Rechercher
La santé de A à Z

Par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Par partie du corps

Situations d'urgence

Situations d'urgence

L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
 > 
Les symptômes et le diagnostic de l’asthme
Imprimer Envoyer à un ami
Asthme

Mis à jour le 3 avril 2014

Les symptômes et le diagnostic de l’asthme

Devant des symptômes d’asthme, un bilan réalisé par le médecin traitant, le pneumologue et d’autres spécialistes (allergologue, pédiatre…) permet d’évaluer la sévérité de la maladie et d’en rechercher les causes.

Les symptômes d'une crise d'asthme

Les symptômes varient d'un asthmatique à l'autre :
- respiration sifflante ;
- toux ;
- sensation d’étouffement ou de poids sur la poitrine.

Les crises sont plus ou moins intenses et plus ou moins fréquentes d'une personne à l'autre. Entre les crises, la personne ne ressent aucune difficulté pour respirer. Il est impossible de prévoir la survenue et l’intensité d’une crise d’asthme. Très souvent, les crises sont plus graves la nuit.

Les facteurs qui déclenchent les crises d'asthme sont multiples : pollens, poussière, animaux à plumes ou à fourrure, exercice physique, froid, infections virales comme la grippe, substances chimiques, fumée de tabac, certains médicaments, émotion, stress....

Si vous pensez que vous avez de l'asthme, parlez-en à votre médecin traitant.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Attention, une crise d’asthme peut devenir une urgence médicale !

Appelez votre médecin traitant, ou composez le 15 ou le 112, si vous ou l’un de vos proches éprouvez l’un des symptômes suivants :

  • une grande difficulté à respirer (la poitrine ou les côtes s’enfoncent à chaque respiration) ;
  • les lèvres ou les ongles bleuissent ;
  • les narines se dilatent ;
  • des difficultés à parler ou à marcher ;
  • une confusion ou une perte de connaissance.

Le diagnostic

La consultation médicale

Pour établir son diagnostic, le médecin commence par poser des questions à son patient.

  • Quels sont les symptômes présentés, leur fréquence, leur évolution, les circonstances qui les déclenchent ?
  • Existe-t-il des antécédents familiaux d’asthme ou d’autres affections comme un eczéma ?
  • Quel traitement suit la personne ? En effet, certains traitements peuvent aggraver les symptômes de l’asthme comme certains anti-inflammatoires, les bêtabloquantsbêtabloquants
    Médicaments qui ralentissent la fréquence cardiaque et limitent l’intensité de la pression que le sang exerce sur la paroi des artères.
    qui sont aussi utilisés dans les collyrescollyres
    Préparation liquide destinée au traitement local des affections de l'œil.
    .

C'est avant tout par l'interrogatoire et l'examen clinique que le diagnostic d'asthme est fait.

Les tests respiratoires

Pour confirmer le diagnostic et juger de la gravité de l’asthme, des tests respiratoires sont réalisés.

  • L'examen dit d’« épreuves fonctionnelles respiratoires » (EFR) permet de mesurer les volumes d'air inspirés et expirés en soufflant dans un tube prévu à cet effet.
  • Le « test de provocation bronchique » permet d’évaluer le degré de réactivité des bronches. Il s'agit d'inhaler des substances comme l'histaminehistamine
    Substance produite par l'organisme, particulièrement lors de réactions allergiques, utilisée pour certains tests de provocation bronchique afin de mesurer la réactivité des bronches.
    ou la métacholinemétacholine
    Substance utilisée au cours de certains tests de provocation bronchique afin de mesurer le degré de réactivité des bronches.
    qui font réagir les bronches.

Les test cutanés

Des tests cutanés par piqûre (prick-tests) peuvent être réalisés pour préciser si l'asthme est d'origine allergique. Ils sont couramment pratiqués et permettent de retrouver l’allergèneallergène
Substance capable de provoquer une réaction allergique.
en cause. À partir de l’interrogatoire, le médecin va déposer des gouttes  de chaque allergèneallergène
Substance capable de provoquer une réaction allergique.
 suspecté sur la peau, et piquer à travers la goutte pour le faire légèrement pénétrer dans la peau. On évalue ensuite la réaction provoquée, en mesurant la rougeur et le gonflement qui en résultent. 

