Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Les traitements prescrits en cas d’endométriose
Imprimer Envoyer à un ami
Endométriose

Mis à jour le 21 décembre 2015

Les traitements prescrits en cas d’endométriose

Pour diminuer la douleur et les lésions liées à l’endométrioseendométriose
Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
, différents médicaments peuvent être prescrits. Une intervention chirurgicale est aussi proposée pour ôter les lésions dans certains cas. Un soutien psychologique est parfois nécessaire. Lorsque l’endométrioseendométriose
Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
est asymptomatique, aucun traitement n’est utile ; une surveillance est mise en place.

L’objectif du traitement est de diminuer les douleurs, de ralentir le développement des lésions d’endométrioseendométriose
Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
et d’améliorer la fertilité chez les jeunes femmes désirant une grossesse.

Les traitements médicamenteux de l’endométriose symptomatique

Le traitement symptomatique des douleurs

Pour atténuer les douleurs liées à la maladie, le médecin prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Le traitement médical antigonadotrope

Afin de réduire les lésions d’endométrioseendométriose
Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
qui sont hormono dépendantes et qui évoluent selon le cycle menstruel, le médecin peut prescrire des antigonadotropes. Ces médicaments empêchent la production d’hormones gonadotropes, qui stimulent les ovairesovaires
Organe de l’appareil reproducteur féminin, produisant les ovules et secrétant les hormones sexuelles : les œstrogènes et la progestérone.
et provoquent par conséquent une baisse du taux d’œstrogènesœstrogènes
Hormone sécrétée principalement par l’ovaire et jouant un rôle dans le cycle menstruel de la femme.
 (hypo-œstrogénie). Il s’en suit la suppression des règles (aménorrhéeaménorrhée
Absence de règles chez une femme en âge d'être réglée.
) et  simultanément la disparition des saignements au niveau des lésions d’endométrioseendométriose
Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
. Les lésions régressent et les douleurs s’atténuent ou disparaissent. Cependant, certaines lésions insensibles aux hormones ne régressent pas grâce à ce traitement : les adhérences, les endométriomes (situés au niveau de l’ovaireovaire
Organe de l’appareil reproducteur féminin, produisant les ovules et secrétant les hormones sexuelles : les œstrogènes et la progestérone.
), les lésions fibreuses cicatricielles.

Il en existe de plusieurs types.

Les analogues de la gonadolibérine (GnRH)

Ce sont les médicaments prescrits  en première intention (pour 3 à 6 mois, voire un an selon les molécules) afin de mettre les ovairesovaires
Organe de l’appareil reproducteur féminin, produisant les ovules et secrétant les hormones sexuelles : les œstrogènes et la progestérone.
au repos. Ils présentent des effets secondaires (bouffées de chaleur, sécheresse cutanée, déminéralisation osseuse ou "ostéoporose", liés à l’hypo-œstrogénie qu'ils induisent. Ceux-ci peuvent être corrigés par l'add-back therapy (réintroduction d’un peu d’œstrogènesœstrogènes
Hormone sécrétée principalement par l’ovaire et jouant un rôle dans le cycle menstruel de la femme.
 dans l’organisme, sous contrôle médical), recommandée au-delà de 3 mois de traitement.

Le danazol

Il est rarement utilisé en raison de ses effets secondaires importants (ex. : augmentation de la pilosité).

Autre traitement antigonadotrope : les contraceptifs

Après la prescription de ce premier traitement, d’autres antigonadotropes peuvent être donnés en relais jusqu'à la ménopause. Il s’agit de progestatifsprogestatifs
Médicament qui a les propriétés de l'hormone naturelle la progesterone.
 ou de certains contraceptifs œstro-progestatifsœstro-progestatifs
Médicaments dans lesquels les hormones oestrogéniques sont associées à la progesterone.
(monophasiques utilisés en continu).

Le soutien psychologique

Enfin, une prise en charge par un psychologue peut se révéler utile et améliorer les résultats du traitement médical :

  • quand les douleurs altèrent la qualité de vie et ont des répercussions psychologiques ;
  • à l’inverse, lorsque des facteurs psychologiques augmentent le ressenti douloureux.

