Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Les symptômes, le diagnostic et l'évolution de l'hépatite C
Imprimer Envoyer à un ami
Hépatite C

Mis à jour le 14 septembre 2015

Les symptômes, le diagnostic et l'évolution de l'hépatite C

L’hépatite C aussi bien dans sa forme aiguë que chronique passe souvent inaperçue car les symptômes sont absents ou peu évocateurs. C’est pourquoi, il est important de dépister la maladie chez toute personne à risque.

Les symptômes de l'hépatite C aiguë

L'incubationincubation
Période de latence comprise entre la pénétration du microbe dans l'organisme et l'apparition des premiers symptômes.
est habituellement de 15 à 90 jours.
Puis dans environ 10 % des cas, la personne présente une fatigue, une peau jaunâtre (jaunisse ou ictère) et des urines plus foncées.
Dans 90 % des cas, l'hépatite C passe inaperçue et le diagnostic peut alors être fait lors d'un dépistage

Le diagnostic de l'hépatite C aiguë

Comment l'hépatite C aiguë est-elle diagnostiquée ?

Le diagnostic de l'hépatite C se fait par une prise de sang qui comporte deux types de dosage :

  • un dosage permettant de mesurer l'atteinte du foie (transaminasestransaminases
    Enzyme hépatique intervenant dans le métabolisme des acides aminés.
    ) ;
  • un dosage permettant de prouver l'origine virale (présence d'anticorps dirigés contre le virus de l'hépatite C).

L'évolution de l'hépatite C aiguë

L'hépatite C aiguë peut évoluer de deux façons différentes :

  • vers la guérison dans 10 à 30 % des cas ;
  • vers le passage à la chronicité (hépatite C chronique) dans 60 à 90 % des cas. L'hépatite C chronique est définie par la persistance du virus dans l'organisme plus de six mois.

L'hépatite C chronique peut :

  • être sans symptômes, avec une atteinte hépatique très minime ;
  • s'accompagner d'une cryoglobulinémie (immunoglobulineimmunoglobuline
    Protéines (globulines) contenues dans le sang constituant les anticorps ; elles se répartissent en 5 classes : Ig A, Ig G,Ig M, Ig D et Ig E.
    qui se solidifie lorsque la température baisse en dessous de 37 °C), responsable de manifestations multiples : fatigue, problèmes de peau, douleurs articulaires, musculaires, atteinte rénale, neurologique... ;
  • être responsable d'une fibrosefibrose
    Transformation fibreuse d'un tissu.
    hépatique qui peut se transformer en cirrhose(apparition d'hémorragies du tube digestif, d'une ascite, d'œdèmes...). Cette dernière peut évoluer vers un cancer du foie ;
  • être associée à un lymphome B.

La découverte d'une hépatite C chronique nécessite de réaliser un bilan de santé plus complet.
Ce bilan est réalisé par le médecin traitant en collaboration avec un spécialiste en hépato-gastro-entérologie (maladies du foie et du tube digestif).
Ce bilan consiste en des consultations médicales, des prises de sang (analyses hépatiques, recherche du virus dans le sang...), des examens complémentaires :

  • une mesure de l'élasticité et de la fibrosefibrose
    Transformation fibreuse d'un tissu.
    du foie, à l'aide d'un appareil à ultrasonsultrasons
    Vibrations sonores de fréquence trop élevée pour qu'une oreille humaine puisse les percevoir, utilisées en médecine pour le diagnostic (échographie...) et dans certains traitements (traitement par la chaleur...).
    peut être réalisée. Cet examen n'est pas invasif et totalement indolore ;
  • une ponctionponction
    Geste qui consiste à introduire une aiguille dans une partie du corps afin de prélever du tissu, du liquide ou du sang, en fonction du type d'analyse à réaliser.
    biopsie hépatique, qui reste l'examen de référence.

Il existe des traitements antiviraux de l'hépatite C permettant d'arrêter l'évolution de la maladie. D'où l'importance du dépistage précoce.

INFO PRATIQUE

L'hépatite C chronique peut être reconnue en affection de longue durée.
Votre médecin traitant pourra demander la reconnaissance de votre maladie au titre d'une affection de longue durée.
Consulter l'article : Vous souffrez d'une affection de longue durée

Sources
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Hépatite C : Dépistage, clinique, prise en charge et conseils aux patients : Document à l'usage des médecins. Site internet : Inpes. Saint-Denis (France) ; 2007 [consulté le 29 octobre 2013]
  • Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Virus de l'hépatite C (VHC), agent de l'hépatite C. Site internet : INRS. Paris ; 2011 [consulté le 29 octobre 2013]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Prise en charge de l'hépatite C par les médicaments anti-viraux à action directe (AAD). Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 4 décembre 2014]
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
INFO PRATIQUE

Une hépatite C contractée dans le cadre du travail peut être reconnue comme maladie professionnelle. En cas de doute, parlez-en à votre médecin traitant.

Pour en savoir plus sur les maladies professionnelles, consultez le site Ameli.fr

À TÉLÉCHARGER

Le guide édité par la Haute Autorité de santé

Prise en charge de votre maladie l hepatite chronique C