Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Canicule : la protection spécifique des personnes à risque
Imprimer Envoyer à un ami
Canicule

Mis à jour le 8 juillet 2016

Canicule : la protection spécifique des personnes à risque

Les personnes âgées, les personnes prenant certains traitements, les enfants, les sportifs et les travailleurs en extérieur sont plus fragiles durant une canicule. Si vous êtes concerné, voici quelques règles supplémentaires à suivre pour bien protéger votre santé et celle de votre entourage, en fonction de votre situation.

Vous ou vos proches faites partie des personnes les plus vulnérables face à la chaleur ? Pour prévenir ses effets, essayez d’appliquer les conseils suivants, selon votre cas.

Vous êtes âgé(e)

  • Donnez régulièrement des nouvelles aux gens que vous connaissez.
  • Si la chaleur vous met mal à l’aise, demandez de l’aide à un parent, un ami ou un voisin.
  • Si vous vivez dans un logement mal adapté à la chaleur, faites-vous héberger si possible par un proche qui n’est pas dans cette situation.
  • Si vous êtes isolé(e), pensez à vous inscrire sur le registre de votre mairie. Il sert à localiser les personnes seules pouvant se retrouver en situation de difficulté, notamment en cas de canicule. Cela permet de mettre en place, si nécessaire, une aide des services sociaux et sanitaires.

Consulter l’article "Canicule : définition, effets sur l’organisme et personnes à risque"

Vous prenez un traitement

Certains médicaments peuvent aggraver le danger d'une exposition à la chaleur, surtout s'ils sont associés à d'autres facteurs de risque comme le grand âge ou l'existence d'une maladie chronique.
Soyez vigilant et demandez conseil à votre médecin traitant si vous prenez des médicaments, mais n'interrompez pas votre traitement sans avis médical.
Attention en cas de forte chaleur, pour traiter la fièvre ou les maux de tête, il est déconseillé de prendre de l’aspirine ou du paracétamol. En effet, le paracétamol est inefficace en cas de coup de chaleur et l'aspirine peut gêner l'adaptation de l'organisme à la chaleur.
Consulter l'article : Les bons réflexes en cas de forte chaleur ?
Consulter l'article de l'ANSM : "Vous et votre traitement en cas de vague de chaleur"

QUESTION-RÉPONSE

Comment conserver et transporter mes médicaments durant une canicule ?

Si aucune consigne ne figure sur votre boîte de médicaments, il n’y a pas de précaution particulière à prendre.
Lorsque des indications de conservation sont mentionnées, deux cas peuvent se présenter :

  • Médicaments devant être stockés à moins de 25 ou 30 °C
    Vous pouvez les ranger à leur emplacement habituel. En effet, ils ne seront pas dégradés par quelques jours de forte chaleur.
    En revanche, le cas échéant, transportez-les dans un contenant isotherme.
  • Médicaments devant être maintenus entre 2 et 8 °C
    Conservez-les au réfrigérateur, comme d’habitude. Une fois sortis du réfrigérateur, utilisez-les assez vite et évitez de les remettre au froid s’ils sont restés exposés à la chaleur : cela pourrait endommager ces produits fragiles.
    En outre, si vous devez les transporter, privilégiez un contenant isotherme réfrigéré (par exemple avec accumulateurs de froid) et veillez à ce qu’ils ne se congèlent pas.

Pour plus d’informations sur le stockage et le transport des médicaments par temps chaud, consulter le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Vous avez des enfants

  • Limitez les promenades, en particulier pour les moins d’un an. Lorsque vous sortez, habillez votre enfant de vêtements légers (en coton ou en lin), amples et de couleur claire, et faites-lui porter un chapeau.
  • À l’intérieur, laissez les bébés en simple couche, notamment quand ils dorment.
  • Dans la journée, donnez des bains fréquents, d’une température inférieure d’un à deux degrés à celle du corps. Pour la sécurité de votre enfant, surveillez-le toujours lorsqu'il se trouve dans une baignoire, une pataugeoire ou une piscine.
  • Proposez-lui de l’eau fraîche une fois par heure au moins, au biberon ou au verre, sans attendre que sa soif se manifeste. Faites-le aussi boire la nuit s’il se réveille. Selon ses goûts et ses possibilités, donnez-lui également des fruits, légumes et laitages riches en eau.
  • Soyez vigilant en cas de pic de pollution : il existe pour les enfants un risque particulier de survenue ou d’aggravation de certaines affections (toux, rhinite, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux, crise d’asthme).

