Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Le cancer de la prostate
Imprimer Envoyer à un ami
Cancer de la prostate

Mis à jour le 16 novembre 2016

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent des hommes. Il est rare avant 50 ans et survient le plus souvent autour de 70 ans. Les hommes ayant des antécédents familiaux de cancer de la prostate sont plus fréquemment atteints ainsi que ceux ayant une origine africaine ou antillaise. L'évolution du cancer de la prostate est, en général, lente.

Qu'est-ce que le cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate résulte de la transformation maligne progressive de cellules glandulaires prostatiques. Ces cellules se multiplient de façon anarchique pour former une tumeur malignetumeur maligne
Ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l'organisme et qui se mettent à se multiplier de manière anarchique et à proliférer.
. Les cancers de la prostate sont, dans la très grande majorité des cas, des adénocarcinomes.

Il existe deux stades d'évolution :

  • le cancer de la prostate localisé ou « intracapsulaire ».
    Les cellules cancéreuses sont présentes uniquement dans la prostate.
  • le cancer non localisé ou « extracapsulaire ».
    Les cellules cancéreuses s'étendent hors de la prostate, affectant les ganglions lymphatiques et les os, formant ainsi des métastasesmétastases
    Localisation à distance d'une tumeur maligne propagée par la circulation sanguine ou par le système lymphatique (système comprenant les ganglions et les vaisseaux lymphatiques).
    .

Le cancer de la prostate est majoritairement un cancer à évolution lente (10 à 15 ans) et reste longtemps localisé. Certains restent même latents, n’entraînant aucun symptôme. Il existe cependant des formes d’évolution rapide.

Qu'est-ce que la prostate ?

La prostate est une glande du système reproducteur masculin, de la grosseur d'une châtaigne entourée par une capsule. Elle est située sous la vessie, en avant du rectum.
Elle entoure l'urètreurètre
Canal qui conduit l'urine de la vessie à l'extérieur où il s'ouvre par le méat urétral .Chez l'homme, il conduit aussi le sperme.
, canal qui sort de la vessie et qui permet d'évacuer l'urine.

La prostate sécrète une partie du liquide qui, avec les spermatozoïdesspermatozoïdes
Cellule reproductrice masculine, produite par les testicules : elle possède une tête et une queue qui lui permet de se déplacer.
produits par les testicules, compose le sperme. Elle fonctionne grâce aux androgènes, hormones sexuelles synthétisées par les testicules et les glandes surrénalesglandes surrénales
Situées au dessus des reins, les 2 glandes sont composées de la corticosurrénale qui produit des hormones gluco et minéralo corticoïdes ainsi que des androgènes, et la médullo-surrénale qui sécrète l’adrénaline.
.

Schéma de l'appareil génital masculin

CNAMTS 2013
CNAMTS 2013

Les facteurs de risque du cancer de la prostate

Certains hommes sont plus exposés que d'autres au cancer de la prostate.

Voici les facteurs de risque établis :

  • l'âge : le risque de cancer de la prostate augmente avec l'âge. Il est rare avant 50 ans. C'est autour de 70 ans que le nombre de cas diagnostiqués est le plus important ;
  • les antécédents familiaux : selon l'histoire familiale, un cancer de la prostate peut survenir sous trois formes :
    • la forme sporadique, c'est-à-dire non héréditaire. C'est la forme la plus répandue,
    • la forme familiale, c'est-à-dire lorsqu'il existe au moins deux cas de cancer de la prostate chez des apparentés du premier degré (père, frère) ou du second degré (grand père, oncle). Cette forme familiale représente 20 % des cancers de la prostate,
    • la forme héréditaire, qui se définit par l'existence d'au moins 3 cas de cancer de la prostate chez des apparentés du premier degré (père ou frère) ou du second degré (grand père, oncle), ou de 2 membres de la famille diagnostiqués avant l'âge de 55 ans. Cette forme héréditaire représente 5 % des cancers de la prostate ;
  • certaines origines : les hommes d'origine africaine (notamment afro-antillaise) ont un risque de développer un cancer de la prostate plus important que les personnes de type Caucasien (blanc) ; elles-mêmes étant plus à risque que les Asiatiques.
QUESTION-REPONSE

L'alimentation et l’environnement ont-ils un rôle dans le risque de survenue du cancer de la prostate ?

Une consommation importante de graisses saturées et animales, la faible consommation de fruits et légumes, le surpoids peuvent être indirectement associés à une augmentation du risque de cancer de la prostate.

Des recherches sont en cours sur le rôle de l'exposition professionnelle à certains pesticides et autres substances (arsenic, cadmium…) dans la survenue du cancer de la prostate.

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide médecin sur le cancer de la prostate. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 30 septembre 2015]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Cancer de la prostate : identification des facteurs de risque et pertinence d'un dépistage par dosage de l'antigèneantigène
    Substance reconnue par l'organisme comme étrangère et provoquant une réaction immunitaire avec fabrication d'anticorps contre elle.
    spécifique prostatique (PSA) de populations d'hommes à haut risque. Rapport d'orientation. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 30 septembre 2015]
  • Santé publique France-INVS. Cancer de la prostate : actualités épidémiologiques en France. Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 15 novembre 2016 n°39-40. Site internet : Santé publique France. Saint Maurice (France) ; 2016 [consulté le 16 novembre 2016]
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
CHIFFRES CLÉS

En France, le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme.

En 2012, 57 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués.
Près de 9 000 hommes décèdent chaque année du cancer de la prostate.
Toutefois, 3/4 des décès surviennent après 75 ans.

À VOIR
Naissance tumeur

« Les mécanismes de la cancérisation » – Source : Institut national du cancer (INCa)

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le cancer de la prostate dans sa forme familiale ou héréditaire est une maladie raremaladie rare
Maladie qui touche moins d’une personne sur 2000
.
Vous souhaitez vous informer sur cette maladie, vous exprimer librement et être écouté :

Une équipe de professionnels répond à toutes vos questions.