Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
 > 
Les soins et les bons réflexes face à la giardiase
Imprimer Envoyer à un ami
Ascaridiose

Mis à jour le 12 décembre 2013

Les soins et les bons réflexes face à la giardiase

Si votre enfant présente des symptômes qui semblent correspondre à ceux de la giardiase, il faut consulter votre médecin traitant. Celui-ci réalisera des examens pour confirmer le diagnostic, puis vous prescrira si nécessaire un traitement adapté.
La giardiase est le plus souvent bénigne et se traite bien.

Quels examens en cas de giardiase ?

Pour aider le médecin traitant à établir son diagnostic, précisez-lui, le cas échéant :

  • si votre enfant a récemment voyagé dans un pays chaud et humide ;
  • s’il vit en collectivité (garderie, crèche, école).

Après avoir examiné votre enfant, le médecin lui prescrit un examen parasitologique des selles (servant à retrouver d’éventuels kystes de giardia).
Plus rarement le médecin peut juger nécessaire de faire un examen du liquide digestif contenu dans le duodénum (première partie de l’intestin grêle) pour confirmer la présence du parasite.

Le traitement et ses suites

Pour éliminer le parasite, votre enfant doit prendre un médicament antiparasitaire indiqué dans le traitement des giardiases, comme le métronidazole. Selon les médicaments, ce traitement peut se faire en prise unique, ou durer cinq jours.

Pour éviter la propagation de la maladie, les autres personnes touchées dans la famille ou la collectivité doivent suivre le même traitement. Par ailleurs, si votre enfant a une diarrhée aiguë, il est préférable qu’il ne fréquente pas la crèche ou l’école. Cependant, son éviction (éloignement provisoire) n’est pas obligatoire.
Enfin, un mois après la fin du traitement, un nouveau contrôle des selles est nécessaire. En cas de présence persistante des kystes, une deuxième cure d’antiparasitaire est prescrite.

 
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.