Consulter l’article "Les bons réflexes face à la canicule"

POINT VIGILANCE

Par temps très chaud, lors de vos déplacements en voiture :

  • emportez une quantité d’eau suffisante pour le trajet ;
  • ne laissez jamais votre enfant seul dans votre véhicule stationné, même pour une courte durée et même si vous avez ouvert les fenêtres. En effet, cela augmente le risque de déshydratation et de coup de chaleur.

Pour les mêmes raisons, si vous repérez un enfant isolé dans une voiture :

  • composez immédiatement le 15 ou le 112 pour appeler les secours d’urgence ;
  • en attendant leur arrivée, si possible, faites-le sortir et rafraîchissez-le.

Vous êtes un sportif amateur

Dispensez-vous de faire du sport en période de fortes chaleurs.

Vous êtes un sportif entraîné

  • Programmez des entraînements uniquement si vous êtes en pleine possession de vos moyens, et évitez les compétitions.
  • Réduisez vos éventuelles activités en plein air, et ne les pratiquez pas aux heures les plus chaudes de la journée (11 à 21 heures). De plus, lorsque vous êtes sur le terrain :
    • restez si possible à l’ombre et dans une zone aérée,
    • protégez-vous la tête et la nuque et mettez des lunettes de soleil,
    • utilisez de la crème solaire,
    • aspergez-vous régulièrement le visage et la nuque avec de l’eau,
    • portez de préférence des chaussures permettant une bonne évacuation de la chaleur.
LE SAVIEZ-VOUS ?

Lorsqu’on pratique un sport durant une canicule, il est essentiel de bien s’hydrater en continu

Veillez à vous désaltérer à chaque étape de votre séance sportive.


Avant l’effort
Buvez 200 à 300 ml d’eau (soit deux verres environ).
Pendant l'effort
Évitez d’absorber plus de 2 à 3 litres d’eau pure. Privilégiez les solutions hydratantes contenant 20 à 50 g de sucre et 400 à 600 mg de sodium par litre (soit 1 à 1,5 g de sel).

Après l'effort
Pour pouvoir compenser exactement votre déficit en eau, contrôlez votre poids sur la balance avant de boire. Puis, prenez une boisson de récupération prête à consommer, en quantité suffisante. Vous pouvez aussi consommer de l’eau, à laquelle vous ajouterez obligatoirement 1,5 g de sel et 50 g de sucres par litre.

Vous travaillez en extérieur

  • Régulièrement, consultez le bulletin météorologique et surveillez la température ambiante.
  • Travaillez à l’ombre autant que possible, et/ou prenez vos pauses dans un endroit frais ou climatisé. Le cas échéant, utilisez les ventilateurs et extracteurs de chaleur à votre disposition.
  • Buvez au minimum l’équivalent d’un verre d’eau toutes les 15 à 20 minutes, et évitez l’alcool comme le café. Faites aussi des repas fractionnés et légers.
  • Si possible, réduisez les efforts physiques, surtout pendant la première semaine de canicule. Si nécessaire, employez les aides mécaniques à la manutention (diables, chariots, appareils de levage, etc.) dont vous pouvez disposer.
  • Reportez les tâches ardues aux heures les plus fraîches de la journée, et multipliez les temps de repos.
  • Si vous vous sentez mal, cessez immédiatement toute activité, et évitez notamment de conduire un véhicule. Soyez particulièrement vigilant en cas d’antécédents médicaux et/ou de prise médicamenteuse.
  • Restez attentifs aux autres, et apprenez à reconnaître les signes annonciateurs d’un coup de chaleur.

Consulter les articles :
"Les bons réflexes face à la canicule"
"Comment identifier et traiter les maladies liées à la canicule ?"

Sources
  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Canicule et chaleurs extrêmes. Site internet : Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Paris ; 2016 [consulté le 5 juillet 2016]
  • Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). Fortes chaleurs et canicule. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2015 [consulté le 5 juillet 2016]
  • Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Travail par fortes chaleurs en été. Site internet  INRS. Paris 2014 [consulté le 5 juillet 2016]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Canicule et produits de santé. Site internet : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2016 [consulté le 5 juillet 2016]
  • NHS Choices. Heatwave : how to cope in hot weather ? Site internet : NHS Choices. Londres ; 2016 [consulté le 5 juillet 2016]
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
N° d'urgence médicale
  • Samu : 15
  • Pompiers : 18
  • Appel d'urgence européen : 112

Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.

À TÉLÉCHARGER

Pour bien vous protéger durant une canicule, consulter la brochure de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé.

canicule et nous
À TÉLÉCHARGER

Vous devez travailler par forte chaleur ? Consulter la brochure éditée par l’Institut national de recherche et de sécurité

Travail et chaleur d ete