Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Le traitement de la fausse couche
Imprimer Envoyer à un ami
Fausse couche

Mis à jour le 23 avril 2015

Le traitement de la fausse couche

Un traitement est nécessaire lorsque l’expulsion du fœtus et du placentaplacenta
Organe assurant les échanges entre la mère et le fœtus et la sécrétion des hormones de la grossesse.
n’est pas complète après la fausse couche. Il peut s’agir d’un traitement médical ou chirurgical.

La consultation médicale

Le gynécologue vous examine. Une échographie pelvienne est nécessaire pour connaître l'évolutivité de la grossesse. Elle permet de diagnostiquer une grossesse intra-utérine arrêtée et d'affirmer que les saignements sont bien les symptômes d'une fausse couche.
Il arrive qu’une fausse couche tarde à s’achever naturellement.

Si l’échographie après 2 semaines de saignement montre que des tissus embryonnaires persistent toujours dans l’utérus, le gynécologue vous propose un traitement médical ou chirurgical suivant votre cas.

Vous pouvez également demander un traitement si vous ne souhaitez pas attendre que la fausse couche se termine naturellement.

Le traitement médical : le misoprostol

Le médicament (le misoprostol) est administré par voie vaginale ou parfois orale. Il provoque des contractions du muscle de l’utérus et une ouverture du col de l'utérus. Les effets surviennent en quelques heures. Dans un premier temps, le médicament augmente les symptômes (crampes abdominales, saignements). Puis il provoque l’expulsion des tissus intra-utérins. Les saignements peuvent durer plusieurs jours.

Contactez à nouveau votre médecin si les effets du traitement n’ont pas commencé dans les 24 heures suivant la prise du traitement.

Le traitement chirurgical : l’aspiration endo-utérine

Ce traitement est proposé en cas de :

  • saignements abondants ;
  • troubles de la coagulation ;
  • refus de traitement médical ;
  • échec du traitement médical.

L’intervention consiste à introduire un petit tube dans la cavité de l’utérus, via le vagin et le col utérin. Ce tube permet d’aspirer les tissus embryonnaires. Ce traitement nécessite une anesthésie générale ou loco-régionaleloco-régionale
Qui ne concerne qu'un territoire.
 (anesthésie péri-durale), parfois locale. Il se déroule au cours d’une hospitalisation de jour.

Le traitement chirurgical de la fausse couche est semblable à celui proposé pour une interruption volontaire de grossesse.
Consulter l'article : Les deux méthodes d'IVG et le suivi

Quelles précautions prendre après une fausse couche ?

Les femmes porteuses d’un groupe sanguin avec rhésus négatif doivent recevoir un traitement contre l’allo-immunisation (voir encadré).

Pendant les deux semaines qui suivent, il est conseillé de ne pas utiliser de tampons hygiéniques et d’éviter les relations sexuelles, afin de limiter le risque infectieux.

Consultez à nouveau votre médecin si vous ressentez de la fièvre, des frissons, des saignements abondants ou des douleurs.

Par ailleurs, vous aurez peut-être besoin d’un soutien psychologique après une fausse couche : votre entourage et votre médecin peuvent vous aider.

QUESTION-RÉPONSE

Qu'est-ce que l’allo-immunisation rhésus ?

Durant la fausse couche, des globules rouges du fœtus passent dans la circulation sanguine maternelle. Les globules blancs de la mère de rhésus négatif identifient les globules rouges du bébé, lorsqu'il est de rhésus positif, comme des cellules étrangères et fabriquent des anticorps dits "agglutinines irrégulièresagglutinines irrégulières
Anticorps développés par une mère de groupe sanguin rhésus négatif contre les globules rouges rhésus positif de l'enfant qu'elle porte.
" contre ce facteur rhésus.

Lors d’une grossesse suivante, si le fœtus est aussi de rhésus positif, les anticorps dont la mère est porteuse traversent le placentaplacenta
Organe assurant les échanges entre la mère et le fœtus et la sécrétion des hormones de la grossesse.
, passent dans la circulation sanguine du fœtus et détruisent ses globules rouges entraînant une anémie hémolytique. Les conséquences sont graves pour le fœtus.

Toutes les femmes porteuses du rhésus négatif doivent donc recevoir un traitement pour prévenir cette réaction immunitaire. Le traitement consiste en une injection intramusculaire ou intraveineuse de sérum anti-rhésus.

Consulter l'article : Grossesse : pathologies associées et incompatibilité rhésus

Sources
  • Agostini A, De Troyer J, Capelle M, Estrade J-P. Fausses couches précoces et rétentions ovulaires : prise en charge immédiate. Trentièmes journées nationales du CNGOF. Site internet : CNGOF. Paris ; 2006 [consulté le 17 avril 2015]
  • Better Health Channel. Miscarriage. Site internet : BHC. Melbourne (Australie) ; 2013 [consulté le 21 octobre 2013]
  • National health service (NHS). Miscarriage. Site internet : NHS. Londres ; 2013 [consulté le 21 octobre 2013]
  • American College of obstetricians and gynecologists (ACOG). Frequently asked questions: early pregnancy loss. Site internet : ACOG. Washington (USA) ; 2013 [consulté le 21 octobre 2013]
  • Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). Les pertes de grossesse. Site internet : CNGOF. Paris ; 2014 [consulté le 17 avril 2015]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
INFO PRATIQUE

Vous allez subir une intervention en hospitalisation de jour, dite ambulatoire : Consulter l'article : Se faire opérer et rentrer chez soi le soir même.