Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Des pathologies aggravées par les températures hivernales
Imprimer Envoyer à un ami
Froid et pathologies

Mis à jour le 22 septembre 2015

Des pathologies aggravées par les températures hivernales

Le grand froid augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Il favorise aussi la survenue des crises du phénomène de Raynaud. De plus, la baisse des températures augmente la fréquence des affections respiratoires et infectieuses.

Un risque cardiovasculaire accru lors du froid

L’air froid provoque une contraction involontaire des vaisseaux sanguins, favorisant la rupture des plaques d’athéromeathérome
Lésion sous forme de plaque au niveau de la paroi interne des artères provoquée par l'accumulation de graisses et de dépôts calcaires.
(accumulation de dépôts graisseux et calcaires) dans les artères. Chez les personnes présentant un risque cardiovasculaire, cela peut causer diverses affections :

  • une thrombosethrombose
    Formation d'un caillot dans un vaisseau sanguin.
    artérielle, en particulier chez les individus âgés ;
  • la survenue ou l’aggravation d’une angine de poitrine, voire d’un infarctus du myocarde (ou crise cardiaque) si une artère est complètement bouchée par l’athéromeathérome
    Lésion sous forme de plaque au niveau de la paroi interne des artères provoquée par l'accumulation de graisses et de dépôts calcaires.
     ;
  • un accident vasculaire cérébral, ou AVC, en particulier de type ischémique (interruption de la circulation du sang due à un caillot dans une artère menant au cerveau).

Grand froid : le phénomène de Raynaud, plus fréquent

La contraction des vaisseaux due au froid et aux variations de température (passage du chaud au froid) favorise aussi les crises typiques du phénomène de Raynaud. Il s’agit d’une affection fréquente (10 % de la population) qui peut être isolée (le plus souvent) mais aussi associée à une autre maladie ou à une prise médicamenteuse. Ce trouble de la circulation sanguine se manifeste notamment par un arrêt temporaire de l’afflux de sang (ischémie) dans les doigts, qui sont alors mal oxygénés.

Ainsi, la crise liée au phénomène de Raynaud se déroule en trois stades :

  • La phase ischémique dure quelques minutes. Les extrémités sont blanches et froides, avec une sensation de "doigts morts". Parfois, la crise s’arrête à ce premier stade.
  • La phase asphyxique entraîne des picotements souvent douloureux dans les doigts, qui prennent un aspect bleu.
  • La récupération correspond au retour du sang dans les doigts qui sont alors tuméfiés, rouges et douloureux.

Une augmentation des maladies respiratoires lors des épisodes de froid

En hiver, les affections respiratoires se multiplient, ce qui semble s’expliquer par trois facteurs :

  • L’inhalation d’air froid refroidit la muqueusemuqueuse
    Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
    des voies respiratoires supérieures. Cela peut perturber le bon fonctionnement des mécanismes de lutte contre les infections.
  • Le froid provoque aussi une diminution du diamètre des bronches, qui gêne parfois la respiration.
  • La concentration de la population dans des espaces confinés et peu ventilés (ex. : transports en commun) augmente le risque de transmission des infections.

Par ailleurs, la pollution de l’air, en particulier dans les grandes agglomérations, aggrave les pathologies respiratoires.

Ainsi, on observe durant l’hiver davantage de cas des maladies suivantes (touchant surtout les personnes les plus fragiles face au froid) :

On constate également :

Froid et autres maladies

D’autres pathologies sont aggravées ou plus courantes par grand froid :

La drépanocytose

Cette maladie génétique du sang cause une anémie et une plus grande sensibilité aux infections. Elle provoque aussi des douleurs liées à une mauvaise circulation sanguine et au manque d’oxygénation des tissus. Le refroidissement cutané est un facteur déclenchant de ces crises douloureuses.

Les maladies infectieuses

Les otites, les gastroentérites, les rhinopharyngites et les angines surviennent plus fréquemment en hiver, notamment chez les nourrissons et les jeunes enfants. Cette recrudescence est liée à une baisse des défenses immunitaires due au froid.

Enfin, certaines maladies endocriniennes, comme l’hypothyroïdie, diminuent la sécrétion d’hormones qui participent à la production de chaleur par le corps. Chez les personnes touchées, l’organisme réagit moins bien par temps froid.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Certains médicaments peuvent être responsables de la survenue ou de l’aggravation de symptômes liés au froid.

Les vasodilatateurs et certains anti-hypertenseurs (provoquant la dilatation des vaisseaux sanguins), les anti-thyroïdiens (utilisés en cas d’hyperthyroïdie) ou les neuroleptiques, anxiolytiques, somnifères (agissant sur le psychisme) perturbent la régulation de la température corporelle. Cela peut être néfaste à la santé par temps froid.

En cas de baisse des températures et si vous suivez ce type de traitement, ne l’interrompez pas mais parlez-en à votre médecin traitant. Une adaptation de votre traitement est peut-être nécessaire.

Sources
  • Collège Français des Enseignants en Rhumatologie (COFER). Phénomène de Raynaud. Site internet : Université numérique francophone des sciences de la santé et du sport (UNF3S). Paris ; 2012 [consulté le 18 septembre 2015]
  • Ministère de la santé. Grand froid- Risques sanitaires liés au froid. Site internet : sante.gouv (Paris) ; 2014 [consulté le 16 septembre 2015]
  • Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS). Travail au froid : ce qu'il faut retenir. Site internet : INRS. Paris ; 2014 [consulté le 16 septembre 2015].
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.