Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
À la sortie de maternité, votre suivi à la maison
Imprimer Envoyer à un ami
Grossesse : l'accouchement et les premiers jours de bébé

Mis à jour le 2 décembre 2016

À la sortie de maternité, votre suivi à la maison

À la maison, un suivi par une sage-femme vous est proposé par l'Assurance maladie dans le cadre de son programme d'accompagnement de retour à domicile. La consultation post natale vous permet d'aborder diverses questions : contraception, alimentation, reprise de l'activité sportive, baby blues, troubles urinaires... N'oubliez pas de faire la rééducation périnéale et abdominale qui vous a été prescrite.

Si vous avez adhéré au service d’accompagnement de retour à domicile de l’Assurance maladie, un suivi à domicile par une sage-femme vous est proposé.

La première visite à domicile de votre sage-femme libérale (ayant son cabinet en ville) est organisée par le conseiller.
Le calendrier des visites varie selon la durée de votre séjour à la maternité :

  • Si vous êtes sortie plus de 72 heures après votre accouchement par voie basse ou plus de 96 heures après votre accouchement par césarienne, la sage-femme se rend à votre domicile dans les 48  heures qui suivent votre sortie de maternité (et au plus tard dans les 7 jours). Une deuxième visite est recommandée et planifiée selon l’appréciation de la sage-femme.
  • Si vous êtes sortie dans les 72 heures premières heures après votre accouchement par voie basse ou dans les 96 heures après votre accouchement par césarienne, la sage-femme se rend à votre domicile dans les 24 heures qui suivent votre sortie de maternité. Une deuxième visite et planifiée selon l’appréciation de la sage-femme qui assure le suivi. Une troisième visite est recommandée.

Votre sage-femme vous accompagne dans la réalisation des premiers soins de votre bébé, vous conseille sur l’alimentation de votre enfant et sur ce qui peut faciliter votre vie quotidienne familiale.
Elle vérifie votre bon état de santé et celui de votre bébé, prescrit les médicaments nécessaires, répond à vos questions.

Ces visites sont prises en charge à 100 % dans la limite des tarifs de base de l’Assurance maladie.

La consultation post-natale obligatoire

Cet examen doit être effectué dans les 6 à 8 semaines qui suivent votre accouchement. Il peut être réalisé par votre médecin ou par votre sage-femme si la grossesse a été normale et l'accouchement eutocique (sans aide mécanique ou chirurgicale). Cette consultation est prise en charge à 100 %.

La rééducation périnéale et abdominale post-natale

Le périnéepérinée
Ensemble de muscles fermant en bas le petit bassin. Le périnée est traversé par l’anus, par l’urètre et le vagin chez la femme.
s’étend du pubis jusqu’à l’ossature du bassin et est composé de muscles et de tissus qui soutiennent les organes génitaux et urinaires dans le bassin : vessie, urètreurètre
Canal qui conduit l'urine de la vessie à l'extérieur où il s'ouvre par le méat urétral .Chez l'homme, il conduit aussi le sperme.
et rectum.
Le périnéepérinée
Ensemble de muscles fermant en bas le petit bassin. Le périnée est traversé par l’anus, par l’urètre et le vagin chez la femme.
est fragilisé lors de la grossesse et surtout de l’accouchement. Sa perte de tonicité expose à des troubles immédiats : fuites urinaires lors de la toux, d’un effort, du rire..., sensation de gêne et pesanteur sur le périnéepérinée
Ensemble de muscles fermant en bas le petit bassin. Le périnée est traversé par l’anus, par l’urètre et le vagin chez la femme.
, perte de sensations lors des rapports sexuels. À long terme, en l’absence de soins, des complications telles qu’une incontinence urinaire ou un prolapsus génito urinaire peuvent apparaître.

C’est pourquoi, il est conseillé de ne pas porter de lourdes charges dans les semaines qui suivent l’accouchement et il est capital de ne pas négliger la rééducation qui consiste à redonner au périnéepérinée
Ensemble de muscles fermant en bas le petit bassin. Le périnée est traversé par l’anus, par l’urètre et le vagin chez la femme.
sa solidité.
Prenez rendez-vous auprès d’une sage-femme ou d’un masseur-kinésithérapeute, en cabinet ou à l’hôpital. Cette rééducation est prise en charge à 100 % par l’Assurance maladie.
10 séances de rééducation périnéale sont prescrites après l’accouchement et sont prises en charge à 100 % dans la limite des tarifs de base de l'Assurance maladie.