L’intervention chirurgicale en cas d’endométriose

Elle est programmée en concertation avec plusieurs spécialistes : gynéco-obstétricien, urologue (spécialiste de l’appareil urinaire), chirurgien digestif, etc. Cette opération est recommandée :

  • en cas d’endométrioseendométriose
    Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
    douloureuse ;
  • sous réserve qu’elle apporte plus d’avantages (ex. : diminution des douleurs) que d’inconvénients (ex. : incontinence, baisse de la fertilité) ;
  • systématiquement en cas d'endométriome (lésion d’endométrioseendométriose
    Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
    au niveau de l’ovaireovaire
    Organe de l’appareil reproducteur féminin, produisant les ovules et secrétant les hormones sexuelles : les œstrogènes et la progestérone.
    ).

L’intervention permet dans un premier temps de faire le point sur l’étendue et la nature des lésions d’endométrioseendométriose
Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
. Puis, elle consiste à détruire les lésions (par coagulation ou vaporisation au laserlaser
Générateur d’une énergie lumineuse concentrée dans un faisceau très fin, provoquant une forte élévation thermique localisée et utilisé en médecine pour coaguler ou détruire des lésions.
) ou à les retirer (exérèse). Elle est réalisée le plus souvent sous cœlioscopiecœlioscopie
Méthode d'exploration et de traitement chirurgical qui se fait par l'introduction dans la cavité péritonéale d'un dispositif optique et de divers instruments permettant de voir les organes et de réaliser une intervention sans ouverture de l'abdomen.
. Toutefois, en cas d’endométrioseendométriose
Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
profonde ou étendue, une laparotomie (ouverture de la paroi abdominale) peut être nécessaire. La difficulté chirurgicale est aussi amplifiée en présence de petites lésions disséminées.

Après l’opération, en cas de récidive des douleurs, des médicaments sont prescrits.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La cœlioscopiecœlioscopie
Méthode d'exploration et de traitement chirurgical qui se fait par l'introduction dans la cavité péritonéale d'un dispositif optique et de divers instruments permettant de voir les organes et de réaliser une intervention sans ouverture de l'abdomen.
limite l’ouverture de la paroi abdominale

Cette technique consiste d’abord à pratiquer quatre petites incisions pour insuffler un gaz dans la cavité abdominale. Ensuite, le chirurgien introduit dans cet espace des instruments chirurgicaux et une caméra miniature, à travers les orifices. Cela lui permet d’opérer en surveillant ses gestes sur un écran vidéo.

Sources
  • Les Entretiens de Bichat – Yazbeck C. Traitement médical de l’endométrioseendométriose
    Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
    . Site internet : Les Entretiens de Bichat. Paris ; 2013 [consulté le 9 avril 2015]
  • Collège national des gynécologues et obstétriciens Français (CNGOF). Prise en charge de l’endométrioseendométriose
    Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
    . Site internet : CNGOF. Paris ; 2006 [consulté le 9 avril 2015]
  • Académie nationale de chirurgie. Apports du traitement médical et des investigations paracliniques dans le traitement chirurgical de l’endométrioseendométriose
    Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
    . Site internet : Académie nationale de chirurgie. Paris ; 2010 [consulté le 9 avril 2015]
  • Collège national des gynécologues et obstétriciens Français (CNGOF). EndométrioseEndométriose
    Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
    récidivante – Stratégie thérapeutique. Site internet : CNGOF. Paris ; 2006 [consulté le 9 avril 2015]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Commission de la transparence. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 9 avril 2015]
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS). Les traitements médicamenteux de l’endométrioseendométriose
    Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
    génitale. Site internet : Fascicules. Saint-Denis (France) ; 2005 [consulté le 9 avril 2015]
  • Roman H, Bourdel N, Rigaud J, Delavierred D, Labat JJ, Sibert L. EndométrioseEndométriose
    Affection caractérisée par la présence anormale en dehors de la cavité de l'utérus de tissu identique à celui de l'endomètre (muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine).
    et douleurs pelvipérinéales chroniques. Prog Urol. 2010;20(12):1010-18.
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À TÉLÉCHARGER

Les brochures de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé

regles-dor-automedication afssaps
ibuprofene
LIEN UTILE

Vous allez être hospitalisé ? Pour en savoir plus sur les différents types de séjour à l’hôpital, vous pouvez consulter le site ameli.fr.