Rechercher
La santé de A à Z
Par ordre alphabétique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Par partie du corps
Situations d'urgence
Situations d'urgence
L’essentiel pour réagir

Comment agir en cas d’urgence ? Quels gestes réaliser ? qui contacter ?

Offres de prevention
de l'Assurance Maladie

Pour accéder aux offres qui vous concernent, saisissez votre âge et votre sexe :

Rechercher
Sexe

 > 
La rééducation de l'accident vasculaire cérébral
Imprimer Envoyer à un ami
Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Mis à jour le 19 décembre 2014

La rééducation de l'accident vasculaire cérébral

La rééducation a pour objectif de regagner le maximum d'autonomie.
Elle commence le plus rapidement possible, dès que l'état de santé le permet. Elle débute à l'hôpital, puis se poursuit à domicile ou en centre spécialisé, selon les cas.
La récupération va dépendre de la localisation de la lésion cérébrale, de l'importance de l'atteinte et de l'état général de la personne. Selon les cas, il peut y avoir une récupération totale, un handicap modéré ou la persistance d'une perte d'autonomie parfois importante.
Cette phase de rééducation est longue et éprouvante ; les encouragements des proches et les progrès réalisés vont aider le malade à persévérer.
La rééducation a plusieurs objectifs :

Éviter l'apparition d'autres complications

Le premier objectif consiste à éviter l'apparition de complications supplémentaires. En effet, sans la rééducation, un raidissement progressif des membres chez une personne paralysée peut survenir. Une sorte de tic de la parole, avec répétition automatique de mots chez une personne aphasiqueaphasique
Qui présente des troubles du langage oral ou écrit causés par des lésions cérébrales.
, peut également apparaître dès les premiers jours suivant l'accident vasculaire cérébral. Ces complications aggravent le handicap. Elles peuvent être évitées par une rééducation précoce.

Récupérer ses différentes fonctions

Le second objectif est la récupération maximale des différentes fonctions : marche, usage de la main, langage.

    • La rééducation de la marche
    Elle va nécessiter un travail de reverticalisation progressive, puis un travail de la marche elle-même. Ce travail est réalisé en utilisant un appui (canne tripode, canne anglaise, harnais suspendu) ou d'autres aides techniques (orthèsesorthèses
    Appareillage orthopédique qui compense, soutient, immobilise ou protège une partie déficiente du corps.
    ou chaussures orthopédiques). La marche est travaillée tous les jours : la régularité de l'entraînement est essentielle pour pouvoir remarcher.
    • La rééducation du membre supérieur
    Elle est notamment centrée sur des tâches qui sont répétées jusqu'à l'acquisition. L'objectif est de restaurer la commande volontaire des mouvements des mains par le cerveau.
    • L'orthophonie
    Elle a pour objectif de rendre au patient sa possibilité de communiquer par la parole et l'écriture ou par d'autres intermédiaires (gestes, attitudes, etc.), si le recours au langage apparaît impossible. Cette rééducation est longue et intensive. Elle nécessite plusieurs séances par semaine.

Utiliser au mieux ses fonctions restantes

Le troisième objectif est d'apprendre à la personne, quel que soit son degré de récupération, à utiliser au mieux ses fonctions restantes dans les situations de la vie quotidienne (toilette, habillage, préparation des repas, conduite de la voiture...). C'est le rôle de l'ergothérapeute : il conseille sur la manière de faire et propose, si nécessaire, des aides techniques.
 

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Accident vasculaire cérébral. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2007 [consulté le 20 août 2013]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Accident vasculaire cérébral : méthodes de rééducation de la fonction motrice chez l'adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2012 [consulté le 20 août 2013]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Ameli-direct
Vous pouvez choisir un professionnel de santé ou un établissement de soins selon ses tarifs, les bases de remboursement, les spécialités ou encore les actes pratiqués...

Aidez-nous à améliorer le site en quelques minutes.


Répondre à l'enquête