au travail