Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
 > 
La grossesse môlaire
Imprimer Envoyer à un ami

Mis à jour le 12 décembre 2013

La grossesse môlaire

C’est une anomalie rare parfois appelée « môle hydatiforme ». Lorsque le spermatozoïdespermatozoïde
Cellule reproductrice masculine, produite par les testicules : elle possède une tête et une queue qui lui permet de se déplacer.
féconde l’ovuleovule
Cellule reproductrice femelle élaborée par l'ovaire.
, la cellule fécondée ne peut pas se transformer en embryonembryon
Organisme humain se développant depuis l'œuf (ou ovule) fécondé jusqu'à la fin du troisième mois de grossesse.
en raison d’anomalies génétiques. Cependant, les cellules destinées à former le placentaplacenta
Organe assurant les échanges entre la mère et le fœtus et la sécrétion des hormones de la grossesse.
continuent à se développer et à produire l’hormone de grossesse HCG à un taux anormalement élevé.
La plupart des grossesses môlaires sont diagnostiquées à un stade assez précoce à la suite d’une hémorragie ou d’une échographie.
Cette môle hydatiforme peut être éliminée spontanément par voie basse. Sinon, elle devra être retirée par une intervention sous anesthésie générale.

Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.