La contraception après l'accouchement

Dès votre accouchement, pensez à votre future contraception. Lors de votre séjour à la maternité, un entretien vous est proposé afin de déterminer la méthode contraceptive qui vous convient le mieux. Si ce sujet n’a pas été abordé, renseignez-vous auprès de votre médecin, de votre sage-femme, d’un centre de planification familiale et/ou des professionnels de santé des services de PMI, dès votre retour à domicile.

La contraception si vous n’allaitez pas

Si vous n’allaitez pas, il n'y a pas de reprise d'ovulationovulation
Libération dans les voies génitales de la femme d’un ovule mature, prêt à fusionner avec un spermatozoïde pour former un œuf.
avant le 21e jour après l'accouchement. Une contraception n'est donc pas nécessaire avant ce délai.

A partir du 21e jour, il existe un retour de fertilité et une contraception est nécessaire afin d'éviter d'être à nouveau enceinte, ce qui est possible avant même votre retour de couches (c’est-à-dire le retour des règles).

Les pilules microprogestatives et l’implant contenant des progestatifsprogestatifs
Médicament qui a les propriétés de l'hormone naturelle la progesterone.
sont utilisables à partir de 21 jours après l’accouchement.

Une pilule œstroprogestative dite "combinée" peut être commencée à partir de 42 jours et ce délai peut être raccourci à 21 jours.

Quatre semaines après l’accouchement, un stérilet au cuivre ou un stérilet hormonal ( au lévonorgestrel) peut être posé. La pose d'un stérilet au cuivre est possible dans les 48 heures suivant l'accouchement.

La contraception en cas d'allaitement exclusif

Si vous allaitez, la méthode "MAMA" (c’est-à-dire méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhéeaménorrhée
Absence de règles chez une femme en âge d'être réglée.
) est une méthode naturelle. La tétée du bébé entraîne la production d’une hormone chez la mère : la prolactine. Cette hormone bloque l’ovulationovulation
Libération dans les voies génitales de la femme d’un ovule mature, prêt à fusionner avec un spermatozoïde pour former un œuf.
.

Pour que cette méthode soit efficace trois conditions doivent être respectées :

  • l’enfant doit avoir moins de six mois ;
  • il doit être nourri exclusivement au sein, à la demande, nuit et jour (6 à 10 tétées par jour, avec pas plus de 6 heures entre 2 tétées la nuit et pas plus de 4 heures le jour);
  • vous ne devez pas avoir eu de règles depuis l’accouchement.

Attention : si le nombre de tétées diminue, la contraception n’est plus assurée.

La contraception progestativeprogestative
Médicament qui a les propriétés de l'hormone naturelle la progesterone.
(pilule ou implant) peut être utilisée à partir de 21 jours. La contraception estroprogestative n'est pas recommandée dans les 6 mois qui suivent l'accouchement.

Le stérilet au cuivre ou hormonal est utilisable à partir de 4 semaines. La pose d'un stérilet au cuivre est possible dans les 48 heures suivant l'accouchement.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les méthodes naturelles sont-elles suffisamment efficaces ?

Les méthodes naturelles autres que la méthode "MAMA" sont imprécises et peu fiables (jusqu’à 20 % d’échec) car elles sont basées sur l’ovulationovulation
Libération dans les voies génitales de la femme d’un ovule mature, prêt à fusionner avec un spermatozoïde pour former un œuf.
, qui peut être avancée ou retardée par toutes sortes d’événements.

La contraception en cas d’allaitement mixte

Si vous pratiquez un allaitement mixte (biberons et tétées combinés), vous devez utiliser un contraceptif parmi ceux-là :

  • un dispositif intra-utérin comme le stérilet au cuivre ou hormonal, qui peut être posé quatre semaines après l'accouchement ; la pose du stérilet au cuivre est possible dans les 48 heures après l'accouchement ;
  • les pilules microprogestatives ou implant progestatifprogestatif
    Médicament qui a les propriétés de l'hormone naturelle la progesterone.
    , trois semaines après l’accouchement. Les pilules œstroprogestatives sont déconseillées pendant l’allaitement.

