Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
 > 
Le diagnostic de l’appendicite aiguë
Imprimer Envoyer à un ami
Appendicite aigüe

Mis à jour le 12 décembre 2013

Le diagnostic de l’appendicite aiguë

Si vous ressentez les signes d’une appendicite, faites appel à votre médecin traitant qui pourra :

  • réaliser un examen clinique destiné à préciser le diagnostic ;
  • prescrire des examens de laboratoire à la recherche de signes d’infection ;
  • demander des examens complémentaires, comme une échographie de l’abdomenabdomen
    Partie inférieure du tronc séparée du thorax par le diaphragme et limitée en bas par le bassin.
    ou un scanner abdominal, si les examens précédents sont insuffisants.

Si le diagnostic de l’appendicite est posé, une hospitalisation sera nécessaire en vue d’une intervention chirurgicale.

En cas de doute, le médecin pourra proposer une surveillance à domicile ou une hospitalisation pour suivre l’évolution des symptômes, préciser le diagnostic et éviter une intervention inutile. En effet, d’autres phénomènes peuvent causer des douleurs au niveau de la fosse iliaquefosse iliaque
Région inférieure et latérale de l'abdomen située en dessous et de chaque coté de l'ombilic.
droite : atteinte de la trompe ou de l’ovaireovaire
Organe de l’appareil reproducteur féminin, produisant les ovules et secrétant les hormones sexuelles : les œstrogènes et la progestérone.
chez la femme, maladie de l’intestin… L’évolution des symptômes permettra donc de préciser le diagnostic.

LE SAVIEZ-VOUS ?

D’autres formes d’appendicite existent.
Selon l’âge ou l’état physiologique, l’appendicite peut être atypique et prendre d’autres formes :

  • Chez l’enfant de moins de trois ans, insomnie, agitation, diarrhée, perte d’appétit et fièvre élevée sont parfois au premier plan ;
  • Chez la personne âgée, comme la douleur est souvent moins marquée, le diagnostic peut se faire au stade d’abcès ;
  • Chez la femme enceinte, à partir du second trimestre, l’appendice est repoussé par l’utérus et les douleurs peuvent être confondues avec une atteinte de la vésicule biliaire. Dans ce cas, l’échographie apporte une aide essentielle au diagnostic.
Sources
 
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.