Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Qu'est-ce que le cancer du poumon ou cancer broncho-pulmonaire ?
Imprimer Envoyer à un ami
Cancer du poumon

Mis à jour le 27 juin 2016

Qu'est-ce que le cancer du poumon ou cancer broncho-pulmonaire ?

Le cancer pulmonaire ou cancer broncho-pulmonaire est un cancer fréquent, en nette progression chez la femme. On différencie deux types de cancer : 85 % des cancers sont "non à petites cellules" et 15 % à petites cellules. Le facteur de risque principal est le tabagisme actif mais aussi passif. D'autres facteurs environnementaux ou professionnels sont reconnus comme cancérigènes.

Un cancer du poumon ou cancer broncho-pulmonaire est une maladie des cellules des bronches ou, plus rarement, des cellules qui tapissent les alvéoles pulmonairesalvéoles pulmonaires
Structures pulmonaires microscopiques situées à l'extrémité des bronchioles (petites bronches) et servant aux échanges gazeux.
. Il se développe à partir d'une cellule normale qui se transforme et se multiplie de façon anarchique pour former une masse, appelée tumeur malignetumeur maligne
Ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l'organisme et qui se mettent à se multiplier de manière anarchique et à proliférer.
.

Sans traitement, la tumeur se développe. Des cellules cancéreuses peuvent s'en détacher et migrer vers d'autres tissus ou organes où elles forment de nouvelles tumeurs, appelées métastasesmétastases
Localisation à distance d'une tumeur maligne propagée par la circulation sanguine ou par le système lymphatique (système comprenant les ganglions et les vaisseaux lymphatiques).
.

Les différents types de cancers du poumon

Il existe deux principaux types de cancers du poumon qui représentent, à eux seuls, quasiment l'ensemble des cancers du poumon :

  • les cancers broncho-pulmonaires non à petites cellules (85 % des cas) ;
  • les cancers broncho-pulmonaires à petites cellules (15 % des cas).

Ces deux types de cancers réagissent différemment au traitement, d'où l'importance de les distinguer au moment du diagnostic.

Schéma de l'appareil respiratoire

appareil respiratoire et bronchiole
LE SAVIEZ-VOUS ?

Il existe des tumeurs secondaires des poumons

On les appelle aussi des métastasesmétastases
Localisation à distance d'une tumeur maligne propagée par la circulation sanguine ou par le système lymphatique (système comprenant les ganglions et les vaisseaux lymphatiques).
pulmonaires. Ces tumeurs apparaissent lorsque des cellules cancéreuses venant d'un autre organe se propagent au niveau des poumons. Le poumon, organe très irrigué, est un lieu fréquent de métastasesmétastases
Localisation à distance d'une tumeur maligne propagée par la circulation sanguine ou par le système lymphatique (système comprenant les ganglions et les vaisseaux lymphatiques).
, car les cellules cancéreuses se disséminent par la circulation sanguine. Certains types de cancers entraînent, plus souvent que d'autres, des métastasesmétastases
Localisation à distance d'une tumeur maligne propagée par la circulation sanguine ou par le système lymphatique (système comprenant les ganglions et les vaisseaux lymphatiques).
pulmonaires. Il s'agit principalement du cancer du sein, du cancer colorectal et du cancer de la prostate. Les métastasesmétastases
Localisation à distance d'une tumeur maligne propagée par la circulation sanguine ou par le système lymphatique (système comprenant les ganglions et les vaisseaux lymphatiques).
se forment, la plupart du temps, à la surface des poumons et non dans les bronches, comme les cancers primitifscancers primitifs
La naissance et la prolifération de cellules cancéreuses dans un organe.
.

La fréquence des cancers du poumon

Avec 39 495 nouveaux cas estimés en 2012, le cancer du poumon est le deuxième cancer le plus fréquent chez l'homme et le troisième chez la femme.

71 % de ces cancers concernent les hommes et 29 % les femmes.
Alors qu’on note une décroissance de ce cancer chez l’homme, le cancer du poumon devient de plus en plus fréquent chez la femme et le nombre de nouveaux cas chaque année a été multiplié par 7 en 30 ans chez la femme. Cette évolution est due à une augmentation préoccupante du tabagisme chez la femme.

Quels sont les facteurs favorisant le cancer du poumon ?

