Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Que faire et quand consulter en cas de cystite aiguë ?
Imprimer Envoyer à un ami
Cystite aiguë

Mis à jour le 11 décembre 2014

Que faire et quand consulter en cas de cystite aiguë ?

Dès les premiers symptômes de cystite, il est important de boire abondamment et de prendre rendez-vous chez son médecin. Dans certaines situations, la consultation médicale doit avoir lieu dans de brefs délais.

Des conseils pratiques à suivre dès les premiers symptômes 

Il est important de reconnaître les premiers symptômes d'infection urinaire afin de pouvoir réagir rapidement et d'éviter d'éventuelles complications.

  • Buvez beaucoup, dès l'apparition des premiers symptômes et durant toute la durée du traitement.
  • Urinez souvent et videz bien votre vessie.
  • Évitez d'avoir des rapports sexuels jusqu'à la disparition des symptômes.

Prenez rendez-vous chez votre médecin, sauf si vous êtes suivi pour cystite récidivante et que vous bénéficiez d'une prescription d'antibiotique à l'avance.

Quand consulter rapidement en cas de cystite aiguë ?

 Consultez dans la journée votre médecin si : 

  • vous suspectez une infection urinaire chez votre enfant (consulter l'encadré ci-dessous : Le saviez-vous ? Attention aux infections urinaires chez l'enfant !) ;
  • vous avez de la fièvre avec des frissons, vous avez des douleurs dans le dos ou sur le côté. L'infection peut s'être propagée et avoir touché les reins (pyélonéphrite) ;
  • vos symptômes d'infection urinaire s'aggravent dans les jours qui suivent la mise en route du traitement antibiotique ;
  • vous êtes enceinte ;
    Consulter l'article  : Grossesse et maladies infectieuses
  • vous avez une maladie chronique (maladie rénale chronique) ;
  • vous avez un déficit immunitairedéficit immunitaire
    Diminution des défenses immunitaires qui protègent l'organisme contre les infections.
    (VIH, ...) ;
  • vous êtes un homme et vous présentez les symptômes d'une infection urinaire (attention : une prostatiteprostatite
    Inflammation aigue ou chronique de la prostate.
    ou une épididymite (inflammation de l'épididymeépididyme
    Organe adhérent au testicule, ayant la forme d'un tube. Il transporte les spermatozoïdes et assure leur maturation.
    ) sont le plus souvent associées) ;
  • vous présentez des problèmes des voies urinaires (vessie fonctionnant difficilement, adénome de la prostate, malformation des voies urinaires...) ;
  • vous avez plus de 75 ans.

Dans ces cas là, un bilan s'impose et le traitement doit être mis en route sans tarder à domicile ou en milieu hospitalier.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Attention aux infections urinaires chez l'enfant !

Les infections urinaires de l'enfant doivent être particulièrement prises en charge car elles peuvent atteindre facilement les reins (pyélonéphrite) et laisser des lésions définitives.

Elles nécessitent sans tarder un traitement adapté et un bilan afin de rechercher une anomalie des voies urinaires (en particulier un refluxreflux
Retour d'un liquide organique dans le sens opposé au sens physiologique.
vésico-urétéral par mauvaise implantation des uretères dans la vessie...).

Schéma d'un reflux vésico-urétéral unilatéral

reflux-vesico-ureteral - ©CNAMTS 2011
©CNAMTS 2011

Chez le grand enfant, les symptômes sont identiques à ceux de l'adulte, mais chez le bébé ou l'enfant en bas âge, les symptômes sont trompeurs et peuvent être : 

  • une fièvre inexpliquée ;
  • des urines de couleur ou d'odeur inhabituelle ;
  • des pleurs en urinant ;
  • des fuites urinaires ;
  • la présence de sang dans les urines ;
  • une perte d'appétit ;
  • des vomissements ;
  • un changement d'humeur et une fatigue ;
  • une perte de poids ou un arrêt de la croissance ;
  • des douleurs abdominales.

En cas de doute, parlez-en au plus vite à votre médecin. La présence d'une infection urinaire sera dépistée par le test à la bandelette. S'il est positif, un examen cytobactériologique des urines (ECBU) sera pratiqué en laboratoire. Il permettra d'identifier la bactérie responsable de l'infection, puis de tester sa sensibilité aux antibiotiques par antibiogrammeantibiogramme
Analyse permettant de tester l'efficacité de plusieurs antibiotiques sur un germe et donc de prescrire celui auquel le germe est le plus sensible.
. Parmi les antibiotiques recommandés dans le traitement des cystites du nourrisson et de l'enfant, votre médecin traitant prescrira un traitement en tenant compte des résultats de l'antibiogrammeantibiogramme
Analyse permettant de tester l'efficacité de plusieurs antibiotiques sur un germe et donc de prescrire celui auquel le germe est le plus sensible.
.

Sources
  • National Healh Service (NHS). Cystitis. Site internet : NHS choices. Londres ; 2011 [consulté le 4 novembre 2013]
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires du nourrisson et de l'enfant. Site internet : Infectiologie.com. Paris (France) ; 2008 [consulté le 4 novembre 2013]
  • National Healh Service (NHS). Urinary tract infection, children. Site internet : NHS choices. Londres ; 2012 [consulté le 4 novembre 2013]
  • Collège français des urologues. Infections urinaires de l'enfant et de l'adulte - Leucocyturie. Site internet : Campus d'urologie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2014 [consulté le 26 août 2014]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.