Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Vous avez entre 50 et 74 ans ? Bénéficiez du dépistage gratuit du cancer du sein
Imprimer Envoyer à un ami
Cancer du sein

Mis à jour le 10 octobre 2016

Vous avez entre 50 et 74 ans ? Bénéficiez du dépistage gratuit du cancer du sein

Une femme sur huit développe un cancer du sein au cours de sa vie. Détecté tôt, le cancer du sein guérit dans 9 cas sur 10. C’est entre 50 et 74 ans que les femmes sont le plus exposées. Il est donc important qu’elles bénéficient de la mammographie de dépistage.

A qui s'adresse ce dépistage organisé du cancer du sein ?

Ce dépistage concerne toutes les femmes entre 50 et 74 ans, sans symptômes et n'ayant pas de facteurs de risque particuliers de cancer du sein.
Les femmes ayant un risque élevé ou très élevé de cancer du sein bénéficie d'un suivi personnalisé adapté à leur situation individuelle.

Consulter l'article : Les niveaux de risque de cancers du sein sur le site de l'Institut national du cancer

La mammographie de dépistage

Les femmes sont particulièrement exposées au cancer du sein entre 50 et 74 ans. C'est pourquoi, elles peuvent bénéficier, tous les 2 ans, sur cette période de leur vie, de mammographies de dépistage : un moyen efficace, simple et gratuit pour détecter un cancer du sein le plus tôt possible.

Le dépistage du cancer du sein

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

Vidéo réalisé par l'Institut national du cancer : le dépistage du cancer du sein

Le dépistage du cancer du sein, c’est efficace, simple et gratuit

  • C’est efficace : plus une anomalie est détectée tôt, plus le cancer du sein se guérit facilement.
  • C’est simple : si vous avez entre 50 et 74 ans, tous les deux ans vous recevrez un courrier d'invitation pour effectuer une mammographie de dépistage, accompagné d'un bon de prise en charge et de la liste des radiologues de votre département agréés dans le cadre du programme de prévention national. Choisissez le radiologue que vous voulez dans cette liste et prenez rendez-vous.
    Si vous avez 50 ans et n’avez pas encore reçu ce courrier, demandez conseil à votre médecin traitant lors d’une consultation pour qu’il vous indique la marche à suivre. Vous pouvez aussi appeler votre caisse d’Assurance Maladie au 3646 (prix d'un appel local à partir d'un téléphone fixe).
  • C’est gratuit : lors de la consultation, présentez le bon de prise en charge avec votre courrier d’invitation et votre carte Vitale. Vous n’aurez rien à payer. L’Assurance Maladie règlera directement le radiologue.

Les résultats de la mammographie

Le radiologue vous communique les premiers résultats dès la fin de votre consultation. Dans le cadre du dépistage organisé, les clichés sont adressés à un deuxième radiologue qui procède à une seconde lecture. Les résultats définitifs vous sont envoyés ainsi qu'au médecin de votre choix par courrier.
Après la mammographie de dépistage, s'il existe des anomalies radiologiques, d'autres examens peuvent être demandés (échographie, biopsie...) Ces examens complémentaires sont pris en charge par votre caisse d'Assurance maladie aux conditions habituelles de remboursement.

Après chaque mammographie, conservez soigneusement vos clichés ainsi que le compte-rendu. Présentez-les à votre médecin traitant et à votre gynécologue lors de votre prochaine consultation.
Pensez à apporter les précedentes mammographies à votre radiologue lors de vos prochains dépistages. Le but est de pouvoir comparer les anciens et les nouveaux clichés.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Même entre deux mammographies de dépistage, vous devez surveiller vos seins

Durant les deux années qui s’écoulent entre deux mammographies de dépistage, certains cancers peuvent apparaître. Consultez au moins une fois par an votre médecin traitant ou votre gynécologue pour un examen clinique de vos seins. Si vous constatez une bosse, une rougeur sur vos seins ou un écoulement anormal, n’hésitez pas à consulter.

Voici quelques réponses aux questions que les patientes se posent fréquemment

Puis-je choisir mon radiologue ?

Oui, vous choisissez vous-même votre radiologue parmi une liste de radiologues agréés jointe au courrier d’invitation envoyé par l’Assurance Maladie. Ces radiologues répondent aux critères de qualité du dépistage organisé. Vérifiez si votre cabinet de radiologie habituel figure sur cette liste.

Pourquoi je me ferais dépister si je me sens bien ?

Parce que les examens de dépistage sont justement des examens de surveillance, en l’absence de symptômes. Un peu comme surveiller son taux de cholestérol par exemple. Le but, c’est de pouvoir agir très tôt, avant que la maladie ne se développe trop.
Consulter l'article : Le dépistage du cancer du sein sur le site de l'Institut national du cancer.

J’ai plus de 50 ans, je me sens bien et personne dans ma famille n’a eu de cancer du sein. Est-il indispensable de faire une mammographie ?

Oui. Chaque femme peut développer un cancer du sein même si personne dans sa famille n’a été concerné. À partir de 50 ans, même si l’on est en bonne santé, il est important de faire une mammographie de dépistage tous les deux ans.

L’idée de me faire dépister m’angoisse…

Votre radiologue sait que vous pouvez ressentir une certaine appréhension. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions et à lui signaler toute gêne que vous pourriez ressentir. Il est à votre écoute et prendra soin de vous expliquer la manière dont va se dérouler votre examen.

Pourquoi le dépistage organisé du cancer du sein ne concerne-t-il que les femmes de 50 à 74 ans ?

Parce que c’est entre 50 et 74 ans que les femmes ont le plus de risques de développer un cancer du sein. Néanmoins, le médecin traitant ou le gynécologue peut proposer une surveillance spécifique (dépistage individuel) aux femmes plus jeunes ou plus âgées, en fonction de leurs antécédents personnels et familiaux. Par ailleurs, quel que soit l’âge, un examen clinique régulier des seins par un médecin est recommandé. Entre deux consultations, l’autopalpation peut permettre de détecter des symptômes qui doivent alerter.
Consulter l'article : Les symptômes et le diagnostic du cancer du sein.

Dépistage organisé du cancer du sein : pourquoi de 50 à 74 ans ?

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

Video produite par l'Institut national du cancer : pourquoi le dépistage organisé du cancer du sein ne concerne-t-il que les femmes de 50 à 74 ans ?

Vidéo produite par l'Institut national du cancer

Sources
  • Institut national du cancer (INCa). Dépistage du cancer du sein. Site internet : INCa. Boulogne Billancourt (France) ; 2015 [consulté le 2 février 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Dépistage du cancer du sein chez les femmes à haut risque. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 2 février 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Actualisation du référentiel de pratiques de l'examen périodique de santé : Dépistage et prévention du cancer du sein. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 2 février 2016].
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À TÉLÉCHARGER

La brochure éditée par l'Institut national du cancer

Depistage organise du cancer du sein
LE SAVIEZ-VOUS ?

Dès l'âge de 25 ans et en l'absence de symptômes, un examen clinique des seins par un médecin, une fois par an, est recommandé.

LIENS UTILES

La ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a ouvert une grande concertation citoyenne et scientifique sur le dépistage du cancer du sein, en lien avec l’Institut national du cancer.
Consultez le rapport final sur le site www.concertation-depistage.fr.