Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Électrisation et électrocution : définition, effets et symptômes
Imprimer Envoyer à un ami
Électrisation et électrocution

Mis à jour le 10 avril 2015

Électrisation et électrocution : définition, effets et symptômes

Le passage d’électricité dans le corps, ou "électrisation", cause parfois des brûlures externes et internes, des troubles du rythme cardiaque et des lésions d’organes. Dans les cas les plus graves, lorsque les lésions sont mortelles, on parle d’électrocution. D'origine accidentelle, électrisation et électrocution surviennent dans un cadre domestique, professionnel ou lors d'un foudroiement. Leurs effets peuvent être plus graves si le traumatisme est dû à un courant de haute tension.

Quelle différence entre l'électrisation et l'électrocution ?

L’électrisation est le passage d’un courant électrique dans le corps, provoquant des blessures plus ou moins graves.
Couramment employé à la place de ce terme, le mot "électrocution" n’a pourtant pas le même sens : il désigne exclusivement les cas d’électrisation entraînant un décès.

Pourquoi l’électricité est-elle dangereuse ?

Composé d'eau à 60 %, le corps humain est conducteur d'électricité : cela veut dire que le courant électrique le traverse facilement. Il entre souvent dans l’organisme par la main utilisée dans le travail ou les gestes du quotidien. Puis, il suit le trajet le plus court pour rejoindre un point de sortie, c’est-à-dire une partie du corps en contact avec la terre (généralement, un pied).

Sur son passage, l’électricité peut endommager tous les organes qu’elle rencontre, en causant plusieurs types de blessures :

  • des brûlures de la peau dues au contact avec la source électrique ;
  • des brûlures dites électrothermiques (liées à la circulation du courant dans le corps) pouvant atteindre les muscles, le système nerveux, les yeux, les os et les poumons, avec apparition possible d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (défaillance pulmonaire très grave) ;
  • des troubles du rythme cardiaque (battements irréguliers) pouvant aller jusqu’à l’arrêt du cœur.

Des symptômes révélateurs 

L’électrisation peut être responsable de brûlures cutanées du deuxième et troisième degré au point d'entrée et de sortie du courant.

Elle peut aussi entraîner des blessures internes plus ou moins importantes sur le trajet du courant électrique, alors même que les lésions sont en apparence minimes. Ces lésions profondes peuvent être suspectées lors la survenue des symptômes suivants :

  • engourdissement avec douleurs musculaires ;
  • spasmes musculaires ;
  • maux de tête ;
  • troubles de vigilance et de la conscience, parfois jusqu’à la perte de connaissance ;
  • mouvements anormaux ressemblant à des convulsions ;
  • difficultés à respirer ;
  • battements de cœur irréguliers, voire arrêt cardiaque.

L'électrisation peut être responsable d'autres lésions : insuffisance rénale aiguëinsuffisance rénale aiguë
Diminution brutale et importante de la fonction des reins.
, lésions de l'appareil respiratoire, lésions digestives (ulcération gastro-intestinale, nécrose...), lésions oculaires.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La gravité de l’électrisation dépend de plusieurs facteurs

Le passage d’électricité dans le corps peut avoir des effets plus ou moins graves, selon :

  • l’intensité du courant mesurée en ampères (A), sachant qu’il y a danger à partir de 5 milliampères ou mA (courant provoquant une secousse électrique) ;
  • la tension ducourant ;
  • le type de courant : alternatif ou continu ;
  • la durée du passage de l’électricité dans le corps ;
  • la superficie de la zone de contact avec la source électrique ;
  • la trajectoire du courant ;
  • l’état de la peau : normale ou calleuse, sèche ou humide (l’humidité est un facteur aggravant) ;
  • la nature du sol (matériau isolant ou conducteur).

Les causes de l'électrisation

Les accidents électriques domestiques sont provoqués par le courant de basse tension distribué dans les bâtiments résidentiels (230 et 400 volts). Ils sont graves car ils causent essentiellement des troubles du rythme cardiaque. En revanche, les brûlures cutanées apparentes sont superficielles et peu étendues. Un tiers des victimes sont des enfants.

Les accidents professionnels liés à l’électricité industrielle sont causés soit par un courant de basse tension, soit par un courant de haute tension (plus de 1 000 volts). Dans le cas de courant de haute tension, la victime souffre de brûlures et de lésions profondes (lésions tissulaires, destructions ou fractures osseuses, atteintes du système nerveux, des yeux, atteintes pulmonaires avec syndrome de détresse respiratoire aiguë) sur la trajectoire suivie par l’électricité

Les accidents professionnels d’origine électrique se produisent surtout dans les conditions suivantes :

  • lors de travaux sur des installations fixes basse tension ;
  • au cours de l’utilisation de machines-outils, d’appareils de soudure électriques, de lampes portatives ;
  • lors d’interventions au voisinage d’un réseau en haute tension (lignes électriques aériennes, postes de transformation, ...).
LE SAVIEZ-VOUS ?

La foudre peut aussi causer des électrisations importantes

Phénomène électrique naturel, la foudre provoque des lésions très variables. La victime peut présenter des brûlures caractéristiques. Leur forme rappelle le dessin des branches d’arbre ou d’un éclair, elles disparaissent en quelques jours.
Le foudroiement peut également causer des brûlures électrothermiques profondes et des troubles cardiaques pouvant entraîner la mort.

Sources
  • Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Accident d’origine électrique. Site internet : INRS. Paris ; 2011 [consulté le 15 mars 2015]
  • National Institutes of Health.  Electrical injury,. Site internet : MedlinePlus. Bethseda (USA) ; 2013 [consulté le 25 mars 2015]
  • Gueugniaud PY, Vaudelin G, Bertin-Maghit, Petit P. Accident d’éléctrisation. Site internet : Société française d’anesthésie et de réanimation. Paris ; 1997 [consulté le 23 mars 2015]
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À TÉLÉCHARGER

La brochure de l'Institut national de recherche et de sécurité

Electricite
INFO PRATIQUE

Vous avez été victime d’un accident du travail lié à l’électricité ? Pour connaître les démarches à accomplir, consultez l'article : Que faire en cas d'accident du travail ? 

CHIFFRES CLÉS

Les salariés les plus touchés par le risque électrique travaillent dans le bâtiment et les travaux publics (31 %), la métallurgie (21 %), les activités de service et le travail temporaire (13 %) et l’alimentation (11 %).