Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
 > 
Comment reconnaître rapidement un accident vasculaire cérébral (AVC) ?
Imprimer Envoyer à un ami
AVC

Mis à jour le 14 mars 2016

Comment reconnaître rapidement un accident vasculaire cérébral (AVC) ?

Il est capital de reconnaître les symptômes d’un accident vasculaire ou d’un accident ischémique transitoire dès leur apparition car un diagnostic précoce et une prise en charge rapide permettent de réduire la mortalité de 30 % et limitent la gravité des lésions. Leur méconnaissance peut entraîner un délai trop important avant la mise en oeuvre du traitement.

Quels sont les premiers symptômes d'un AVC ?

Lorsqu'un accident vasculaire cérébral survient, un ou plusieurs symptômes apparaissent de façon brutale :

  • une déformation de la bouche ;
  • une faiblesse ou un engourdissement soudain d'un seul côté du visage : impossibilité de sourire, la lèvre est tombante d'un côté ;
  • une perte de force ou un engourdissement du bras ou d'une jambe ;
  • une difficulté d'élocution ou de compréhension.

En présence de l'un ou l'autre de ces signes, appelez le 15 (SAMU) ou le 112 (numéro d'urgence européen) depuis un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile (même bloqué ou sans crédit).

Accident vasculaire cerebral
À RETENIR

VITE : un moyen mnémotechnique pour identifier un AVC et réagir

V  comme Visage paralysé
comme Impossible de bouger un membre
comme Trouble de la parole
E  comme Éviter le pire en composant le 15

L'accident ischémique transitoire est également une urgence

L'accident ischémique transitoire se traduit par au moins un des trois signes d'alerte : engourdissement du visage, engourdissement ou perte de force d'un bras ou troubles de la parole. Ces signes disparaissent en quelques minutes.
Cela signifie qu'il y a un obstacle à la circulation du sang dans le cerveau. L'urgence et la nécessité d'une prise en charge adaptée sont identiques, car le risque de faire un nouvel AVC dans les 24 heures est élevé.
Il faut appeler en urgence le centre 15 (SAMU) ou le 112 (numéro d'urgence européen) depuis un téléphone fixe ou depuis un téléphone portable même bloqué ou sans crédit (appel gratuit).

À VOIR

Si vous n'avez pas accès à cette solution, voici la transcription textuelle du contenu de la vidéo :

vidéo présentant les signes avant-coureurs d'un AVC

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Accident vasculaire cérébral : prise en charge précoce (alerte, phase préhospitalière, phase hospitalière initiale, indications de la thrombolysethrombolyse
    Destruction d'un caillot sous l'action d'un médicament.
    ). Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 14 mars 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Ensemble, améliorons les pratiques de prise en charge de l'accident vasculaire cérébral. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2010 [consulté le 14 mars 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche (INSERM). Accident vasculaire cérébral. Site internet : INSERM. Paris ; 2013 [consulté le 14 mars 2016]
 
Suivant
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
LE SAVIEZ-VOUS ?

L'AVC, une perte de la fonction du cerveau

Un accident vasculaire cérébral communément appelé « attaque cérébrale », est une perte soudaine d'une ou plusieurs fonctions du cerveau. Il est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine dans une partie du cerveau. Il existe des AVC ischémiques et des AVC hémorragiques.
Consulter l'article : Comprendre les accidents vasculaires cérébraux