Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Cancer de la thyroïde : définition et causes
Imprimer Envoyer à un ami
Cancer de la thyroïde

Mis à jour le 2 décembre 2014

Cancer de la thyroïde : définition et causes

Le cancer de la thyroïde est une multiplacation anormale de cellules de la glande thyroïde. La maladie peut prendre plusieurs formes selon le type de cellules touchées dans la glande. Si ses causes sont généralement méconnues, des facteurs génétiques ou une carence en iode peuvent favoriser son apparition.

Le cancer thyroïdien est une multiplication anormale des cellules dans la glande thyroïde. Ces cellules naissent de manière désordonnée et permanente, formant une tumeur nocive. Chez une personne en bonne santé, les cellules se renouvellent par intermittence, et seulement pour compenser des pertes cellulaires (dues par exemple au vieillissement).

En France, le cancer de la thyroïde représente 1 % des cancers, avec 8 600 nouveaux cas en 2009. Les trois-quarts des malades sont des femmes, le diagnostic étant de plus en plus précoce. Les microtumeurs (taille inférieure à 1 cm) représentent 40 % des cancers opérés.

La thyroïde, une glande au rôle essentiel

Reconnaissable à sa forme de papillon, la thyroïde est située sur la trachéetrachée
Conduit musculo-cartilagineux de l'appareil respiratoire, faisant communiquer le larynx avec les bronches.
, à l'avant du cou et sous la pomme d'Adam. Elle comporte deux types de cellules :

  • les cellules folliculaires qui  sécrètent deux hormones, la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Ces substances stimulent les fonctions de tous les organes du corps (ex. : rythme cardiaque, tension artérielle, température, régulation du poids) ;
  • les cellules "C" qui secrètent de la calcitonine, une hormone qui régule le taux de calcium dans l’organisme.

À VOIR - Le fonctionnement de la thyroïde

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

Allo docteur, le magazine de santé diffusé sur France 5, explique le fonctionnement de la thyroïde.

Tous droits réservés à Pulsations Multimedia-« Allodocteurs.fr »- site du portail du groupe France Télévisions spécialisé sur la thématique de la santé.

Une maladie qui peut prendre plusieurs formes

On distingue divers types de cancers de la thyroïde.

Dans 90 % des cas, le cancer se développe à partir des cellules folliculaires et il est qualifié de "différencié". Cela signifie que les cellules composant la tumeur ont des caractéristiques proches des cellules thyroïdiennes normales. Ce type de cancer peut prendre deux formes, selon les observations faites au microscope :

  • quand la tumeur est arborescente (structure rappelant les contours d’un arbre), il s’agit d’un cancer papillaire (80 % des patients) ;
  • lorsque la tumeur présente des formes arrondies, la maladie est dite "vésiculaire" (10 % des patients).

Dans 2 % des cas, le cancer se développe à partir des mêmes cellules folliculaires mais il est dit "peu différencié". Cela veut dire que les cellules formant la tumeur ont perdu les caractéristiques des cellules thyroïdiennes normales. On parle alors de cancer anaplasique. Cette forme de la maladie a une extension plus rapide que les autres, et survient le plus souvent chez les personnes âgées.

Dans 8 à 9 % des cas, le cancer apparaît à partir des cellules C. Il est alors qualifié de "médullaire" et il est également différencié, puisque la tumeur sécrète de la calcitonine comme les cellules C normales. Pour le cancer médullaire de la thyroïde, il existe une prédisposition génétique.

Des causes souvent mal définies et des facteurs favorisants

La plupart des cancers de la thyroïde sont d’origine indéterminée.

La seule cause reconnue de la maladie est la radioactivité (exposition à des rayonnements ou à des particules radioactives inhalées ou ingérées, principalement pendant l’enfance).

Des facteurs favorisants peuvent intervenir par ailleurs :

  • prédispositions familiales (caractéristiques génétiques spécifiques, concernant 30 % des personnes touchées par le cancer médullaire) ;
  • carence prolongée en iode (élément chimique apporté par l’alimentation, qui participe au bon fonctionnement de la thyroïde).
Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Cancer de la thyroïde. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (Paris) ; 2010 [consulté le 11 janvier 2013]
  • Institut de veille sanitaire (InVS). Surveillance épidémiologique des cancers en France. Cancers thyroïdiens en France et accident de Tchernobyl. Site internet : InVS. Saint-Maurice (France) ; 2010 [consulté le 11 janvier 2013]
  • Institut de veille sanitaire (InVS). Évolution de l’incidence du cancer de la thyroïde en France métropolitaine. Site internet : InVS. Saint-Maurice (France) ; 2011 [consulté le 11 janvier 2013]
  • Orphanet. Cancers anaplasiques de la thyroïde. Site internet : Orphanet. Paris ; 2008 [consulté le 11 janvier 2013]
  • Orphanet. Cancer papillaire et folliculaire de la thyroïde. Site internet : Orphanet. Paris ; 2007 [consulté le 11 janvier 2013]
  • Institut de cancérologie Gustave Roussy (IGR). Site internet : IGR. Villejuif (Paris) ; 2011 [consulté le 11 janvier 2013]
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LIEN UTILE

Le cancer anaplasique de la thyroïde est une maladie raremaladie rare
Maladie qui touche moins d’une personne sur 2000
. Si vous souhaitez vous informer sur cette affection, vous exprimer librement et être écouté, appelez Maladies Rares Info service au
0 810 63 19 20.
Une équipe de professionnels répond à toutes vos questions.

À TÉLÉCHARGER

La brochure éditée par la Société canadienne du cancer

dl-doc-cnam-cancer