Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Quel est le traitement du diabète de type 1 ?
Imprimer Envoyer à un ami
Diabète de type 1

Mis à jour le 29 novembre 2016

Quel est le traitement du diabète de type 1 ?

Le traitement du diabète de type 1 repose sur des injections d'insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
et a pour objectif de contrôler la glycémie. Il est mis en place par un diabétologue en coordination avec le médecin traitant ou le pédiatre qui en assurent également le suivi.

Diabète de type 1 : un traitement quotidien par l'insuline à vie

Dans le traitement par insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
, on distingue :

  • l'insulinothérapie conventionnelle (deux à trois injections sous-cutanées par jour) ;
  • l'insulinothérapie fonctionnelle, où l'on tente d'imiter la sécrétion naturelle de l'insulineinsuline
    Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
    (quatre ou cinq injections sous cutanées par jour ou pose d'une pompe à insulineinsuline
    Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
    ).

Il existe différentes insulines, notamment, en fonction de leur durée d'action.
La mise en route du traitement du diabète nécessite une éducation thérapeutique comportant l'apprentissage du traitement, la reconnaissance des complications liées au traitement, l'adaptation de ce dernier au mode de vie...

La quantité d'insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
à injecter est fonction:

  • du poids ;
  • de la glycémie instantanée ;
  • de la quantité de glucides qui va être ingérée pendant le repas ;
  • de l'activité physique prévisible dans les heures suivantes.
LE SAVIEZ-VOUS ?

L'insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
s'injecte de différentes manières

  • Les injections d'insulineinsuline
    Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
    se font sous la peau, à l'aide d'un stylo à injection, d'une seringue ou d'une pompe à insulineinsuline
    Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
    .
  • La pompe à insulineinsuline
    Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
    est un boîtier semblable à un téléphone portable, que l'on porte sur soi. Elle contient de l'insulineinsuline
    Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
    rapide (à action immédiate) et c'est le diabétique qui détermine les doses à délivrer, selon divers paramètres. Cela demande de bien connaître sa maladie et un apprentissage de l'utilisation de la pompe.
  • Les enfants, à partir de sept ou huit ans, sont généralement capables de maîtriser les aspects techniques d'une pompe à insulineinsuline
    Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
    . Cependant, ils ont souvent besoin d'être aidés par des adultes pour calculer leur besoin en insulineinsuline
    Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
    .

Diabète de type 1 : le traitement des facteurs de risque cardiovasculaire associés

En cas de diabète, les facteurs de risque associés (hypertension artérielle, augmentation du cholestérol...) doivent être traités.
Consulter l'article : Qu'est-ce que le risque cardiovasculaire ?

Diabète de type 1 : les autres traitements

Des conseils diététiques et d’activité physique sont donnés à toute personne diabétique.
Le médecin traitant s’assure que les vaccinations sont à jour pour prévenir certaines infections. Il traite les infections qui sont plus fréquentes chez les diabétiques : infections urinaires, cutanées et des pieds...
Des soins des pieds (podologie) sont souvent également utiles.

Les complications lors du traitement du diabète de type 1

Chaque personne diabétique a un traitement qui lui est propre et qu’elle adapte quotidiennement pour éviter des doses d’insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
inappropriées. En effet, une dose excessive ou une dose insuffisante d'insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
par rapport aux besoins ont des effets néfastes que la personne diabétique apprend à connaître pour les repérer rapidement.

L'hypoglycémie

L'hypoglycémiehypoglycémie
Baisse du taux de glucose (sucre) dans le sang au-dessous de 0.50 gramme par litre.
(taux de sucre dans le sang inférieur à 0,60 g/l) est liée à une dose excessive d'insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
par rapport aux besoins.

Les symptômes sont variables d'une personne à une autre. Il est important que chaque personne diabétique et son entourage apprennent, avec l'aide des professionnels de santé, à détecter rapidement les réactions de son organisme en cas d'hypoglycémiehypoglycémie
Baisse du taux de glucose (sucre) dans le sang au-dessous de 0.50 gramme par litre.
. Les signes d'hypoglycémiehypoglycémie
Baisse du taux de glucose (sucre) dans le sang au-dessous de 0.50 gramme par litre.
sont diverses :

  • des sueurs ;
  • une nervosité, des tremblements ou des fourmillements ;
  • une accélération de la fréquence cardiaque (tachycardie) ;
  • des nausées et/ou des vomissements ;
  • une sensation de malaise, accompagnée d'une grande fatigue ;
  • des troubles de la concentration, des difficultés à parler ;
  • une sensation de dérobement des jambes ou de perte d'équilibre ;
  • une pâleur des extrémités et du visage ;
  • des maux de tête, des vertiges ;
  • des troubles de l'humeur, une agitation.

En cas d'hypoglycémiehypoglycémie
Baisse du taux de glucose (sucre) dans le sang au-dessous de 0.50 gramme par litre.
, il faut consommer sans attendre du sucre sous différentes formes. En cas de répétition des épisods, il est important de consulter son médecin pour adapter le traitement.

L'acido-cétose

C'est une dose insuffisante d'insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
par rapport aux besoins.
L'organisme utilise alors les graisses pour fabriquer l'énergie dont il a besoin et il produit de l'acétone, néfaste pour le corps.
Différents signes apparaissent progressivement :

  • une soif intense ;
  • des envies fréquentes d'uriner ;
  • une vision trouble ;
  • une fatigue anormale ;
  • une perte d'appétit ;
  • des troubles digestifs (douleurs abdominales, nausées) ;
  • une haleine fruitée ;
  • des crampes nocturnes ;
  • une gêne respiratoire.

Il est nécessaire de consulter immédiatement son médecin pour modifier rapidement les doses du traitement par insulineinsuline
Hormone hypoglycémiante sécrétée par le pancréas et qui fait baisser le taux de glucose (sucre) dans le sang
.

Sources
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Diabète de type 1 (DID). Site internet : Inserm. Paris ; 2014 [consulté le 5 octobre 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actes et prestations - Affection de longue durée - Diabète de type 1 et de type 2. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 5 octobre 2016]
  • Collège des enseignants d'endocrinologie, diabète et maladies métaboliques. Diabète sucré de type 1. Site internet : campus d'endocrinologie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2011 [consulté le 5 octobre 2016]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
Le service d’accompagnement de l’Assurance Maladie pour mieux vivre avec un diabète.


INFO PRATIQUE

L'exonération du ticket modérateur

Le diabète de type 1 est reconnu affection de longue durée (ALD). Les examens et les soins en rapport avec cette pathologie sont pris en charge à 100 % (dans la limite des tarifs de la sécurité sociale). Parlez-en à votre médecin traitant et consultez le site ameli.fr.

À TÉLÉCHARGER

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l'adulte

Prise en charge de votre maladie diabete de type 1 de l adulte

La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent

Guides édités par l'HAS
Guides édités par l'HAS