Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Comment prendre sa tension artérielle à domicile ?
Imprimer Envoyer à un ami
Comment prendre sa tension artérielle à domicile ?

Mis à jour le 15 novembre 2016

La mesure de la tension artérielle à domicile est prescrite pour diagnostiquer une hypertension, ou contrôler l’efficacité du traitement antihypertenseur. Votre médecin peut vous demander d’effectuer ce geste vous–même avec un tensiomètre (automesure). Dans certains cas, il vous fournit un appareil automatique à porter pendant 24 heures (mesure ambulatoire). Quelle que soit la technique utilisée, certains conseils sont à suivre pour bien prendre votre tension.

La tension artérielle (TA) correspond à la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. Elle se mesure aux deux bras, avec deux types d’appareils électroniques.
Un tensiomètre
Il peut être employé en cabinet, par les professionnels de santé (médecin ou infirmier le plus souvent) ou chez vous. Si vous l’utilisez vous–même, on parle d'automesure tensionnelle (AMT), ce geste nécessitant le respect de consignes strictes.
Un appareil de mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA)
Il prend votre tension à domicile et durant vos déplacements, automatiquement et régulièrement (toutes les 15 minutes environ). Si votre médecin vous recommande ce type de mesure, vous devez porter l’appareil sur vous pendant 24 heures, y compris la nuit.

Pourquoi mesure–t–on sa tension artérielle à domicile ?

Votre médecin ou votre cardiologue peut vous demander de réaliser ce geste :

  • avant de porter un diagnostic d’hypertension artérielle permanente ;
  • pour vérifier l’efficacité de votre traitement antihypertenseur.

Dans ce cadre, l’automesure tensionnelle permet d’obtenir plusieurs valeurs de tension artérielle à différents moments de la journée, sur quelques jours. Quant à la mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA), elle sert à rechercher des variations tensionnelles au cours de la journée, pendant les activités habituelles.

Consulter les articles :
"Le diagnostic de l’hypertension artérielle"
"Le traitement de l’hypertension artérielle"

Prendre sa tension artérielle en automesure

Pour une mesure plus fiable, privilégiez un tensiomètre électronique de bras (muni d’un brassard adapté à l’épaisseur et à la longueur de votre bras). En effet, les appareils à placer sur le poignet présentent un risque d’erreur de positionnement plus élevé.

Certains tensiomètres mesurent le rythme cardiaque en complément de la tension artérielle. D’autres, enfin, sont munis d’une mémoire qui enregistre toutes les valeurs relevées.

Pour en choisir un de bonne qualité, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Ils vous renseigneront aussi sur le mode d’emploi.

Quelques conseils pour prendre correctement votre tension

L’automesure de tension artérielle nécessite le respect de la "règle des 3" :

  • réaliser 3 mesures espacées d’une à deux minutes, le matin avant le petit–déjeuner et avant d’avoir pris vos médicaments ;
  • effectuer également 3 mesures espacées d’une à deux minutes le soir avant de vous coucher ;
  • répéter ces mesures biquotidiennes pendant 3 jours de suite.

À chaque fois, procédez selon les étapes suivantes :

  1. Asseyez–vous confortablement sur une chaise, au calme, pendant 5 minutes.
  2. Placez votre bras légèrement fléchi sur une table, avec le coude à hauteur du cœur (au niveau de la poitrine).
  3. Posez le brassard sur votre bras nu, en respectant le sens d’enfilement indiqué sur le brassard. Mettez l’appareil en marche : le brassard se gonfle, puis se dégonfle automatiquement. Pendant la mesure, vous ne devez ni parler, ni bouger, ni serrer le poing.
  4. L’écran du tensiomètre affiche deux valeurs exprimées en millimètres de mercure (mm Hg). Le premier chiffre, le plus élevé, correspond à la pression artérielle systolique (mesurée quand le cœur se contracte pour éjecter le sang dans les artères). Le second chiffre désigne la pression artérielle diastolique (relevée quand le cœur est relâché et qu’il se remplit de sang).
  5. Notez soigneusement ces valeurs sur une feuille ou un carnet, en précisant le jour, le moment de la mesure (matin ou soir), voire l’heure de prise de vos médicaments, le cas échéant.
  6. Communiquez à votre médecin les 18 mesures effectuées sur les 3 jours, pour qu’il puisse en calculer la moyenne.
LE SAVIEZ-VOUS ?

Quels sont les chiffres d’une tension artérielle normale ?

Une tension est dite "normale" lorsqu’elle est inférieure à 140/90 mm Hg au cabinet médical. Lorsque la tension artérielle est prise en automesure (AMT) ou en MAPA, elle est normale lorsqu’elle est inférieure à 135/85 mm Hg.

La tension artérielle n’a pas une valeur constante chez une même personne

Au cours de la journée, elle n’est pas la même :

  • lors de l’activité physique, au repos ou pendant le sommeil (où elle est plus basse) ;
  • en cas de stress ou d’émotions (la tension est alors plus élevée). Par exemple, la TA peut monter lorsqu’elle est prise au cabinet médical, en raison d’une appréhension en présence du médecin. C’est l’effet "blouse blanche".

Par ailleurs, durant l’automesure, le fait de parler fait augmenter les valeurs de tension de 6 à 7 mm Hg. Enfin, on constate souvent un petit écart de pression artérielle entre les deux bras. Si vous êtes concerné, mesurez votre tension du côté où elle est la plus élevée. En cas d’écart important, contactez rapidement votre médecin traitant.

La mesure ambulatoire de la pression artérielle

L’appareil de MAPA est posé au cabinet du cardiologue. Il comprend un boîtier électronique, porté à la ceinture ou en bandoulière. Celui–ci est relié à un brassard placé sur votre bras, qui se gonfle automatiquement régulièrement (tous les quarts d’heure environ). Les mesures correspondantes sont enregistrées dans l’appareil, pour être analysées par le médecin spécialiste.

Pendant les 24 heures de l’examen, pensez à noter précisément sur une feuille :

  • l’heure et la nature de vos différentes activités (travail, repas, sport, loisirs, repos, sommeil) ;
  • les éventuels symptômes ressentis (essoufflement, douleur, etc.) ;
  • les heures de prise de votre traitement, le cas échéant.
INFO PRATIQUE

L’appareil de MAPA est fourni par votre cardiologue. Toutefois, l’examen associé n’est pas remboursé. Dans tous les cas, parlez–en à votre médecin.

Sources
  • Société française d’hypertension artérielle (SFHTA). Mesure de la pression artérielle : pour le diagnostic et le suivi du patient hypertendu. Recommandation de la SFHTA). Site internet : SFHTA. Paris ; 2011 [consulté le 15 novembre 2016]
  • Société française d’hypertension artérielle (SFHTA). Prise en charge de l’hypertension artérielle de l’adulte. Recommandation de la SFHTA. Site internet : SFHTA. Paris ; 2013 [consulté le 15 novembre 2016]
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
INFO PRATIQUE

L’Assurance Maladie met des appareils d’automesure tensionnelle gratuitement à disposition des médecins et de leurs patients.
Le matériel non prêté par votre médecin n’est pas pris en charge par l’Assurance Maladie.
Dans tous les cas, parlez–en à votre médecin traitant et à votre pharmacien.

LIEN UTILE

Consulter la liste des tensiomètres validés et recommandés, sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).