Hormis les facteurs de risque génétique et l’âge, facteurs sur lesquels il est impossible d’agir, le cancer du poumon est lié à des facteurs environnementaux :

  • Le tabac est la première cause des cancers du poumon :
    Actuellement, 92% des décès par cancers bronchiques chez l'homme et 71% des décès par cancers bronchiques chez la femme sont attribuables au tabac.
    Le risque de cancer augmente notamment en fonction de la quantité de tabac fumé (dose de tabac) ainsi que de l'ancienneté du tabagisme (durée). Le tabac est cependant toujours nocif : il n'existe pas de seuil en dessous duquel le tabac n'est pas cancérigène.
    Toutes les formes de tabac consommées peuvent entraîner des cancers : cigarettes, narguilé, cigares, pipe...
    Les personnes exposées au tabagisme passif, c'est-à-dire qui ne fument pas mais respirent la fumée des autres, ont un risque augmenté de cancer du poumon.
  • D'autres substances peuvent être à l'origine d'un cancer du poumon :
    • l'amiante,
    • les substances radioactives (rayons X et gamma, radon gaz radioactif incolore et inodore naturellement présent dans l'environnement de certaines régions riches en granit ou volcaniques),
    • le chrome, l'arsenic, le nickel, la silice, le béryllium, le cadmium etc.
  • D'autres éléments peuvent augmenter le risque de cancer du poumon :
    • le cannabis est considéré, lui aussi, comme un facteur de risque. Il est plus riche en goudron que les cigarettes. Sa fumée, inhalée profondément, contient de nombreuses substances cancérigènes ;
    • les maladies chroniques des bronches et des poumons entraînent une inflammation et augmentent les risques de cancer du poumon. Il peut s'agir des broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO), de la tuberculose, de l'emphysème pulmonaireemphysème pulmonaire
      Maladie caractérisée par une dilatation des bronchioles et par une destruction des alvéoles pulmonaires.
       ;
    • la consommation, au long court, de bêta carotène à haute dose par les fumeurs augmente significativement le risque ;
    • la pollution atmosphérique et les gaz d'échappement des moteurs diesel sont également impliqués.
LE SAVIEZ-VOUS ?

Les cigarettes "légères ou light" sont nocives

Bien qu'ayant une teneur plus faible en nicotine et en goudrons, ces cigarettes n'exposent pas à un risque moins important de cancers bronchiques. En effet, les fumeurs qui en consomment ont tendance à « tirer » plus fort et plus souvent sur leur cigarette. La fumée ainsi inhalée pénètre plus profondément dans les poumons et atteint les petites bronches et les alvéoles pulmonairesalvéoles pulmonaires
Structures pulmonaires microscopiques situées à l'extrémité des bronchioles (petites bronches) et servant aux échanges gazeux.
. La conséquence en est une augmentation du nombre des cancers bronchiques périphériques.

Sources
  • Institut national du cancer (INCa). Les chiffres du cancer en France. Site internet : INCa. Boulogne Billancourt (France) ; 2015 [consulté le 2 décembre 2015]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Tumeur maligneTumeur maligne
    Ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l'organisme et qui se mettent à se multiplier de manière anarchique et à proliférer.
    , affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique - Cancers broncho-pulmonaires - Guide du parcours de soins. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2013 [consulté le 2 décembre 2015]
  • Institut national du cancer (INCa). Cancer du poumon. Site internet : INCa. Boulogne Billancourt (France) ; 2015 [consulté le 2 décembre 2015].
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À VOIR
Naissance tumeur

« Les mécanismes de la cancérisation » – Source : Institut national du cancer (INCa)

LIEN UTILE

Le cancer du poumon à petites cellules est une maladie raremaladie rare
Maladie qui touche moins d’une personne sur 2000
.
Vous souhaitez vous informer sur cette maladie, vous exprimer librement et être écouté : appelez Maladies Rares Info services,
au 0 810 63 19 20
Une équipe de professionnels répond à toutes vos questions.

INFO PRATIQUE

Environ 5 à 15 % des cancers du poumon sont liés à un contact professionnel avec des substances cancérigènes. Ce cancer peut alors être reconnu comme maladie professionnelle.
Pour en savoir plus sur les maladies profesionnelles consultez le site Ameli.fr