Consulter l'article : Contraception : Comment la choisir et à qui s'adresser ?

LE SAVIEZ-VOUS ?

Contraception par les préservatifs après un accouchement

Les préservatifs sont la seule méthode de contraception efficace contre les Infections Sexuellement Transmissibles, y compris le VIH.
Le préservatif masculin est la méthode de contraception à privilégier en post-partum si l’on veut se protéger des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
Le diaphragme, la cape cervicale, les spermicides : ils ne sont pas utilisables avant 42 jours (6 semaines) après l’accouchement ; l’efficacité contraceptive du diaphragme ou de la cape est améliorée par l’association à un spermicide.

À RETENIR
  • Je choisis ma contraception pour ne pas risquer une grossesse non désirée.
  • Je bénéficie de deux séances de suivi post-natal avec une sage-femme, chez moi ou au cabinet.
  • Entre 6 et 8 semaines après mon accouchement, je prends rendez-vous pour ma consultation post-natale obligatoire.
  • Deux mois ou plus après mon accouchement, je commence mes dix séances de rééducation périnéale.
  • Quelle que soit la méthode de contraception utilisée, seul le préservatif masculin ou féminin protège des maladies sexuellement transmissibles.

La vie au quotidien de retour à la maison

Vous ressentez une fatigue physique due à la grossesse, à l’accouchement, aux réveils fréquents et aussi à la présence de vos autres enfants. Dans tous les cas après une naissance, entourez-vous d’aides précieuses : parents, amis…

Le baby blues est fréquent et le plus souvent bénin ; il ne dure que quelques jours ; il se caractérise par l'alternance d'émotions très contradictoires : joie, pleurs, irritabilité.
Si, à cette fatigue et ces émotions, s’ajoutent une lassitude et un manque d’entrain qui vous paraissent anormaux, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à votre sage-femme.

Voici quelques conseils pour retrouver votre silhouette et votre entrain :

  • de retour à la maison, vous n’avez pas retrouvé votre poids d’avant votre grossesse ; c’est normal car votre corps a produit lors de la grossesse des réserves en vue de l’allaitement. Ne faites pas de régime alimentaire si vous allaitez et ne commencez pas avant les 3 mois de votre bébé si vous n’allaitez pas ;
  • ayez une alimentation variée et équilibrée en évitant les excès ;
  • buvez abondamment de l’eau, surtout si vous allaitez ;
  • ménagez votre organisme et essayez de récupérer les heures de sommeil perdues la nuit en faisant des petites siestes pendant que votre bébé dort ;
  • reprenez une activité physique modérée telle que la marche, la natation dans les semaines qui suivent l’accouchement. Mais ne reprenez jamais une activité sportive plus intense (tennis, sports collectifs…) avant d’avoir pratiqué la rééducation périnéale et sans l’accord de votre médecin.

Vous êtes de retour à la maison, Mpedia vous donne quelques conseils pour les soins quotidiens de votre nourrisson :
Consulter les articles : premier change, soins du cordon, bain et crème

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Sortie de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 13 octobre 2015]
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Choisir sa contraception après un accouchement. Site internet : Inpes. Saint-Denis (France) ; 2015 [consulté le 16 octobre 2015]
  • Marret H, Wagner –Ballon J, Guyot H, Lehr-Drylewicz AM. 120 questions en gynécologie-obstétrique. 2e éd. Paris : Elsevier Masson ; 2009
  • Haute Autorité de Santé (HAS). Contraception chez la femme en post-partum. Site internet : HAS. Saint-Denis La PLaine (France) ; 2015 [consulté le 16 octobre 2015].

Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LIENS UTILES

- Pour en savoir plus sur le congé maternité et paternité, consultez la rubrique "Vous allez avoir un enfant" sur ameli.fr.


- Pour estimer le montant de vos indemnités journalières, utilisez le simulateur.


- Pour vous aider à choisir votre méthode de contraception, consultez le site "Choisir sa contraception" de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

À TÉLÉCHARGER

Quels aliments sont conseillés ?

Guide édité par l'Inpes
Guide édité par l'Inpes
À TÉLÉCHARGER

Le carnet de santé maternité

Carnet édité par le Ministère de la santé
Carnet édité par le Ministère de la santé
À LIRE

J'accompagne les premiers pas de mon enfant

L'Assurance maladie
L'Assurance maladie