Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Que faire face à des signes de fausse couche
Imprimer Envoyer à un ami
Fausse couche

Mis à jour le 23 avril 2015

Que faire face à des signes de fausse couche

Les symptômes de fausse couche doivent conduire à consulter un médecin. Selon l'importance des saignements, la consultation doit avoir lieu en urgence ou dans la journée.

Si vous présentez des signes vous faisant craindre une fausse couche, vous devez consulter un médecin.

Consultez en urgence si :

  • vous observez des saignements vaginaux abondants ;
  • vous présentez des symptômes de choc (faiblesse, étourdissements, vertiges, confusion, variations soudaines de la température corporelle ou du rythme cardiaque, nausées ou vomissements).

Dans ces situations, demandez immédiatement une assistance médicale : il s’agit d’une fausse couche hémorragique qui requiert des soins urgents. Une intervention chirurgicale par aspiration endo-utérine se révèle souvent nécessaire.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La grossesse extra-utérine, une urgence à différencier de la fausse couche

Parfois, lors d’une grossesse, l’œuf fécondé se fixe en dehors de l’utérus (le plus souvent dans la trompe, voir schéma) : c’est une grossesse extra-utérine.

Des symptômes proches de ceux de la fausse couche peuvent annoncer des risques de rupture de la trompe : vous ressentez des douleurs abdominales sévères et persistantes pouvant irradier dans une épaule, suivies de petits saignements vaginaux et d’un état de faiblesse.

Dans ce cas consultez en urgence : un traitement précoce avant que la trompe utérine ne soit rompue permet de la conserver.
Consulter l'article : Anomalies du déroulement de la grossesse 

Consultez dans la journée :

Si vous présentez des saignements modérés, adressez-vous à votre médecin gynécologue dans la jopurnée. Il vous examine et demande une échographie. Parfois, des dosages de l’hormone de la grossesse (appelée HCG) peuvent être utiles : un taux bas signifie que la gestation est arrêtée.

Deux situations se présentent alors :

  • La fausse couche a déjà eu lieu
    Vous avez expulsé les tissus embryonnaires et vos saignements diminuent. L’examen clinique est normal. L’utérus ne contient aucun embryonembryon
    Organisme humain se développant depuis l'œuf (ou ovule) fécondé jusqu'à la fin du troisième mois de grossesse.
    visible à l’échographie. Dans ce cas, votre médecin ne vous prescrit pas de traitement particulier. Il programmera éventuellement une consultation de contrôle.
  • La fausse couche n’est pas achevée, mais la grossesse est arrêtée
    Vous saignez et éprouvez éventuellement des douleurs abdominales. L’échographie montre la présence d’un embryonembryon
    Organisme humain se développant depuis l'œuf (ou ovule) fécondé jusqu'à la fin du troisième mois de grossesse.
    sans activité cardiaque dans la cavité de l’utérus. Votre médecin vous explique alors que la meilleure solution est d’attendre chez vous que les tissus embryonnaires soient expulsés naturellement. Cet événement se produit généralement dans un délai de quelques jours à deux semaines. Si vous ne souhaitez pas attendre, votre médecin peut vous proposer un traitement.

La disparition des douleurs et des saignements signale la fin de la fausse couche. Si tout se déroule normalement, une échographie de contrôle permet de vérifier que l’utérus est vide.

Vous devez consulter à nouveau en urgence :

  • si les saignements deviennent abondants ;
  • si la douleur augmente fortement ;
  • si vous avez de la fièvre.
Sources
  • Better Health Channel. Miscarriage. Site internet : BHC. Melbourne (Australie) ; 2013 [consulté le 21 octobre 2013]
  • National health service (NHS). Miscarriage. Site internet : NHS. Londres ; 2013 [consulté le 17 avril 2015]
  • American College of obstetricians and gynecologists (ACOG). Frequently asked questions: early pregnancy loss. Site internet : ACOG. Washington (USA) ; 2013 [consulté le 21 octobre 2013]
  • Agostini A, De Troyer J, Capelle M, Estrade J-P. Fausses couches précoces et rétentions ovulaires : prise en charge immédiate. Site internet : CNGOF. Paris ; 2006 [consulté le 17 avril 2015]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
N° d'urgence médicale
  • Samu : 15
  • Pompiers : 18
  • Appel d'urgence européen : 112

Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.