Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Des médicaments et un vaccin pour éviter la transmission de la coqueluche
Imprimer Envoyer à un ami
Coqueluche

Mis à jour le 5 janvier 2015

Des médicaments et un vaccin pour éviter la transmission de la coqueluche

En cas de coqueluche, la prise d’antibiotiques protège l’entourage du malade. Toutefois, la meilleure prévention reste la vaccination, qui peut être réalisée à tout âge selon des modalités précises. Elle est particulièrement recommandée avant une grossesse, et pour les personnes fragiles ou exposées à la coqueluche.

Des antibiotiques qui protègent contre la maladie

Pour limiter la contamination, les antibiotiques prescrits aux personnes atteintes de coqueluche sont aussi recommandés à l’entourage du malade :

  • membres de la famille non à jour de leur vaccination ;
  • nourrissons non vaccinés et leurs parents ;
  • femmes enceintes.

Le traitement doit être administré le plus tôt possible, au maximum trois semaines après le contact avec un malade contagieux. La prescription du médecin est identique à celle préconisée pour le traitement curatif.

La vaccination, clé de la prévention

Actuellement, la coqueluche est redevenue une maladie fréquente de l'adulte jeune (faute de rappel du vaccin, notamment). Les adultes malades peuvent transmettre la coqueluche aux nourrissons non vaccinés.

La vaccination est recommandée chez le nourrisson avec :

  • une injection à deux mois et une à quatre mois ;
  • un rappel à 11 mois ;
  • un rappel à l'âge de 6 ans, puis un rappel entre 11 et 13 ans.

La vaccination contre la coqueluche est associée à celle contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélitepoliomyélite
Infection due à un virus qui se fixe sur les centres nerveux et en particulier la moelle épinière, responsable de paralysie.
(vaccin dit "quadrivalent").
Consulter le dossier : Vaccinations

La vaccination est également proposée chez l'adulte n'ayant pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours des cinq dernières années, à l'occasion du rappel diphtérie-tétanos-poliomyélitepoliomyélite
Infection due à un virus qui se fixe sur les centres nerveux et en particulier la moelle épinière, responsable de paralysie.
fixé à l'âge de 25 ans. Pour les personnes âgées de plus de 25 ans et n'ayant pas reçu ce rappel, un rattrapage pourra être proposé jusqu'à l'âge de 39 ans révolus.

La vaccination contre la coqueluche est par ailleurs recommandée dans le cadre de la stratégie dite du "cocooning" :

  • pour les adultes ayant un projet parental avant tout début de grossesse ;
  • au cours de la grossesse, pour les enfants de la fratrie, le conjoint et les autres personnes susceptibles d'être en contact étroit avec le futur nourrisson au cours de ses 6 premiers mois de vie, s'ils ne sont pas à jour de leur vaccination (grands-parents, baby-sitters...) ;
  • juste après l'accouchement pour la mère.

Par ailleurs, la vaccination est recommandée aux professionnels de santé et de la petite enfance (en priorité ceux travaillant auprès de nourrissons de moins de six mois). Pour ces personnes, les rappels administrés à l'âge de 25, 45 et 65 ans comportent désormais le vaccin contre la coqueluche.

Sources
  • Ministère des affaires sociales et de la santé. Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2014. Site internet : Le site santé du Ministère des affaires sociales et de la santé. Paris (France) ; 2014 [consulté le 24 avril 2014]
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Calendrier simplifié des vaccinations 2014. Site internet : Inpes. Saint-Denis (France) ; 2014 [consulté le 24 avril 2014]
  • Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Stratégie vaccinale contre la coqueluche chez l'adulte. Site internet : HCSP. Paris ; 2014 [consulté le 31 décembre 2014]
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), Ministère chargé de la santé. Coqueluche. Site internet : La santé pour tous. Saint-Denis ; 2013 [consulté le 2 janvier 2015] 
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À TÉLÉCHARGER

de l’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé

 

calendrier vaccinal 2014
À VOIR
lavage des mains

Le lavage de mains : la manière simple et efficace
Inpes