Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
Quel traitement pour soigner l'allergie ?
Imprimer Envoyer à un ami
Allergies

Mis à jour le 6 décembre 2016

Quel traitement pour soigner l'allergie ?

L’allergie est une pathologie qui revêt plusieurs formes. Un traitement médicamenteux symptomatique par antihistaminiquesantihistaminiques
Médicaments qui empêchent la libération de l'histamine, substance responsable des réactions allergiques.
ou par corticoïdes peut être prescrit pour calmer les symptômes. La suppression de l’exposition à l’allergèneallergène
Substance capable de provoquer une réaction allergique.
en cause est nécessaire pour éviter la récidive de la pathologie allergique. Dans certains cas, une désensibilisation est proposée.

Le traitement médicamenteux des symptômes d'allergie

Le traitement médical permet le plus souvent de restaurer la qualité de vie en stabilisant, ou en faisant disparaître, les symptômes.

Une fois le diagnostic de l'allergie posé, le médecin prescrit un traitement qui dépend du type d'allergie :

  • la rhinite allergique est souvent améliorée, selon son intensité, par des antihistaminiquesantihistaminiques
    Médicaments qui empêchent la libération de l'histamine, substance responsable des réactions allergiques.
    et des traitements locaux ;
  • l'asthme est traité de façon à calmer la crise aiguë. Si nécessaire, un traitement quotidien peut être prescrit ;
    Consulter l'article : Le traitement de l'asthme de l'adulte et de l'enfant
    Consulter l'article : Le traitement en cas d'asthme du nourrisson
  • la conjonctivite allergique est soulagée par les antihistaminiquesantihistaminiques
    Médicaments qui empêchent la libération de l'histamine, substance responsable des réactions allergiques.
    et l'utilisation de collyres antiallergiques ;
    Consulter l'article : La consultation et le traitement de la conjonctivite
  • l'urticaire (associée ou non à un oedème) n'est pas toujours synonyme d'allergie. Lorsque l'allergie est présente, hormis le traitement de sa cause, il est nécessaire de recourir aux antihistaminiquesantihistaminiques
    Médicaments qui empêchent la libération de l'histamine, substance responsable des réactions allergiques.
    , voire aux corticoïdes ;
    Consulter l'article : Le diagnostic et le traitement de l'urticaire 
  • l'eczéma atopique se traite par l'hydratation permanente de la peau, par des substances émollientes et l'application de corticoïdes, si nécessaire ;
    Consulter l'article : La consultation et le traitement de l'eczéma atopique 
  • le choc anaphylactiquechoc anaphylactique
    Chute grave et brutale de la tension artérielle due à une allergie, se manifestant par un sentiment de malaise et une tendance aux syncopes.
    est une manifestation allergique particulière. C'est une urgence médicale traitée par l'injection d'adrénaline dans le muscle de la cuisse, souvent sous forme auto-injectable.
LE SAVIEZ-VOUS ?

Le traitement du choc anaphylactiquechoc anaphylactique
Chute grave et brutale de la tension artérielle due à une allergie, se manifestant par un sentiment de malaise et une tendance aux syncopes.

  • Sur les conseils de votre médecin, gardez toujours sur vous, y compris lors de vos déplacements, une trousse d'urgence contenant un stylo d'adrénaline auto-injectable.
  • Apprenez, ainsi qu'à votre entourage, à reconnaître les premiers signes du malaise et à manipuler le stylo, à l'aide d'un stylo d'entraînement.
  • En pratique, vous positionnez le stylo auto injectable sur le côté antérolatéral (bord extérieur) de votre cuisse et vous maintenez une pression sur le bouton déclencheur pendant dix secondes.
  • Après toute injection d'adrénaline, une surveillance médicale s'impose ! Appelez le 15 ou le 112 à partir d'un téléphone fixe ou d'un téléphone portable même bloqué ou sans crédit.

La prise en charge de la cause des allergies

Le traitement de l'allergie, le plus efficace, est la suppression de l'exposition aux allergènesallergènes
Substance capable de provoquer une réaction allergique.
responsables des symptômes. Une désensibilisation peut aussi être proposée.

  • La suppression de l'exposition aux allergènesallergènes
    Substance capable de provoquer une réaction allergique.
     
    : elle est parfois difficile lorsque l'allergèneallergène
    Substance capable de provoquer une réaction allergique.
    est mal identifié, difficile à éviter ou lorsque les allergènesallergènes
    Substance capable de provoquer une réaction allergique.
    sont multiples. Elle peut nécessiter un traitement régulier de l’environnement selon l’allergèneallergène
    Substance capable de provoquer une réaction allergique.
    en cause.
  • La désensibilisation : lorsqu'un ou deux allergènesallergènes
    Substance capable de provoquer une réaction allergique.
    sont responsables de manifestations allergiques gênantes, l'allergologue peut proposer à son patient une désensibilisation. Celle-ci est réalisée par injection sous-cutanée ou par prise sublinguale, selon les résultats du bilan allergologique.
Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Prise en charge de l'urticaire chronique. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2003 [consulté le 1er avril 2016]
  • Société française de dermatologie (SFD). La dermatite atopique - Traitement. Site internet : SFD. Paris ; 2015 [consulté le 1er avril 2016]
  • Centre Hospitalier Universitaire de Nantes. La dermatite atopique en questions. Site internet : CHU Nantes (France) ; 2015 [consulté le 1er avril 2016]
  • Agence française de sécurité sanitaire. Asthme, allergies et maladies respiratoires. Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Paris 2006 [consulté le 1er avril 2016]
  • Larcan A, Moneret-Vautrin A. Prise en charge des urgences allergiques sévères. Bull Acad Natle Méd. 2009;193(9):2087-92.
  • Collège des enseignants d'immunologie des universités de langue française. Allergies et hypersensibilité de type I chez l'enfant et chez l'adulte : aspects épidémiologiques, diagnostiques et principes thérapeutiques. Site internet : Campus.cerimes.fr; 2010-2011 [consulté le 1er avril 2016].
Avez-vous trouvé les informations recherchées ?
Annuaire santé
Tarifs, horaires, spécialité, localisation... trouvez le médecin qui vous convient.
À RETENIR

Si j'ai une allergie, je n'oublie pas de le signaler à tout professionnel de santé qui ne me connaît pas.

À RETENIR

Quelques règles de base

- Je respecte mon traitement : je ne le modifie pas et je ne l'arrête pas sans avis médical.

- Je consulte mon médecin traitant en cas de complications ou d’effets indésirables du traitement.

- Je suis les recommandations de mon médecin.