Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
 > 
La fausse couche
Imprimer Envoyer à un ami

Mis à jour le 12 décembre 2013

La fausse couche

La fausse couche est l’arrêt naturel ou accidentel de la grossesse ; on parle aussi d’avortement spontané. Environ une grossesse sur quatre donne lieu à une fausse couche.
Plus la grossesse est avancée, moins il y a de risque : près de neuf arrêts spontanés de grossesse sur dix ont lieu durant les trois premiers mois.
La fausse couche peut être signalée par un saignement vaginal, parfois accompagné de douleurs abdominales ou lombaires, un peu comme des douleurs de règles.

Un saignement vaginal en début de grossesse n’est pas forcément suivi de fausse couche, de nombreuses femmes poursuivent leur grossesse normalement.
Il est important d’être à l’écoute de votre corps et de signaler tout ce qui vous paraît inhabituel, lors de vos consultations :

  • en début de grossesse, si les nausées ou la tension des seins disparaissent ;
  • si vous avez des douleurs abdominales ou pelviennes (dans le bas du ventre) ;
  • si vous avez de la fièvre ;
  • si vous saignez ;
  • si vous perdez du liquide amniotique.

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre sage-femme.

Source

“When pregnancy goes wrong”, National Health Service (NHS)

Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.