L’origine professionnelle peut être confirmée avec des  tests de provocation bronchiques avec des allergènesallergènes
Substance capable de provoquer une réaction allergique.
professionnels.

Ces tests peuvent être complétés par des dosages sanguins.

La recherche des circonstances de déclenchement d'une crise

De nombreuses circonstances peuvent être à l'origine de déclenchements d'une crise d'asthme : allergènesallergènes
Substance capable de provoquer une réaction allergique.
 pouvant être saisonniers, travail, mais aussi infections respiratoires, exercice, air froid, émotion et stress, certaines odeurs fortes, tabac, médicaments, certains additifs alimentaires, reflux-gastro-oesophagien.....Leur recherche est capitale.

À  RETENIR
  • Si j'ai la sensation d'étouffer, si j'entends un sifflement quand je respire, je présente les symptômes d'une crise d'asthme.
  • Je parle de mes difficultés à respirer à mon médecin traitant lors d'une consultation, pour qu'il puisse vérifier si je souffre d'asthme ou pas.
  • Si j'éprouve de grosses difficultés à respirer, je consulte en urgence ou j'appelle le 15 ou le 112.
INFO PRATIQUE

Votre maladie peut être reconnue en affection de longue durée

Votre médecin traitant, en lien avec le pneumologue ou l’allergologue, pourra demander la reconnaissance de votre maladie au titre d'une affection de longue durée (A.L.D.).

Consulter le dossier : vous souffrez d'une affection de longue durée sur ameli.fr.

 

Dans certaines conditions, votre maladie peut être reconnue en maladie professionnelle

La farine, certains produits utilisés dans la coiffure (persulfates de sodium) ou dans les peintures (isocyanates), peuvent être à l’origine d’asthme. Parlez-en avec votre médecin traitant et votre médecin du travail. Si les conditions sont remplies, le malade peut bénéficier de la reconnaissance au titre des maladies professionnelles.

Consulter le dossier : maladie professionnelle sur Ameli.fr  

Sources
  • Afrite A, Allonier C, Com-Ruelle L, Le Guen N. L'asthme en France en 2003 : prévalenceprévalence
    Nombre de cas d'une maladie donnée.
    , contrôle et déterminants. Site internet : Institut de recherche et documentation en économie de la santé. Paris ; 2011 [consulté le 23 mai 2013]
  • Institut de veille sanitaire (InVS). Surveillance épidémiologique de l'asthme en France. Site internet : InVS. Saint-Maurice (France) ; 2013 [consulté le 23 mai 2013]
  • Comité national contre les maladies respiratoires. L'asthme, il faut le vaincre. Site internet : Fondation du souffle contre les maladies respiratoires. Paris ; 2012 [consulté le 24 mai 2013]
  • El Yamani M. Asthme, allergies et maladies respiratoires. Site internet : Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail. Maisons-Alfort (France) ; 2006 [consulté le 24 mai 2013]
  • Haute Autorité de santé (HAS). La prise en charge de votre maladie, l'asthme. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 24 mai 2013]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). Asthme. Site internet : INSERM. Paris ; 2012 [consulté le 24 mai 2013]

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ameli-direct
Vous pouvez choisir un professionnel de santé ou un établissement de soins selon ses tarifs, les bases de remboursement, les spécialités ou encore les actes pratiqués...
À TÉLÉCHARGER

La brochure éditée par la Haute Autorité de santé

asthme enfant de moins de trois ans
À TÉLÉCHARGER

Pour bien préparer votre prochaine consultation, imprimez le questionnaire de l’Assurance Maladie. Il aidera votre médecin traitant à poser son diagnostic et à adopter le traitement le plus adapté à votre asthme.

Télécharger le questionnaire
N° d'urgence médicale
  • Samu : 15
  • Pompiers : 18
  • Appel d'urgence européen : 112

Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.