Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Le traitement de l’hyperthyroïdie
Imprimer Envoyer à un ami
Hyperthyroïdie

Mis à jour le 15 novembre 2016

Le traitement de l’hyperthyroïdie

L'endocrinologue en relation avec le médecin traitant, décide du traitement le plus approprié à chaque cas pour faire baisser le taux des hormones thyroïdiennes : médicaments antithyroïdiens de synthèse, iode radioactif ou traitement chirurgical.

Le traitement médical de l'hyperthyroïdie

Les antithyroïdiens de synthèse

Les antithyroïdiens de synthèse réduisent la production d’hormones par la thyroïde. Ils permettent d’obtenir des valeurs normales en 3 à 8 semaines. Un traitement d’entretien doit ensuite être poursuivi pendant 12 à 18 mois. Il faut réaliser des prises de sang régulières durant le traitement, pour surveiller la numération sanguine (quantité de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes).

Des médicaments parfois utiles pour soigner les conséquences de l'hyperthyroïdie

   - Des bêta-bloquantsbêta-bloquants
Médicaments qui ralentissent la fréquence cardiaque et limitent l'intensité de la pression que le sang exerce sur la paroi des artères.
pour les troubles du rythme cardiaque.
   - Des corticoïdes pour les troubles oculaires.

L’iode radioactif

La glande thyroïde a besoin d'une petite quantité d'iode pour fonctionner correctement. Le traitement par l'iode radioactif permet de détruire de façon permanente une partie des cellules de la thyroïde, de sorte que la glande produise moins d'hormones. Le traitement à l’iode radioactif n'est efficace qu'après 1 à 2 mois, parfois après plus de temps.

Il arrive souvent que ce traitement ait un effet plus fort que l’effet recherché : il provoque alors un état permanent d’hypothyroïdie. Celle-ci se traite beaucoup plus facilement que l’hyperthyroïdie grâce à des hormones de substitution.

À RETENIR

- Je respecte mon traitement : je ne le modifie pas et je ne l'arrête pas sans avis médical.
- Je consulte mon médecin traitant en cas de complications ou d’effets indésirables du traitement.
- Je suis les recommandations de mon médecin.

Le traitement chirurgical de l'hyperthyroïdie : la thyroïdectomie totale ou partielle

En enlevant la glande thyroïde en partie ou en totalité, le chirurgien fait diminuer les taux sanguins d’hormones thyroïdiennes. Après la chirurgie, il est possible que ces taux soient trop bas : la personne souffre alors d’hypothyroïdie. Elle devra prendre un traitement hormonal de substitution.

Les suites opératoires

Le plus souvent les suites de l’opération sont simples. Il est toutefois possible de ressentir :

  • une fatigue transitoire. Il est conseillé de poursuivre ses activités habituelles pour se rétablir ;
  • une gêne en avalant. Ces troubles de la déglutition sont le plus souvent temporaires ;
  • une voix rauque, cassée ou éteinte. Quelques séances d’orthophonie sont parfois nécessaires.

Ces troubles de la voix et de la déglutition résultent de l’atteinte du nerf récurrent au cours de l’intervention chirurgicale.

En cas de d’exophtalmie importante, une chirurgie de l’orbite de l’œil peut être nécessaire.

Sources
  • Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé. Recommandations pour la pratique clinique - Diagnostic et surveillance biologiques de l’hyperthyroïdie de l’adulte. Site internet : Haute Autorité de santé. Saint-Denis La Plaine ; 2000 [consulté le 28 octobre 2016]
  • Collège des enseignants d'endocrinologie, diabète et maladies métaboliques. Hyperthyroïdie. Site internet : Campus d'endocrinologie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2011 [consulté le 28 octobre 2016]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LE SAVIEZ-VOUS ?

Quel que soit le choix thérapeutique, le traitement de l’hyperthyroïdie peut entraîner une hypothyroïdie

Consulter notre dossier sur l’hypothyroïdie


INFO PRATIQUE

Vous allez être hospitalisé : toutes les informations sur vos droits et démarches sont sur le site ameli.fr