Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Comment reconnaître rapidement la gravité d'une brûlure ?
Imprimer Envoyer à un ami
Brûlures

Mis à jour le 6 avril 2016

Comment reconnaître rapidement la gravité d'une brûlure ?

Les brûlures cutanées sont des lésions de la peau à la suite d'une agression thermique (par la chaleur, les rayons ultravioletsultraviolets
Radiations lumineuses qui, dans le spectre solaire, se placent au delà du violet, et qui sont imperceptibles ou à peine perceptibles pour la rétine.
ou ionisants) et parfois d'une agression électrique ou chimique. La gravité d'un brûlure dépend de sa profondeur et de son étendue sur le corps. Certaines personnes sont plus fragiles : les enfants, les personnes âgées ou souffrant d'une maladie chronique.

Qu'est-ce qu'une brûlure ?

Il s'agit de la destruction de la peau par une agression.
Cette dernière est souvent thermique :
- par contact avec une source de chaleur importante (flammes, braises, fer chaud, liquide brûlant...) ;
- par rayonnement ultra violet (soleil) ou ionisant (effet indésirable lors d'une radiothérapie).
Elle peut aussi être électrique ou chimique.

Hormis la peau, la plus souvent touchée, les muqueusesmuqueuses
Tissu fin tapissant la paroi interne des cavités naturelles.
digestives (bouche, oesophage, estomac) peuvent également être le siège de brûlures graves.

 Consulter l'article : Électrisation et électrocution

Comment évaluer la gravité d'une brûlure ?

La gravité d'une brûlure dépend à la fois de sa profondeur et de son étendue.
D'autres facteurs sont également à prendre en compte :

  • l'âge : Une brûlure est plus grave lorsqu'elle survient chez l'enfant de moins de 5 ans, chez l'adulte de plus de 60 ans,
  • l'existence d'une maladie chronique chez la personne brûlée : diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, maladie rénale chronique, immunodépressionimmunodépression
    Diminution ou disparition des défenses immunitaires de l'organisme.
    .

Comment évaluer la profondeur de la brûlure ?

La profondeur d'une brûlure s'évalue sur l'aspect de la peau et de ses lésions.

    • Brûlure du premier degré
    La peau est rouge, sèche et douloureuse, sans cloque. C'est, par exemple, le coup de soleil superficiel.
    • Brûlure du deuxième degré superficiel
    La peau est gonflée, rouge, suintante et couverte de cloques contenant du liquide clair. Les lésions sont très douloureuses.
    • Brûlure du deuxième degré profond
    Sous les cloques blanchâtres, la peau est pâle. Les lésions sont peu sensibles.
    • Brûlure du troisième degré
    Une plaie brune ou noire est présente sur la peau, en creux par rapport aux tissus voisins qui sont gonflés (oedème). Il n'y a pas de cloque. La douleur n'est ressentie que sur le tour de la plaie car ce type de brûlure détruit les nerfs.
    Les muscles et les os peuvent être aussi atteints.

Comment évaluer l'étendue des lésions ?

L'étendue des lésions est estimée en pourcentage de la surface corporelle.

Chez l'adulte

Les surfaces du corps de l'adulte sont à peu près évaluées ainsi :

  • la tête et le cou représentent 9 % de la surface corporelle ;
  • la face antérieure du tronc : 18 % ;
  • la face postérieure du tronc : 18 % ;
  • un membre inférieur : 18 % ;
  • un membre supérieur : 9 % ;
  • les organes génitaux externes : 1 %.

Le calcul peut être fait avec un autre élément de référence : la paume de la main qui représente 1 % de la surface corporelle. La surface brûlée est calculée par l'addition des surfaces de la paume de la main.

adulte-paume-de-la-main - ©CNAMTS 2011
©CNAMTS 2011

Chez l'enfant

Les surfaces sont calculées différemment car la surface de la tête est proportionnellement plus importante que chez l'adulte.

enfant-paume-de-la-main - ©CNAMTS 2011
©CNAMTS 2011
Sources
  • Société française d'étude et de traitement des brûlures (SFETB). Estimation de la gravité de la brûlure : surface et profondeur de la brûlure. Site internet : SFETB. Paris ; 2013 [consulté le 24 mars 2016]
  • Ingen-Housz-Oro S, Benjoar M-D. Brûlures superficielles : physiopathologie, clinique, traitement. EMC - AKOS (Traité de Médecine) 2010:1-4 [Article 2-0767].
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.