Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Reconnaître une douleur thoracique qui nécessite des soins urgents
Imprimer Envoyer à un ami
Douleur thoracique

Mis à jour le 11 avril 2016

Reconnaître une douleur thoracique qui nécessite des soins urgents

Toute douleur thoracique nécessite un avis médical. Néanmoins, il est important de connaître les douleurs qui réclament une prise en charge urgente. Elles sont le plus souvent dues à des maladies cardiaques ou vasculaires.

Face à une douleur au niveau du thorax, certains signes doivent vous alerter

  • La douleur est brutale, intense et « serre » votre poitrine.
  • Elle dure plus de cinq minutes et ne disparaît pas au repos.
  • Elle ne cède ni spontanément, ni après la prise de TrinitrineTrinitrine
    Médicament exerçant principalement une dilatation et une action antispasmodique au niveau des artères coronaires (artères irriguant le cœur).
    par une personne traitée pour angine de poitrine
  • Elle s'étend vers votre mâchoire, vos bras, votre dos, votre cou et votre abdomenabdomen
    Partie inférieure du tronc séparée du thorax par le diaphragme et limitée en bas par le bassin.
    .
  • La douleur est plus vive lorsque vous respirez.
  • Vous êtes essoufflé, pâle.
  • Vous présentez des sueurs, des nausées, des angoisses, des vertiges, vous vous évanouissez.
  • Vous ressentez une faiblesse inhabituelle.
  • Vous avez un rythme cardiaque irrégulier ou rapide.

Lorsque plusieurs de ces signes sont associés, il s'agit d'une urgence vitale et souvent, cardiovasculaire. Il peut s'agir :

N'attendez pas car la prise en charge est urgente.
Appelez le numéro d'urgence médicale en composant le 15 ou le 112.
Au téléphone, le médecin régulateur pose des questions pour évaluer l'état médical de la personne.

Lorsque vous êtes en communication avec le médecin régulateur :

  • parlez calmement et clairement ;
  • donnez votre numéro de téléphone ;
  • donnez votre nom et celui du malade ;
  • indiquez le lieu et l'adresse exacte, ainsi que l'étage et le code d'accès éventuel ;
  • décrivez le plus précisément possible les signes qui vous ont alerté, l'heure de début, le mode d'installation des symptômes et leur évolution (disparition, stabilisation, aggravation) ;
  • ne raccrochez pas avant que votre interlocuteur ne vous le demande. Le médecin régulateur peut avoir besoin d'autres renseignements ou peut vous donner des directives, par exemple sur les gestes à pratiquer dans l'attente de l'équipe médicale mobile. Le centre 15 se chargera également de prévenir le service d'accueil de l'hôpital si une hospitalisation est envisagée.

En l'absence d'éléments de gravité, le médecin régulateur conseille de consulter le médecin de garde ou le médecin traitant.

Dans les autres cas de douleur thoracique, analysez votre douleur et consultez votre médecin

Faites le point sur votre douleur, vous aiderez votre médecin traitant à établir le diagnostic de la douleur thoracique.

Notez :

  • ce que la douleur vous évoque : une sensation de serrement, de brûlure, de pincement, de crampe ;
  • ce qui déclenche ou a déclenché la douleur : un traumatisme, un effort, certaines positions, la respiration, aucune cause précise ;
  • quand la douleur survient : l'horaire est fixe, elle survient la nuit ou le jour, elle apparaît quand vous bougez ou respirez ;
  • quand elle est apparue pour la première fois et à quelle fréquence elle revient ;
  • combien de temps la douleur dure ;
  • à quel endroit vous la ressentez : en avant du thorax, de côté, en arrière et jusqu'où vous la ressentez : les membres supérieurs, le dos, la mâchoire... ;
  • ce qui calme la douleur : la prise de médicaments (antalgique, TrinitrineTrinitrine
    Médicament exerçant principalement une dilatation et une action antispasmodique au niveau des artères coronaires (artères irriguant le cœur).
    ...), certaines positions, le repos, un repas ;
  • les anomalies qui accompagnent cette douleur : un essoufflement, une fièvre, des frissons, de la toux, de l'anxiété, une éruption cutanée, de la fatigue, un manque d'appétit...

Consultez votre médecin traitant. L'examen lui permettra de trouver l'origine de cette douleur. Il pourra être amené à vous prescrire des examens complémentaires pour affiner son diagnostic.

Sources
  • Collège des enseignants de cardiologie et maladies vasculaires. Douleur thoracique aiguë et chronique. Site internet : Campus cerimes. Paris ; 2012 [consulté le 11 avril 2016]
  • Collège des enseignants de rhumatologie. Douleur thoracique aiguë. Site internet : Campus cerimes. Paris ; 2011 [consulté le 11 avril 2016]
  • Herzig L, Mühlemann N, Verdon F, Jaunin-Stalder N, Favrat B. Douleurs thoraciques en médecine ambulatoire. Sans oublier les patients qui n'ont « rien au coeur ». Rev Med Suisse. 2007;3(135):2724-9.
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
N° d'urgence médicale
  • Samu : 15
  • Pompiers : 18
  • Appel d'urgence européen : 112

Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.