Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
La consultation, le traitement et l'évolution de la constipation chez l’enfant
Imprimer Envoyer à un ami
Constipation de l'enfant

Mis à jour le 29 novembre 2016

La consultation, le traitement et l'évolution de la constipation chez l’enfant

Le plus souvent votre médecin traitant ou votre pédiatre diagnostique les causes de la constipation de votre enfant par l'examen clinique. Il vous donne des conseils hygiéno-diététiques et prescrit si besoin un traitement temporaire. La constipation de l'enfant régresse et ses complications sont rares.

La consultation

Pour évaluer la situation, votre médecin commence par examiner votre enfant. S’il craint la présence d’une pathologie, il lui prescrit des examens complémentaires.
En cas de maladie ou de traitement sans succès, il peut adresser votre enfant à un gastroentérologue.

Le traitement de la constipation de l'enfant

Si nécessaire, votre médecin traitant - ou votre pédiatre - prescrit à votre enfant un traitement adapté à son âge et à son type de constipation. Ce traitement est en général de courte durée.

En cas de constipation fonctionnelle

votre médecin commence par corriger les erreurs diététiques de votre enfant. Il vous donne également quelques conseils d’hygiène de vie.

Si nécessaire, il peut aussi lui prescrire des médicaments :

  • des médicaments osmotiquesosmotiques
    Relatif à l’osmose qui est un phénomène de diffusion d'une solution dont le solvant passe à travers une membrane semi-perméable.
    doux
    pour hydrater et ramollir les selles ;
  • des lubrifiants (de l’huile de paraffine par exemple) pour faciliter le passage anal, notamment en cas de fissure ;
  • des suppositoires, pour déclencher la défécationdéfécation
    Expulsion des matières fécales.
    en début de traitement. Attention : leur administration doit rester ponctuelle. Au long cours, ils empêchent l’enfant d’acquérir les réflexes nécessaires à une défécationdéfécation
    Expulsion des matières fécales.
    spontanée ;
  • un lavement pour évacuer les selles accumulées de longue date. Cette méthode est rarement utilisée, mais elle est parfois nécessaire.

En cas de constipation due à une maladie

Lorsque la constipation résulte d’une maladie, votre médecin traite la cause et pas simplement le symptôme.

POINT VIGILANCE

Médicaments, mode d’emploi

  • Avant d’utiliser un médicament, lisez toujours attentivement la notice.
  • Respectez la posologie et la durée du traitement.
  • Ne prenez jamais de traitement prolongé sans l'avis de votre médecin.

L'évolution de la constipation chez l'enfant

De manière générale, la constipation fonctionnelle cesse grâce à une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée, activité physique…) et si besoin, un traitement. La constipation due à une maladie régresse, grâce au traitement mis en place.

Dans de rares cas, des complications peuvent apparaître :

  • une occlusion intestinaleocclusion intestinale
    Interruption partielle ou totale du transit intestinal résultant de plusieurs mécanismes.
    , qui se traduit par un arrêt des gaz et des selles ;
  • des infections urinaires (cystites aiguës) à répétition chez la petite fille, qui entraînent une envie fréquente d’uriner, accompagnée le plus souvent de brûlures. La stagnation des selles au niveau du rectum favorise, en effet, la prolifération de microbes et par conséquent, les infections ;
  • une rétention urinaire, qui se caractérise par l’impossibilité d'uriner alors que la vessie est pleine. L’accumulation de selles dures dans le rectum peut en effet comprimer les voies urinaires ;
  • des fissures anales, qui le plus souvent, se révèlent par des pleurs à la défécationdéfécation
    Expulsion des matières fécales.
    et du sang sur le papier ou dans les toilettes. De peur d’avoir mal, l’enfant peut alors refuser d’aller aux WC, aggravant ainsi la constipation ;
  • une encoprésie, autrement dit une incontinence fécale. Lorsque la constipation se prolonge, le rectum peut en effet perdre sa sensibilité et les sphincterssphincters
    Muscle annulaire servant à fermer ou à resserrer un orifice ou un canal naturel.
    devenir incompétents. L’enfant perd alors le contrôle de la défécationdéfécation
    Expulsion des matières fécales.
     ;
  • une installation de la constipation jusqu’à l’âge adulte.
Sources
  • Collège national des Professeurs de pédiatrie. Constipation chez l’enfant. Site internet : Campus de pédiatrie de l'Université médicale virtuelle francophone. Nantes (France) ; 2011-2012 [consulter le 3 novembre 2016]
  • National institut for health and care excellence (Nice). Constipation in children and young people : Diagnosis and management of idiopathic childhood constipation in primary and secondary care. Site internet : Nice. Londres ; 2014 [consulter le 3 novembre 2016]
  • Müller P, Heyland K. Investigation et traitement de la constipation chez l’enfant. Paediatrica. 2011;22(3):25-6.
  • Gamulka B, Sickkids constipation working group. Constipation. Site internet : Aboutkidshealth.ca. Toronto (Canada) ; 2013 [consulté le 3 novembre 2016]


Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LE SAVIEZ-VOUS ?

Les laxatifs irritants sont proscrits chez l’enfant.